Choiseul Magazine n°2 sep à déc 2017
Choiseul Magazine n°2 sep à déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de sep à déc 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Choiseul France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 58

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'organisation de la créativité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
dation de la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1952. À ce titre, l’Union de l’énergie est soutenue au plus haut niveau et figure parmi les priorités de l’Union européenne. La sécurité énergétique au cœur des préoccupations européennes et de l’Union de l’énergie La réponse au contexte géopolitique est la diversification des sources d’énergie, des fournisseurs et des voies d’approvisionnement pour garantir une énergie fiable et sûre aux citoyens et entreprises de l’Union européenne. En mai 2014, la Commission européenne a adopté une stratégie européenne de sécurité énergétique qui développe un plan global de réduction de la dépendance énergétique dans l’Union européenne. L’Union de l’énergie s’inscrit dans cette stratégie. Pour diversifier les approvisionnements gaziers, trois axes stratégiques doivent être soutenus  : l’utilisation croissante du gaz naturel liquéfié (GNL) ; le corridor gazier sud-européen permettant aux pays d’Asie centrale d’exporter le gaz vers l’Europe et le développement d’un hub gazier méditerranéen. L’Union européenne est le premier marché d’importation pour le gaz naturel et nous devons saisir les opportunités offertes par le développement du GNL et la diversification des producteurs. En février 2016, la Commission a présenté un paquet de mesures pour sécuriser les approvisionnements en gaz. Il comprend notamment une stratégie relative au GNL et au stockage du gaz afin d’améliorer l’accès de tous les États membres. Ce paquet comprend également la révision du règlement sur la sécurité de l’approvisionnement en gaz qui introduit un principe de solidarité entre les États membres et définit des mesures basées sur une approche régionale pour renforcer la sécurité d’approvisionnement. Un accord politique a été trouvé en avril dernier entre le Conseil et le Parlement européen et le texte final devrait être adopté avant la fin de l’été. De plus, la décision sur les accords intergouvernementaux dans le secteur de l’énergie avec les pays tiers instaure un contrôle de compatibilité ex ante avec l’acquis communautaire et davantage de transparence. Cette décision est entrée en vigueur en mai dernier, soit seulement quinze mois après la proposition de la Commission, et souligne que, même sur des questions très politiques, il est possible d’obtenir le soutien des États membres et du Parlement européen. Parallèlement, une stratégie consacrée à l’énergie consommée par les systèmes de chauffage et de refroidissement utilisés dans les bâtiments et dans l’industrie a également été adoptée afin de réduire la consommation énergétique et faire diminuer les importations. D’autre part, l’achèvement du marché intérieur est essentiel pour assurer la sécurité énergétique de l’Union européenne. Un marché européen intégré et interconnecté est, en effet, plus fort face aux chocs d’approvisionnement et permet l’accès à des sources plus diversifiées et plus compétitives. Les interconnexions sont donc nécessaires pour mettre un terme aux îlots énergétiques et réduire la dépendance énergétique en créant les liens nécessaires entre les différents points d’entrée pour l’approvisionnement du marché européen au reste du réseau. La Commission travaille intensément avec les États membres pour 40 renforcer la coopération régionale du Nord au Sud de l’Europe et accélérer la mise en œuvre des interconnexions gazières et électriques. Des groupes régionaux de haut niveau ont été mis en place dans les pays baltes, la péninsule ibérique, les pays de la mer du Nord ainsi qu’en Europe centrale et orientale et d’importants progrès ont ainsi été réalisés. Le projet Midcat permettant l’accès du GNL des terminaux de la péninsule ibérique au reste du marché européen a par exemple reçu 5,6 millions d’euros au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe tandis que le projet Balticonnector qui reliera pour la première fois les marchés du gaz de la Finlande et de l’Estonie a reçu 187 millions d’euros. Avec le mécanisme européen pour les interconnexions, 5,35 milliards d’euros sont prévus pour soutenir les projets d’interconnexion d’intérêt commun gaziers et électriques au cours de la période 2014-2020. L’énergie et la sécurité énergétique sont un volet important des relations extérieures de l’Union européenne, la Commission met donc en œuvre une véritable diplomatie énergétique avec d’importants pays ou régions de production et de transit tels que les États-Unis dont les premières cargaisons de GNL ont atteint les ports européens en 2016. Les États-Unis sont un partenaire stratégique clef avec lequel nous devons maintenir une relation « L’UE élabore une politique énergétique dont les implications vont au-delà du secteur de l’énergie. Pascal Lorot et Dominique Ristori lors du petit-déjeuner Choiseul Énergie le 7 avril 2017
privilégiée. La Commission entretient également des relations avec la Russie, la Chine, l’Inde, l’Ukraine, l’Algérie, la Turquie ainsi que les autres États des rives Sud et Est de la Méditerranée, d’Asie centrale et d’Amérique centrale et du Sud. Aujourd’hui, la sécurité énergétique est au cœur des discussions qui se tiennent au plus haut niveau international. À ce titre, la réunion ministérielle du G7 sur l’énergie, qui a eu lieu à Rome en avril dernier, a mis l’accent sur les questions de sécurité en matière de gaz et de cyber-sécurité en identifiant les infrastructures comme première priorité. Libérer le potentiel de croissance et la compétitivité de l’Europe grâce a la transition énergétique L’Europe est aujourd’hui en bonne position pour tirer parti de la transition énergétique. Elle a réussi à découpler ses émissions de gaz à effets de serre de la croissance économique et est le leader mondial en termes d’investissements par habitant dans les énergies renouvelables. Les entreprises européennes d’énergies renouvelables sont à la pointe de l’innovation, avec un chiffre d’affaires annuel combiné de 144 milliards d’euros et possèdent 30% des brevets mondiaux pour les énergies renouvelables. Notre système énergétique doit être en mesure de répondre aux nouveaux défis. Pour cela, nous devons adapter notre cadre réglementaire, accélérer les technologies et innovations énergétiques propres et faciliter l’accès au financement. C’est précisément l’objectif du paquet une « Énergie propre pour tous les Européens » adopté par la Commission européenne en novembre dernier. Avec huit propositions législatives, ce paquet est le plus conséquent jamais présenté au niveau européen. Les objectifs sont de faire de l’efficacité énergétique une priorité ; devenir le leader mondial des énergies renouvelables et de s’assurer que l’ensemble des consommateurs européens bénéficient pleinement de la transition énergétique. Ainsi, la Commission propose de revoir les ambitions à la hausse avec un objectif d’efficacité énergétique contraignant, à l’échelle de l’UE, de 30% en 2030. Ce nouvel objectif permettra de réduire de 12% les importations gazières, représentant une économie de 70 milliards d’euros supplémentaires. En matière d’efficacité énergétique, nos propositions permettront également aux entreprises européennes – notamment celles à forte consommation énergétique – de renforcer leur compétitivité. Les nouvelles propositions sur la performance énergétique des bâtiments accéléreront les taux de rénovation. Ceci est primordial quand on sait que les bâtiments représentent 40% de la consommation énergétique en Europe. Il s’agit avant tout d’améliorer le logement des citoyens – en particulier des consommateurs les plus vulnérables – et de contribuer à « Cependant, d’autres régions sont activement engagées dans la transition énergétique et l’Union européenne doit accélérer ses efforts si elle souhaite accroître la compétitivité de ses entreprises et améliorer le bien-être de ses citoyens. 41 GÉOÉCONOMIE Signature de l'accord trouvé lors de la conférence sur le climat à Paris, en novembre 2015 réduire les factures d’énergie. Cela aura également des répercussions positives sur le marché du travail notamment dans le secteur de la construction et de l’ingénierie qui représentent respectivement 18 et 11 millions d’emplois en Europe. L’initiative « Financement intelligent pour bâtiments intelligents » dotée de 10 milliards d’euros aidera à obtenir les financements nécessaires pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. Concernant les énergies renouvelables, l’objectif est de devenir le leader mondial. L’Union européenne s’est fixé comme objectif de parvenir collectivement à une part d’au moins 27% d’énergies renouvelables en 2030 et d’encourager leur développement dans le secteur électrique, les bâtiments, l’industrie et le transport par le biais de la mobilité électrique et des biocarburants. L’industrie européenne est déjà innovante dans ce domaine et l’Europe doit jouer un rôle de premier plan sur la scène mondiale en ce qui concerne la transition énergétique. C’est le cas notamment en Afrique et dans le voisinage, au sein de la Communauté de l’énergie, mais également auprès des forums internationaux. La Commission européenne coorganisera d’ailleurs en 2018 avec les pays nordiques la prochaine réunion Clean Energy Ministerial (CEM) qui est un forum mondial de haut niveau visant à accélérer la transition énergétique. Nos propositions créeront les conditions d’investissement né-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 1Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 2-3Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 4-5Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 6-7Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 8-9Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 10-11Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 12-13Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 14-15Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 16-17Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 18-19Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 20-21Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 22-23Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 24-25Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 26-27Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 28-29Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 30-31Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 32-33Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 34-35Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 36-37Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 38-39Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 40-41Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 42-43Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 44-45Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 46-47Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 48-49Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 50-51Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 52-53Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 54-55Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 56-57Choiseul Magazine numéro 2 sep à déc 2017 Page 58