Chroniques n°44 été 2008
Chroniques n°44 été 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de été 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : L'estampe moderne et contemporaine

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Sommaire/Éditorial > « Chroniques de la Bibliothèque nationale de France » est une publication trimestrielle. Président de la Bibliothèque nationale de France: Bruno Racine. Directrice générale: Jacqueline Sanson. Délégué à la communication: Marc Rassat. Responsable éditoriale: Sylvie Lisiecki (sylvie.lisiecki@bnf.fr). Abonnement: communication@bnf.fr. Comité éditorial: Viviane Cabannes, Marie-Claire Germanaud, Élizabeth Giuliani, Jean-Loup Graton, Hélène Richard, Anne-Hélène Rigogne, Romuald Ripon, Thierry Cloarec. Ont collaboré à ce numéro: Mathieu Auclair, Jocelyn Bouraly, Céline Chicha, Charlotte Denoël, Lise Fauchereau, Joëlle Garcia, Jean-Loup Graton, Thierry Grillet, Noëlle Guibert, Laurent Héricher, Caroline Hornus, Gildas Illien, Patrick Le Bœuf, Corine Le Bitouzé, Sandrine Le Dallic, Françoise Marquet, Marie-Cécile Miessner, Maxime Préaud, Iris Schwanck, Lucien Scotti, Valérie Vesque-Jeancard, Pierre Vidal. Coordination graphique: Françoise Tannières. Iconographie: Sylvie Soulignac. Maquette et révision:. Impression: Stipa ISSN: 1283-8683 Retrouvez Chroniques sur chroniques.bnf.frn 2 - Chroniques de la BnF - n°44 En bref P.03 Dossier P.05• L’estampe moderne et contemporaine à la BnF Expositions P.12• Les jeux d’encres de Zao Wou-Ki• Arikha graveur, le jugement de l’œil• Image(s) de la danse• Le photographe et la scène• Avec vue sur la mer• Esprits de Mai 68 Conférences P.21• 1968, une contre-culture ? • À la rencontre de la culture finlandaise Collections P.23• Libre Claude Debussy• Un nouveau trésor national à la BnF• Une collection de papiers peints numérisée• Un catalogue informatisé pour les manuscrits carolingiens• Le fonds d’archives François Billetdoux entre à la BnF• La BnF acquiert une toile du peintre Georges Jules Victor Clairin Coopération P.30• Un été québécois Un livre BnF P.31 Focus P.32• Kiki Smith Édito COUVERTURE Zao Wou-Ki, Sans titre, 1978. Eau forte et aquatinte. BnF/Estampes et photographie. ADAGP 2008 Ce numéro de Chroniques est placé sous le signe de l’estampe dans tous ses états. Un dossier sur l’estampe moderne et contemporaine dans les collections de la Bibliothèque témoigne du rôle essentiel que joue notre institution dans le recueil et la valorisation des œuvres gravés et imprimés de l’art d’aujourd’hui. Il donne aussi un éclairage sur des formes d’expression plus confidentielles, comme les livres d’artistes ou les graphzines, réunis eux aussi dans le cadre du dépôt légal ou acquis par la Bibliothèque. Une exposition rétrospective des œuvres imprimés de deux grands artistes, Zao Wou-Ki et Avigdor Arikha, deux expositions de photographies sur les arts de la scène, l’une sur la danse, l’autre sur le théâtre, manifestent le rôle éminent qui est au cœur de notre mission : donner en partage à des publics de plus en plus larges et divers les richesses de la création. Lieu de mémoire vivante, la BnF se devait, à l’occasion du quarantième anniversaire des événements de Mai 68, de faire partager les traces qui en sont gardées dans ses collections. L’exposition d’affiches, de tracts et de textes qui se tiendra sur le site François-Mitterrand témoigne de l’exceptionnel intérêt des documents réunis par ses personnels au cours de cette période. Une soirée de débats et de projections autour de l’« esprit de mai » fera revivre quelques-unes des interrogations qui agitèrent l’époque, tandis qu’une autre soirée s’intéressera à la Finlande et à son modèle éducatif, dont la réussite ne doit rien à l’utopie… Terminons ce tour d’horizon des manifestations culturelles et de l’activité de la BnF par une innovation en matière de consultation et de lecture en ligne : désormais, à titre expérimental, les sites collectés directement sur la Toile par la BnF – 120 Téraoctets de données, plus de 10 milliards de fichiers – sont accessibles aux chercheurs. Une mémoire vivante qui s’agrandit afin de répondre mieux encore aux attentes d’aujourd’hui et de demain. Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France
En bref > Le développement durable : un chantier d’avenir pour la BnF Sans attendre les conclusions du Grenelle de l’environnement, le président de la Bibliothèque nationale de France, Bruno Racine, a fait du développement durable un des trois chantiers d’avenir de la BnF pour les prochaines années. Une politique portée et partagée par l’ensemble du personnel mais qui s’adresse aussi aux lecteurs de la Bibliothèque. La collecte des déchets pour recyclage, site François-Mitterrand. Starters électriques. © Pascal Lafay/BnF © Pascal Lafay/BnF L’adoption de la charte de l’environnement a conféré au développement durable une valeur constitutionnelle. Il s’impose à tous mais les pouvoirs publics se doivent d’être exemplaires en la matière. La BnF n’entend pas être en reste dans ce cadre, qui lui offre par ailleurs l’occasion d’une gestion raisonnée, à moyen et long termes, de ses moyens financiers et humains. Des réalisations multiples De multiples réalisations en matière de développement durable ont déjà vu le jour à la Bibliothèque. Le jardin est entretenu sans produits chimiques. La quasitotalité du papier utilisé provient du recyclage ; les sources d’éclairage sont progressivement remplacées pour faire place à des luminaires de même qualité mais plus économes en énergie ; les postes informatiques publics sont éteints automatiquement durant la nuit, de même que l’éclairage des salles de lecture dès 20h15. Par ailleurs, plusieurs filières de tri sélectif et de recyclage des déchets ont été mises en place (papier, toners, piles, déchets chimiques des ateliers). Les matériaux utilisés pour les expositions font une place de plus en large au développement durable sans diminuer la liberté artistique des scénographes. La politique d’achats publics (impression de documents, fournitures de bureau, nettoyage des espaces…) impose aux fournisseurs de prendre en compte le développement durable dans la fabrication des produits ou les prestations de services fournies. Parallèlement, au travers de ses collections et de son patrimoine, la BnF s’associe à des manifestations telles que la semaine du développement durable, la journée mondiale de l’environnement, les rendez-vous aux jardins… Les actions à venir en 2008 Afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, la Bibliothèque vient de terminer, en partenariat avec l’Ademe, le bilan carbone de l’ensemble de ses sites. Celui-ci permet d’identifier des possibilités d’amélioration et des actions correctives : notamment en rationalisant les transports du personnel, en remplaçant progressivement la flotte automobile de la Bibliothèque par des véhicules peu polluants, mais aussi en intervenant sur les bâtiments. Le souci d’économiser la ressource en eau guidera d’autres actions (test d’équipements moins consommateurs pour les installations tant techniques que sanitaires), de même que la préservation de la biodiversité du jardin central du site François-Mitterrand qui fera l’objet d’un inventaire en collaboration avec le muséum national d’Histoire naturelle. Si le tri sélectif du papier aux fins de recyclage est la règle sur l’ensemble des sites de la BnF pour les espaces occupés par le personnel, ce n’était pas encore le cas dans les salles de lecture : il sera en vigueur à partir du mois d’avril, accompagné d’une signalétique à l’usage des lecteurs. Le développement durable concerne la Bibliothèque au premier chef en tant qu’institution chargée de conserver et de diffuser le savoir. À l’automne dernier, sur le site François-Mitterrand, des vitrines et présentoirs disposés dans les salles de lecture ont permis de mettre en valeur un ensemble de documents consacrés au développement durable, en l’accompagnant d’une importante bibliographie. Le personnel de la BnF s’est fortement impliqué pour décliner le développement durable au sein de l’établissement et nombre d’actions proviennent de ses initiatives. Ce faisant, le comportement éco-responsable est une réalité à laquelle les lecteurs sont aujourd’hui invités à s’associer. Le livre, parce qu’il traverse les siècles s’il est entouré de soins et de précautions, symbolise l’objet durable. Il était naturel que la BnF fît sienne ce défi pour la planète. Valérie Vesque-Jeancard Chroniques de la BnF - n°44 - 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :