Chroniques n°44 été 2008
Chroniques n°44 été 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de été 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : L'estampe moderne et contemporaine

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Collections > Une collection de papiers peints numérisée L e département des Estampes et de la photographie détient une collection de 2347 échantillons de papiers peints muraux, réalisés au moyen de planches de bois gravées imprimées en couleurs. C’est grâce à la loi des 19-24 juillet 1793 qui subordonne la protection de la propriété intellectuelle au dépôt légal au « Cabinet d’estampes de la République » de deux exemplaires de toute gravure, que cette collection a pu être constituée. Elle témoigne de la production, entre 1798 et 1805, de manufacturiers français, notamment Jacquemart et Bénard ou Zuber, qui virent dans la loi sur le dépôt légal un moyen de se prémunir des contrefaçons. Cette Un nouveau catalogue des manuscrits hébreux de la BnF Mille quatre cent quatre-vingt-six manuscrits hébreux sont conservés à la BnF. Le fonds comprend des manuscrits médiévaux et modernes de toutes origines (ashkénazes, séfarades, orientaux, etc.). C’est le plus important au monde dans le domaine de la philosophie juive médiévale. Le catalogage scientifique actualisé des manuscrits est la mission première de la bibliothèque. Or, depuis la publication en 1866 du catalogue des manuscrits hébreux par Herman Zotenberg, des changements importants se sont produits dans l’utilisation des manuscrits hébreux du Moyen Âge, dans la manière dont nous les concevons et les décrivons. Sous la direction de Colette Sirat et grâce à une série de conventions signée entre la BnF et différents instituts (IRHT, CSIS, Institut Rachi, etc.), une équipe internationale de 26 - Chroniques de la BnF - n°44 collection présente un éventail étonnant de papiers muraux aux motifs géométriques ou figuratifs et aux matières variées (impressions à la poudre de laine, les tontisses, ou à la poudre d’or). Reliés, dès leur dépôt, dans de grands albums, les échantillons, pour la plupart parfaitement référencés, gardaient des couleurs fraîches mais avaient souffert d’avoir été conservés pliés. Une campagne systématique de catalogage et de restauration, entreprise à partir de 1999, a été suivie de la numérisation, au centre Joël Le Theule de la BnF à Sablésur-Sarthe, de 1600pièces (les exemplaires en double n’ont pas été reproduits), visibles aujourd’hui, en ligne, sur le catalogue Bn- Dessus de porte : la mère des Gracques, Manufacture Legrand, 1799. Papier peint à motif répétitif en arabesque ; Manufacture Jacquemart et Bénard, 1799. Opale Plus, ainsi que sur la Bibliothèque numérique. Parallèlement à d’autres collections comme celles du musée du Papier peint à Rixheim ou du musée des Arts décoratifs à Paris, ces échantillons peuvent intéresser, au-delà des historiens du papier peint, les restaurateurs de demeures historiques qui les utilisent pour identifier et dater des défets qu’ils ont mis au jour, au cours d’interventions sur des murs ou à l’intérieur de meubles. Mais ils sont aussi une source précieuse pour les historiens du goût et des arts décoratifs. Corinne Le Bitouzé catalogueurs (Espagne, France, Israël, Italie) a entrepris de décrire ces manuscrits. La riche iconographie est sans doute le point fort de ce catalogue : chaque description, matérielle et textuelle, est précédée de la reproduction d’un double feuillet du manuscrit décrit et d’un échantillon de l’écriture. Avec ses deux niveaux (chapeau et descriptions matérielles et textuelles), chaque notice s’adresse autant aux codicologues et aux spécialistes des textes qu’à un plus large public. Laurent Héricher Parution en juin 2008 du deuxième tome de Manuscrits hébreux des Bibliothèques de France, manuscrits théologiques de la BnF, Philippe Bobichon, co-édition Brepols et BnF. Rituel de prières, rite ashkénaze, 1390. BnF/Manuscrits
Un catalogue informatisé pour les manuscrits carolingiens Évangéliaire de Charlemagne, exécuté dans l’école du palais de Charlemagne entre 781 et 783 par Godescalc. BnF/Manuscrits. D epuis le mois de janvier 2008, la BnF a lancé un programme de recherche de longue haleine sur les manuscrits carolingiens. Il s’agit de dresser un catalogue scientifique de l’ensemble des manuscrits de l’époque carolingienne conservés au département des Manuscrits de la BnF, époque particulièrement bien représentée dans les collections pour diverses raisons historiques. Ce projet s’inscrit dans le prolongement de l’exposition Trésors carolingiens. Livres manuscrits de Charlemagne à Charles le Chauve, accompagnée de la publication d’un catalogue, qui s’est tenue dans la Galerie Mazarine en 2007. Il fait également suite à la campagne d’indexation et de numérisation des enluminures carolingiennes dans la base iconographique du département des Manuscrits, Mandragore. Cette fois, tous les manuscrits carolingiens sont concernés par le nouveau programme de recherche, et pas seulement les manuscrits à peintures : ce sont environ 1100 manuscrits des VIII e -IX e siècles et 400 du X e siècle qui doivent être décrits suivant des critères scientifiques rigoureux. Figureront ainsi dans le futur catalogue, aux côtés de chefs-d’œuvre de l’enluminure carolingienne comme l’Évangéliaire de Charlemagne ou la Première Bible de Charles le Chauve, d’autres manuscrits moins spectaculaires mais non moins intéressants comme cette Histoire de Nithard qui renferme le texte des fameux Serments de Strasbourg. Les notices des manuscrits seront intégrées au fur et à mesure dans le nouveau catalogue « BnF Archives et manuscrits », dédié aux fonds d’archives et aux manuscrits conservés par l’établissement. Encore en cours de constitution, ce catalogue a été récemment mis en ligne sur le site internet de la BnF. À terme, il sera possible de visualiser directement dans le catalogue, au moyen de liens, les images numérisées des manuscrits et les notices bibliographiques qui s’y rapportent. Une fois achevé, ce catalogue servira de complément à de nombreux autres ouvrages de référence antérieurs sur les manuscrits de l’époque carolingienne. Surtout, il représentera un précieux outil de travail pour les chercheurs. La comparaison des manuscrits issus d’un même scriptorium (atelier monastique de copie) permettra ainsi de mieux appréhender l’activité des centres de copie et la circulation des artistes et des livres d’un centre à l’autre. L’inventaire détaillé du contenu intellectuel de chaque manuscrit, quant à lui, sera l’occasion de suivre la diffusion des œuvres à travers l’Europe carolingienne et, peut-être, de découvrir de nouveaux textes. Plus généralement, la notion de « Renaissance carolingienne », dont les livres furent le vecteur privilégié, pourra être approfondie avec la mise à disposition de notices aussi précises que possible sur les manuscrits de cette époque. Par la suite, cette entreprise catalographique pourrait servir de site pilote pour la création d’une base de données partagée recensant tous les manuscrits carolingiens conservés dans les bibliothèques françaises, voire européennes. Une réflexion est déjà en cours avec différentes institutions, telles que l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS) ou les bibliothèques municipales et universitaires qui possèdent, elles aussi, de nombreux manuscrits carolingiens (Tours, Orléans, Valenciennes, Reims…). Cet élargissement, qui pourrait également toucher d’autres pays européens, participerait ainsi à la valorisation des fonds de manuscrits des bibliothèques françaises, déjà largement entamée avec l’informatisation de l’ancien Catalogue général des Manuscrits des Bibliothèques publiques, sur papier, consultable dans le Catalogue collectif de France et la numérisation des enluminures dans la base Mandragore. Charlotte Denoël Chroniques de la BnF - n°44 - 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :