Chroniques n°45 sep/oct 2008
Chroniques n°45 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de sep/oct 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : Expositions Babar, Harry Potter, Gaston Leroux

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Coopération > Les manuscrits font leur entrée dans le Catalogue collectif de France Après le Répertoire des manuscrits littéraires français du XX e siècle début 2008, les milliers de notices issues de l’informatisation du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France ont récemment intégré le CCFr. Désormais considérable, et appelé à s’enrichir, l’ensemble des notices de manuscrits bénéficie d’une interface dédiée. Le contenu actuel de la base Manuscrits provient de deux sources principales : la première est le Répertoire des manuscrits littéraires français du XX e siècle, couramment appelé Palme. Il comprend les 122000notices qui étaient auparavant consultables sur le catalogue spécialisé Bn-Opaline. Les auteurs littéraires retenus doivent être nés en France ou y avoir passé une période significative de leur existence, s’exprimer en français et être encore en vie en 1901. Par littéraire, il faut entendre la poésie, le théâtre, le récit, ou encore l’essai défini comme littéraire par ses qualités d’écriture et ses 16 - Chroniques de la BnF - n°45 Manuscrit de Guillaume Apollinaire, page de titre de « La Chanson du mal-aimé » pour Alcools. finalités. Les notices sont classées en trois catégories, œuvres, correspondance et papiers personnels. À la production autographe d’un auteur, comprise du manuscrit jusqu’aux épreuves corrigées, sont donc jointes les lettres qui lui ont été adressées et les pièces diverses qu’il s’est plu à conserver. Deuxième source de la base, le Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France (CGMBPF). Son informatisation a été pilotée entre 2004 et 2008 par la BnF. Outil incontournable pour le chercheur, comprenant 116 volumes publiés de 1849 à 1993, il renferme la description de plus de 180 000 manuscrits de toutes époques et de tous types : manuscrits médiévaux enluminés, traités, correspondance, recueils d’autographes, documents d’histoire locale, papiers d’érudits, notes de cours, livres de raison, romans, poèmes, etc. Les chercheurs bénéficient ainsi de nouveaux modes d’accès à ces documents encore inégalement exploités, conservés dans des bibliothèques municipales, des dépôts d’archives, des musées, ou par des associations. Dans l’interface de consultation le menu réservé aux manuscrits propose des critères de recherche spécifiques à ce type de document (provenance ou particularités physiques, par exemple) afin de permettre aux chercheurs de tirer parti de la richesse des descriptions et du format EAD 1 utilisé. La notice détaillée donne toutes les informations disponibles sur le manuscrit et fait également apparaître la structure hiérarchique des fonds conservés par l’établissement. L’accès aux descriptions de manuscrits est également possible à partir du menu Recherche globale, qui permet une interrogation simultanée des fonds d’imprimés et multimédias, et des fonds de manuscrits. L’ensemble catalographique ainsi formé n’est pas figé mais est amené à évoluer. Les notices seront corrigées et enrichies des descriptions des manuscrits acquis depuis la rédaction des catalogues ainsi que de liens vers des documents en ligne (bibliographies, enluminures numérisées, etc.). Les descriptions des manuscrits des bibliothèques relevant du ministère de l’Enseignement supérieur ne sont pas hébergées (catalogue Calames : calames. abes.fr) ; celles des manuscrits de la BnF sont consultables dans le catalogue BnF archives et manuscrits. Le CCFr permettra d’interroger également ces deux ensembles simultanément (ccfr.bnf.fr) Sophie Renaudin et Florent Palluault 1-L’EAD (Encoded Archival Description ou Description archivistique encodée) est un standard d’encodage informatique spécifique aux descriptions de documents d’archives et de manuscrits, fondé sur le langage XML.
Dossier > Heures à l’usage de Langres 1425 ? -1450 ? Fonds comtes de Béthune. Dons et donateurs flnun4"'" UttlS:ttlD.. lttUtU COl• Chroniques de la BnF - n°45 - 17 BnF/Manuscrits



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :