Chroniques n°43 mar/avr 2008
Chroniques n°43 mar/avr 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°43 de mar/avr 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bibliothèque nationale de France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : L'accompagnement des jeunes vers les collections

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Dossier > La BnF dans le cartable de chaque élève Depuis 2002, le ministère de l’Éducation nationale s’est engagé dans la mise en œuvre d’un Espace numérique des savoirs, qui constitue un réseau de diffusion en ligne des ressources numériques pédagogiques, et, en partenariat avec les collectivités territoriales, dans le développement des Espaces numériques de travail. De quoi s’agit-il ? Imaginez un gigantesque Intranet reliant à terme 12,5 millions d’élèves, 16 millions de parents, 900 000 professeurs, 500000 personnels administratifs. Dans ce réseau, chacun disposera d’un portail personnalisé adapté à ses besoins : bureau numérique (annuaire, espace de stockage, agenda, outils bureautiques…), outils de communication (courriel, accès Internet…), services de vie scolaire (emploi du temps, notes, absences, information administrative…), services pédagogiques et documentaires (ressources pédagogiques, dictionnaires et bases de données, outils de création, de publication et de collaboration…). Ces fonctions seront accessibles à partir d’une identification unique, depuis n’importe quel poste à l’intérieur de l’établissement, mais aussi depuis l’extérieur : domicile, lieux d’accès public, etc. 8 - Chroniques de la BnF - n°43 Concrètement, chaque parent pour - ra vérifier notes, emploi du temps et menu de cantine, mais surtout, l’enseignant pourra construire son cours en s’appuyant sur des ressources documentaires, proposer un devoir impliquant exploration de documents, comparaisons d’ima - ges, recherches documentaires que l’élève trouvera dans son cartable virtuel. Il disposera d’outils pour élaborer sa réponse, éventuellement en mutualisant son travail avec quelques camarades, parfois avec le soutien personnalisé de son enseignant. Ces perspectives ouvrent évidemment un vaste champ d’action pour la BnF qui se fixe clairement pour objectif d’être disponible sur le bureau de chaque enseignant et dans le cartable électronique de chaque élève avec des contenus et des outils adaptés. Et ceci dans un avenir proche car 300 000 élèves du secondaire utilisent déjà couramment les Espaces numériques de travail. Au-delà des dossiers pédagogiques déjà en ligne, l’objectif est de créer une base de ressources structurée dans le domaine du livre et de l’écrit, de l’histoire des représentations et de l’approche de l’image et des outils collaboratifs permettant aux enseignants et aux élèves de les utiliser. L’enjeu est important : il s’agit en effet de rendre accessible pour chaque enfant un socle culturel fondamental, au cœur de la culture de l’humanité – l’aventure des écritures, l’histoire du livre, l’histoire des représentations, l’histoire du fait religieux – en confrontant les cultures de manière à faire place à toutes les origines culturelles mais aussi à créer un socle commun. Cet objectif rejoint les priorités du ministère de l’Éducation nationale au sein du socle commun des connaissances. Élargir les publics et les pratiques L’éducation au patrimoine implique une relation vivante avec l’institution qui en est dépositaire. Celle-ci passe par une médiation à visage humain dont les stratégies et les modes ont à être en permanence réinterrogés voire réinventés. L’accueil de très jeunes enfants dans le cadre de partenariats avec des centres de loisirs ou avec le Secours populaire, comme les ateliers du livre organisés sur quinze jours avec des collégiens de banlieue dans le cadre du dispositif École ouverte ont, en 2007, amené le service d’action pédagogique à explorer d’autres chemins d’accès au livre et à la Bibliothèque : découverte des coulisses de la Bibliothèque et de ses métiers de restauration, atelier d’improvisation calligraphique, enquête poétique dans l’exposition René Char, écriture d’un conte sur la bibliothèque, réalisation d’un « vrai » livre avec l’aide d’un écrivain ont été autant de moments magiques. Dans le même temps, une action en direction des enseignants de prisons a été mise en place. En février 2007, une convention a été établie entre la BnF et l’Unité pédagogique régionale des services pénitentiaires (320 enseignants, 6000 élèves) visant à faciliter l’accès à la culture et aux savoirs pour les personnes détenues en prenant appui sur les ressources du site pédagogique de la BnF. Après une première expérience menée avec l’équipe enseignante de la maison d’arrêt de la Santé autour du thème de la famille, un deuxième projet a été lancé cet automne autour de l’écriture et du voyage et des modules de formation à l’histoire des écritures ont été mis en place pour les enseignants afin de les soutenir dans leur travail avec les détenus et de coopérer à son rayonnement dans l’ensemble du réseau des lycées pénitentiaires.
Voyages dans les univers du livre La malle pédagogique d’initiation au livre Construire à destination des jeunes publics (8-12 ans) et particulièrement des publics « empêchés » ou éloignés des pratiques culturelles traditionnelles, une offre permanente, sous forme d’ateliers à géométrie variable permettant de toucher, voir, comprendre le livre dans tous ses états au fil des époques et des cultures est l’enjeu d’un projet pédagogique en chantier depuis le mois de novembre 2006 qui devrait s’achever avant l’été 2008. Une malle mobile en deux tomes de grand format implantée dans le Hall Ouest du site François-Mitterrand et conçue par Yorane et Delphine Lebovici sur le modèle de deux malles qu’ils ont précédemment réalisées à l’automne dernier pour le musée Guimet, rendra vivant l’univers mystérieux du livre et invitera à entrer dans ses évolutions et révolutions successives: des lointaines tablettes d’argile de l’antiquité sumérienne auxe.book du XXI e siècle, en passant par le rouleau de papyrus, le codex manuscrit et le livre imprimé, jusqu’aux formes singulières inventées par notre modernité pour instruire la question toujours vivante de ses possibles avenirs. Sans oublier d’autres formes, plus « orientales » du livre, rouleaux chinois sur soie ou sur papier, ôles indiennes ou livres-accordéon javanais sur écorce d’agalloche… Mais il s’agit aussi de retrouver le goût pour la lecture et ses géographies imaginaires, de plonger dans la mer des histoires pour y éprouver peur, effroi, joies, éblouissements et peut-être réinventer de nouvelles postures de lecture critiques ou distanciées, rêveuses ou émerveillées. La malle proposera des matériaux à toucher, des illustrations, des récits à entendre, des bruits, des odeurs mais aussi des parcours et des jeux permettant de questionner et de construire. Elle est conçue pour accueillir simultanément un groupe de trente enfants. Pour qu’ils puissent participer activement aux propositions d’atelier, elle est divisée en deux tomes. Les tomes LE PREMIER TOME organisé autour de l’« écriture » du livre, de sa fabrique à travers les âges et les cultures, rassemble quatre voyages autonomes : à Alexandrie au III e siècle avant notre ère, à Paris au XIV e siècle dans la « librairie » de Charles V, dans la librairie de Montaigne au XVI e siècle, sur la carte du monde enfin, à travers « tous les temps et tous les univers ». LE DEUXIÈME TOME se fédère autour des 1001 bonheurs de la lecture à partir de cinq grands textes : le Roman de Renart, le Livre des Merveilles, les Mille et Une Nuits, Cendrillon, le Vo y age de Bougainville. Les ressources im por - tantes contenues dans les deux malles permettent à une même classe de travailler sur plusieurs séquences et de développer ainsi des liens privilégiés avec la Bibliothèque, ses espaces, ses collections, ses métiers. L’articulation avec le site pédagogique en ligne offre la possibilité de préparer ou de prolonger la visite mais aussi d’ouvrir la proposition à des publics sans mobilité (prison, hôpital). Enfin, la réalisation de mallettes thématiques plus faciles à transporter pourrait donner à ce projet une ampleur nationale à travers un dispositif de prêts. Chroniques de la BnF - n°43 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :