Chroniques n°46 nov/déc 2008
Chroniques n°46 nov/déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de nov/déc 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Seventies, le choc de la photographie américaine

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Sommaire/Éditorial > « Chroniques de la Bibliothèque nationale de France » est une publication bimestrielle. Président de la Bibliothèque nationale de France : Bruno Racine. Directrice générale : Jacqueline Sanson. Délégué à la communication : Marc Rassat. Responsable éditoriale : Sylvie Lisiecki : sylvie.lisiecki@bnf.fr Abonnement : communication@bnf.fr. Comité éditorial : Viviane Cabannes, Marie-Claire Germanaud, Élizabeth Giuliani, Jean-Loup Graton, Thierry Le Cloarec, Hélène Richard, Anne-Hélène Rigogne, Romuald Ripon. Rédaction : Sandrine Le Dallic, Sylvie Lisiecki Ont collaboré à ce numéro : Véronique Béranger, Bruno Blasselle, Jocelyn Bouraly, Denis Bruckmann, Thierry Cloarec, Pascal Cordereix, Marie-Odile Germain, Jean-Marie Goulemot, Jean-Loup Graton, Noëlle Giret, Noëlle Guibert, Elizabeth Giuliani, Kristian Jensen, Isabelle Moindrot, Laurence Paton, Carine Picaud, Marie Saladin, Jacqueline Sanson, Françoise Simeray, Sabrina Weldmann. Coordination graphique : Françoise Tannières. Iconographie : Sylvie Soulignac. Maquette et révision :. Impression : Stipa ISSN : 1283-8683 Retrouvez Chroniques sur www.bnf.frn 2 - Chroniques de la BnF - n°46 Dossier P.03• La Bibliothèque de recherche, dix ans après Événement P.11• La bibliothèque numérique européenne ouvre cet automne Expositions P.12• Le choc de la photographie américaine• Jeunes photographes de talent• Chefs-d’œuvre de l’ukiyo-e Agenda Conférences P.18• Où il est question de machines à rêves• Hommage à Victorien Sardou• Fenêtres sur les arts numériques et le Net art Collections P.24• Les manuscrits de Julien Gracq entrent à la BnF Coopération P.26• Une action culturelle collaborative Un livre BnF P.27 Focus P.28• La couleur retrouvée du salon de musique de l’Arsenal COUVERTURE : Garry Winogrand, USA, New York, 1972, BnF/dpt des Estampes et de la photographie. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco. Édito Cet automne marque les dix ans de la Bibliothèque de recherche. Fidèle à ses missions, elle offre, grâce au dépôt légal et aux possibilités ouvertes par la numérisation, un cadre exceptionnel à la recherche. Les études de publics et les témoignages de lecteurs recueillis dans ce Dossier de Chroniques en attestent. Cet anniversaire est l’occasion de relancer la réflexion sur les défis de la prochaine décennie et le colloque qui se tiendra le 5 décembre site François-Mitterrand en constituera un temps fort. La BnF fête aussi l’ouverture de la bibliothèque numérique européenne, projet dans lequel elle a joué un rôle pionnier. Dès la fin novembre, Europeana donnera accès à deux millions de documents représentatifs du patrimoine des bibliothèques, des musées et d’autres institutions patrimoniales de notre continent. Plusieurs événements, dont le colloque Artmedia et le Festival européen des quatre écrans, donnent la parole aux expressions les plus contemporaines nées des nouvelles technologies. L’exposition L’estampe japonaise, images d’un monde éphémère, offre à la curiosité et à l’admiration une sélection de chefsd’œuvre de l’art de l’ukiyo-e, cet art que Baudelaire aurait sans doute considéré comme moderne par son attachement à figurer le transitoire, le fugitif, la contingence. Modernité encore dans le geste créatif de cette génération de photographes américains des années 1970, qui sut oser, ouvrir les regards à des réalités et à des manières de voir nouvelles, dont se nourrit encore l’imaginaire des artistes actuels. En parallèle avec Seventies, le choc de la photographie américaine, une autre exposition met les jeunes photographes d’aujourd’hui sur le devant de la scène, allée Julien-Cain, à travers la présentation des œuvres primées par la Bourse du Talent 2008. Enfin, l’installation du Dansoir de la chorégraphe Karine Saporta pour une deuxième saison sur le parvis de la BnF, et son premier spectacle, A comme Alice, est une belle invitation, sur les pas de Lewis Caroll, à traverser le miroir des genres, des musiques et des époques. Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France
© Bertrand Desprez/VU/BnF Dossier > Le Rez-de-jardin a ouvert ses portes en octobre 1998 dans l’enthousiasme et l’effervescence. La Bibliothèque de recherche du site François-Mitterrand entièrement dédiée à l’imprimé et à l’audiovisuel, accueillait enfin ses lecteurs à peine deux ans après la bibliothèque d’étude, installée en Haut-de-jardin. C’était l’achèvement de ce grand projet, dix ans après la déclaration du président de la République. Était ainsi présenté, avec une satisfaction mêlée d’inquiétude, le fruit des travaux de centaines d’agents, pour certains d’entre eux depuis près d’une la Bibliothèque de recherche Dix ans après dizaine d’années. La satisfaction fut de courte durée. L’insuffisant rodage du système informatique et l’inadaptation du personnel nouvellement arrivé et désorienté dans un bâtiment que beaucoup jugeaient hostile, sans oublier la situation des lecteurs malmenés, ont mis un coup d’arrêt, heureusement provisoire, à cette aventure. Chacun a remis son ouvrage sur le métier afin de corriger ce qui pouvait l’être et d’offrir aux lecteurs à qui était destiné le Rez-de-jardin les services qu’ils étaient en droit d’attendre de leur Bibliothèque nationale. Chroniques de la BnF - n°46 - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :