Choiseul Magazine n°4 mai à aoû 2018
Choiseul Magazine n°4 mai à aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mai à aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Choiseul France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : Choiseul et la santé...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
La question de la compétitivité au sein des entreprises de santé L'interview de Christian Lajoux, Président du Medicen Ancien Président de Sanofi France, pour qui il a opéré pendant 21 ans, Christian Lajoux est actuellement Président du pôle de compétitivité Medicen depuis avril 2015. " Medicen Paris Région " est un pôle de compétitivité des technologies innovantes en santé. Médicen est un outil " au service de tous ceux qui ont l'ambition de faire de la Région Île-de-France une des capitales mondiales des Industries de Santé ". Institut Choiseul  : Quels sont les enjeux au niveau mondial des entreprises de santé ? Christian LAJOUX  : Le coût des solutions thérapeutiques, l’accès par les populations à ces progrès et le développement rapide de nouvelles technologies à partir du numérique et de l’intelligence artificielle. La médecine dite « personnalisée et de précision » a permis l’émergence de solutions techniques et technologiques qui rééquilibrent le rapport avec la molécule. Cette situation de progrès rapides et exponentiels modifie également, sensiblement, la complémentarité des soignants et des ingénieurs. Le rapport des sachants (les soignants) à l’égard des patients/citoyens s’en trouve également bouleversé et les attentes sociales (les exigences en termes d’efficacité) influenceront progressivement l’organisation des systèmes de soins. Nous sommes à l’aube de mutations importantes, pour certaines imprévisibles, et la chronicité des maladies, un des éléments structurants thérapeutiques, pourrait être modifiée et changer les approches économiques à l’égard de la maladie. I.C  : Les industries de santé, la place de l’innovation dans la compétition internationale ? C.L  : L’innovation ne se limite pas aux transferts de technologie et d’excellence du monde de la recherche. Elle s’adresse également à l’organisation des systèmes de soins, à la responsabilisation des patients et de leur entourage, à la prise en charge des nouvelles solutions. Si beaucoup d’espoirs et de progrès restent attachés à la molécule, celle-ci ne peut plus servir de modèle unique de soins. Le moment est venu des alliances entre molécules, technologies médicales, synergie ingénieurs et soignants et patients responsabilisés. La compétition a lieu autant 22 entre les entreprises des différents secteurs qu’entre les continents et les pays. Le numérique, les newtechs et l’intelligence artificielle redéfinissent le champ de la compétitivité industrielle. Le « soft » dépend du « hard » et le véritable enjeu industriel est dans le « hard ». I.C  : Les atouts de la France … et ses freins ? C.L  : Parmi les atouts, il faut souligner une tradition de qualité de soins et des Hôpitaux (quelles que soient les critiques émises) et la visibilité internationale des chercheurs et des cliniciens, dans de nombreux champs thérapeutiques. La France est aussi un grand pays d’ingénieurs qui ont su transformer l’électricité, les énergies différentes et les matériaux aux services des usagers. Nous constatons, et nous nous en réjouissons, que la French Tech générée par le numérique et l’intelligence artificielle est compétitive au niveau mondial. Si des retards ont été pris dans certains secteurs (par exemple  : les biotechnologies et la production industrielle des solutions technologiques) l’enjeu, aujourd’hui, consiste à se positionner davantage dans les champs de compétition où nous avons réellement des atouts et dans
l’économie du futur. Le paysage des start’up, des TPE et des PME est, à cet égard, rassurant. Les marges de progrès, en revanche, concernent le rythme de croissance des entreprises qui doivent d’avantage s’inscrire dans la pérennité et une démarche entrepreunariale pour régénérer le tissu industriel. I.C  : Vous êtes Président de Medicen, comment voyez-vous l’avenir des pôles de compétitivité ? C.L  : Medicen, dans sa stratégie et sa démarche d’intérêt général, s’efforce de répondre aux défis identifiés précédemment dans une approche qui veut faire de la Région Île-de-France une des capitales mondiales de la santé. Le bilan des pôles de compétitivité pour Medicen et de nombreux autres est très positif. Pour Medicen, plus de 200 projets collaboratifs labellisés ont été financés à hauteur de 1,3 milliards d’euros et 60 produits sont arrivés sur le marché. Les pôles ont 12 ans et de nouveaux instruments de développement et de transferts de technologies ont depuis été mis en place. Il y a aujourd’hui des clarifications à faire pour améliorer les synergies et éviter des concurrences qui pourraient être délétères. Je propose que les pôles qui ont l’antériorité, la représentation la plus large des acteurs des écosystèmes, puissent agir davantage en Tiers de confiance et ensemblier au service du développement économique de la Région. Nos atouts scientifiques, cliniques et industriels sont nombreux. Il nous faut les transformer en avantages compétitifs dans une région encore plus attractive avec des ambitions internationales et, comme le souhaite la Présidente de Région, faire de notre écosystème un des leaders mondiaux. 23 CHOISEUL ET LA SANTÉ Industrie de santé. Quelle indépendance stratégique de la France dans la compétition mondiale ? Tel était le thème du colloque organisé conjointement par Medicen et l’Institut Choiseul le 19 avril 2017, dans l’hémicycle du Conseil régional d'Île-de-France. Quelque 200 personnalités et une vingtaine d’intervenants ont pu échanger lors de deux tables-rondes, la première sur « L’excellence scientifique sans la production », la seconde sur « Pour une stratégie de rupture ». Retrouvez de plus amples informations sur ce Colloque Medicen Choiseul en scannant ce QR Code avec votre téléphone  : Christian Lajoux ouvrant le Colloque Choiseul - Medicen qui s'est tenu le 19 avril 2017



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :