Choiseul Magazine n°7 mai à aoû 2019
Choiseul Magazine n°7 mai à aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de mai à aoû 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Choiseul France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : le portrait de Yannick Bolloré.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
PORTRAIT CHOISEUL Poursuivre la tradition « Bolloré » « Le fils du flibustier », C’est ainsi que le journaliste Adam Thomson qualifie Yannick Bolloré dans son article du Financial Time quand ce dernier prend les rênes du groupe Havas en 2013. Et, même sans le connaître, les photos révèlent un regard profond et farouche qui a tout d’un Surcouf, le « corsaire breton au service de la France » qui a tant bataillé contre la marine anglaise, presque seul contre tous, pour aider la toute jeune République née de la Révolution de 1789 puis l’Empereur. Autre point commun, alors que le prestigieux navigateur avait définitivement raccroché pour s’occuper de ses terres, un autre jeune marin revenait de Chine avec le secret de fabrication du papier ultra-fin. Il installa à Quimper – d’où il était originaire – sa première usine. René Bolloré donnait naissance à une longue lignée d’entrepreneurs qui, en 2022, aura deux siècles. Si elle le souhaite, la famille pourra alors intégrer le très fermé et prestigieux club des Hénokiens, association qui regroupe les entreprises familiales en activité depuis deux cents ans et plus. De cette longue histoire, il faut sans doute retenir le goût du challenge et l’envie d’aller au bout de l’aventure que l’on a entrepris. De ce côté-là, Yannick Bolloré ne déroge pas à la tradition des Bolloré. À peine diplômé de l’université Paris-Dauphine en 2001, il cofonde une société de production cinématographique, WY production qui, entre autres, a produit le biopic sur la vie d’Yves Saint-Laurent. Au-delà du succès en France, le film fera une carrière internationale. Mais l’histoire familiale est la plus forte et, à la demande de son père Vincent Bolloré qui souhaite développer un pôle média d’importance, il rejoint le groupe en 2006 pour lancer la division média. Peu après, il prend directement les commandes de Direct 8 (l’actuelle C8), la toute jeune chaîne de la TNT encore quasi inexistante. Malgré la bonne volonté des équipes et la qualité des grands professionnels recrutés par Vincent Bolloré, comme Philippe Labro, sa moyenne d’audience est de 0,2%. C’est donc un sacré challenge que propose l’entrepreneur breton à son fils Yannick qui, depuis, compte également les quotidiens Direct Matin, Direct Soir, avec un objectif  : atteindre le point d’audience d’ici cinq ans. Il y arrivera en moins de trois ans et, en quatre ans, atteindra 2,5% d’audience. En fait, en cinq ans, Bolloré Média (qui entre temps a acquis une autre chaîne de la TNT, D 17 devenue C Star), faisant de ce pôle média le premier 6 groupe de télévision indépendant. « Il s’inscrit sans complexe dans son héritage mais avec le regard et l’analyse d’un homme de son temps, mélange de jeunesse et de sérénité Cette même année 2006 (à marquer décidément d’une pierre blanche), il épouse Chloé Bouygues, la nièce de Martin avec laquelle il aura quatre enfants. Enfants qu’il accompagne lui-même à l’école comme le faisait son propre père ; un principe auquel il ne déroge jamais, sauf quand il est à l’étranger. Car le monsieur est un grand voyageur ; confiant au magazine Capital qui faisait son portrait en octobre 2016, qu’il est l’un des meilleurs clients d’Air France en cumulant plus d’un million et demi de miles. A fortiori depuis qu’il a pris également la responsabilité d’Havas, en 2013, toutes les filiales du deuxième groupe de communication français, sixième mondial. Une entreprise qu’il restructure dès son arrivée en inté-
grant les marques et les métiers, alors qu’à ce moment-là, la tendance était plutôt à laisser chacun dans son périmètre. Mais il est parmi les premiers à comprendre que le monde est en train de basculer, comme il l’explique aux Échos en mars 2019  : « J'ai pris la décision d'intégrer nos marques et nos métiers, ce que personne ne faisait à l'époque, et de mettre le digital au cœur de notre stratégie, quand beaucoup en faisaient une division à part. Les résultats ont été extrêmement satisfaisants, nous avons désormais 20 000 collaborateurs, contre 15 000 à l'époque ». Et une présence dans plus de cent pays. L’autre grand tournant intervient en 2017 quand il devient Président du conseil de surveillance de Vivendi. Poste occupé jusqu’alors par son père Vincent Bolloré qui fait une transition douce pour passer la main à ses enfants, chacun prenant en charge un des secteurs du groupe. Vincent Bolloré – annonçant par ailleurs qu’il ne souhaitait pas postuler pour un nouveau mandat au conseil de surveillance du groupe Vivendi – avait déclaré quelque temps plus tôt qu’il prendrait sa retraite le 18 février… 2022 ! Ce que ne croit pas son fils dans la même interview à Capital  : « Le compte à rebours de mon père ? Je n'y crois pas une seconde ! (…) Je lui ai dit, tu verras, je viendrai en personne t'apporter ton petit déjeuner dans ton bureau de la tour Bolloré le 18 février 2022 ». Yannick Bolloré conserve en parallèle la présidence opérationnelle d’Havas. Car le premier lauréat 2019 du Choiseul 100 ne veut pas se couper du terrain. « Il refuse de s’installer dans une bulle protectrice et prendre le risque Passage de témoin entre Bris Rocher et Yannick Bolloré YANNICK BOLLORÉ Yannick Bolloré aux côtés de Pascal Lorot lors du dîner Choiseul 100 du 13 mars 2019 7 d’être hors sol. Et il adore aller chez les clients avec ses équipes », explique Stéphane Roussel, l’un des membres du Directoire de Vivendi et patron de Gameloft, l’un des leaders mondiaux des jeux en ligne. Car, même s’il continue de profiter des conseils de son père, comme un sportif écoute son coach, Yannick Bolloré suit son chemin bien à lui  : « Il a son propre style », explique Stéphane Roussel, ajoutant  : « Il s’inscrit sans complexe dans son héritage mais avec le regard et l’analyse d’un homme de son temps, mélange de jeunesse et de sérénité ». Il y a fort à parier qu’en 2022, deuxième mois, deux Hénokiens célèbreront une sacrée date. Portrait par Gérard Bonos. Vidéo En marge du dîner Choiseul 100 célébrant la septième édition de notre classement, nous avons eu l'opportunité de poser trois questions au nouveau numéro 1 Yannick Bolloré. Cette interview vidéo est visible en scannant le QR ci-dessous  :



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 1Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 2-3Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 4-5Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 6-7Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 8-9Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 10-11Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 12-13Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 14-15Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 16-17Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 18-19Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 20-21Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 22-23Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 24-25Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 26-27Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 28-29Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 30-31Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 32-33Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 34-35Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 36-37Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 38-39Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 40-41Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 42-43Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 44-45Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 46-47Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 48-49Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 50-51Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 52-53Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 54-55Choiseul Magazine numéro 7 mai à aoû 2019 Page 56