Choiseul Magazine n°4 mai à aoû 2018
Choiseul Magazine n°4 mai à aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai à aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Choiseul France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : Choiseul et la santé...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Le développement durable au cœur de la stratégie de Michelin Entretien avec Claire Dorland-Clauzel Kristell Guizouarn  : Depuis mars 2017, vous avez intégré le développement durable dans votre champ de responsabilités. Quelle est la stratégie d’un groupe comme Michelin en termes de développement durable et comment cette stratégie se concilie-t-elle avec l’innovation ? Claire Dorland-Clauzel  : Il faut, avant toute chose, avoir en tête que Michelin évolue dans un secteur d’activité, la mobilité, dont le marché est en forte croissance, puisque entre 2010 et 2030, le nombre de véhicules en circulation dans le monde aura doublé. Nous en ressentons déjà fortement l'impact sur l’environnement et la société comme la congestion ou la pollution atmosphérique et sonore. Parce que notre raison d’être est d’améliorer la mobilité de chacun et de réduire son empreinte sur la société et l’environnement, nous voulons accompagner ce développement. Pour répondre à ces enjeux, j’ai contribué à mettre au point une stratégie de croissance durable, une stratégie dont le business est tiré par d’ambitieux objectifs de développement durable. Il me semble que l’innovation est le moteur essentiel de notre réussite, et que c’est à travers elle que nous arriverons à conduire notre stratégie. En 1992, c’était avec le pneu vert, pneu à basse consommation et grand succès commercial. À cette époque, les préoccupations environnementales étaient bien moindres qu’aujourd’hui, où l’enjeu de l’innovation dans les pneumatiques est de pousser plus loin l’équilibre des performances  : sécurité, longévité et économie de carburant. Contrairement à certains acteurs qui encouragent le retrait prématuré des pneus, nous préférons trouver des solutions en accord avec la croissance et donc nous engager contre l’obsolescence programmée. Cet engagement de performance dans la durée au service de nos clients et de l’environnement est porté par toute l’entreprise. Pour la suite, Michelin explore des voies de recherche au service de la mobilité durable comme par exemple le concept de pneu Vision, connecté, sans air, rechargeable et inspiré de la nature. K.G  : Comment se déploie l’innovation au sein du groupe et qu’avez-vous mis en place pour l’accorder au développement durable ? C.D-C  : Chez Michelin, l’innovation a toujours été au service de la mobilité durable. Le groupe compte aujourd’hui de nombreux centres de R&D dans le monde avec des équipes et infrastructures implantées en Europe, en Amérique du Nord, et en Asie. En septembre 2016, nous avons inauguré le nouveau campus Recherche, Développement et Industrialisation (RDI) à Ladoux qui rassemble 3 500 personnes et toutes les expertises R&D. Il symbolise la volonté du groupe d’ériger l’innovation en fer de lance de la marque. Même s’il en est le point névralgique, avec un budget d’environ 700 millions 32 d’euros, nos communautés d’innovations ne se limitent pas au Centre de technologie du groupe. Nous avons par exemple pris le parti de l’open innovation, ce qui nous permet d’élargir le champ de nos partenaires. Claire Dorland-Clauzel lors de la 1ère réunion du Club Choiseul RSE C’est le sens de Movin’On, sommet de la mobilité durable, initié et fédéré par Michelin. En 2017 à Montréal, cet évènement a rassemblé 4 000 participants  : représentants d’entreprises publiques ou privées, instituts de recherche, ONG ou institutions. L’idée forte de Movin’On est de créer des synergies afin de réinventer concrètement la mobilité de demain. Michelin anime également une plateforme collaborative permanente, l’Open Lab, qui regroupe notamment 150 entreprises et crée un lien pérenne entre les évènements ponctuels que nous organisons par ailleurs. Le développement durable tient également compte des volets sociaux et sociétaux. Au niveau sociétal, nous avons instauré un dialogue avec les parties prenantes de l’entreprise à travers le Comité des parties prenantes. Pour nous, c’est très précieux de pouvoir confronter notre stratégie à des acteurs extérieurs et d’entamer un dialogue ouvert et constructif. Ensuite, Michelin mène une audacieuse politique d’innovation sociale. En 2019, nous inaugurerons, en partenariat avec les acteurs économiques de la région et l’Académie de Clermont, un pôle de formation aux métiers de l’industrie, Campus Entreprises, destiné à prendre le relais de l’École d’enseignement technique de Michelin. Il a pour ambition de former gratuitement une centaine de jeunes, de la seconde au CAP ou au BTS, qui viendront à leur tour alimenter le bassin d’emploi local.
K.G  : Quels sont vos principaux défis pour les années à venir ? C.D-C  : Le principal défi des années à venir est celui de la mobilité durable, c’est-à-dire une mobilité plus sûre, plus propre, plus efficace et plus agréable. Le relever passe notamment par une réponse adéquate aux problématiques que pose la mobilité urbaine. La voiture reste aujourd’hui incontournable dans les grandes agglomérations alors que 70% de la population mondiale devrait habiter en ville d’ici 2050. Pour atteindre l’objectif de l’Accord de Paris d’une économie décarbonée d’ici 2050, il y a urgence à ce que le secteur des transports réduise ses émissions de gaz à effet de serre alors qu’il en est l’un des premiers contributeurs mondiaux. À travers la plateforme Paris Process Mobility and Climate (PPMC), fédérée par Michelin et qui fut la voix du secteur des transports lors des dernières COP, nous proposons une feuille de route pour décarboner le transport. Nous soutenons notamment la généralisation de la voiture électrique grâce à l’hydrogène. Le développement du véhicule à l’hydrogène sera une solution qui concilie confort et « zéro émission » pour le conducteur, nous en sommes convaincus. Depuis plus de 15 ans, nous avons à cœur de développer une expertise R&D dans ce domaine. C’est pour ça que nous participons au cluster Zero Emission Valley en région Auvergne-Rhône-Alpes qui accompagne l’émergence de la filière hydrogène, dont la région abrite 80% des acteurs industriels en R&D. Claire Dorland-Clauzel est titulaire d’une maîtrise d’histoire obtenue à l’université de Paris Sorbonne, d’un doctorat de l’Institut de géographie et est diplômée de l’École nationale d’administration (promotion 1988, « Montaigne »). Claire Dorland-Clauzel débute sa carrière au ministère de l’Économie et des Finances à la direction du Trésor. De 1995 à 1997, elle est conseillère du ministre de l’Économie et des Finances. En 1998, elle rejoint le groupe AXA avant d’en être nommée, en 2003, directrice de la communication, de la marque et du développement durable. Elle rejoint le groupe Michelin en 2008 comme directrice des relations extérieures et des marques, et membre du conseil exécutif du groupe. Depuis le 13 mars 2017, elle est également en charge du développement durable. 33 LANCEMENT DU CLUB RSE Claire Dorland-Clauzel nous a fait l’honneur d’être notre invitée lors de la 1ère édition du Club Choiseul RSE, le 27 octobre 2017. Ce Club aborde et discute des problématiques sociales des entreprises, de leurs stratégies visà-vis des questions environnementales et de la nécessaire préservation de notre planète. À chaque rendez-vous du Club, ce sont des témoignages, des échanges inspirants, des propositions pour transformer l’entreprise, lui redonner du sens et créer de la valeur. Le Club est animé par  : Philippe Kunter, directeur développement durable et RSE de la BPI. LANCEMENT DU CLUB CHOISEUL RSE Kristell Guizouarn, directrice du développement durable du groupe Avril



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :