Chartres Votre Ville n°168 juin 2017
Chartres Votre Ville n°168 juin 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°168 de juin 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Ville de Chartres

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'ASTT championne de France, et de quatre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Dominique Binder Architectes Urbanisme L’écrin d’une nouvelle toile C’est officiel, la 11 e salle du cinéma Les Enfants du Paradis ouvrira ses portes au public la première quinzaine de juillet ! Au terme d’un an et demi de travaux, le bâtiment implanté en plein cœur de ville réalise désormais une continuité urbaine de qualité le long du boulevard Chasles. Cette façade d’une sobriété moderne abrite 780 m² de bureaux et, au niveau - 1 165 m² d’espaces supplémentaires consacrés au septième art… Un pari gagné pour Judith Reynaud, directrice du Cinéma. La perspective architecturale Il y a eu la volonté d’homogénéiser un front bâti, et la nécessité de répondre au succès du cinéma de cœur de ville. De cette double intention est né le numéro 1 du boulevard Chasles. L’opération immobilière a été confiée à la SEM Chartres Développements immobiliers, qui maîtrise les contraintes de la construction en cœur de ville chartrain… et ses immanquables aléas archéologiques. Aucune surprise à ce sujet  : fouilles préventives il y a eu, et vestiges archéologiques 16 VOTRE VILLE 168/JUIN 2017 Le 1, bd Chasles… avant trouvés. Rien de majeur toutefois. Le programme a donc vu le jour, avec les contraintes de l’exiguïté de la parcelle foncière. Une profondeur de 24 m certes, mais seulement 12 m de large. Très peu ! Il a fallu jouer sur une configuration tout en profondeur, et articuler les nouveaux volumes avec l’existant, notamment pour ce qui est de la connexion de la future salle les espaces existants des Enfants du Paradis. Côté intégration du bâtiment dans le front bâti, deux exigences ont prévalu  : jouer la continuité avec les voisins, et ne pas concurrencer la façade du cinéma conçu par l’architecte Rudi Ricciotti, de renommée internationale. L’agence Dominique Binder Architectes, retenue pour ce projet, a dessiné une façade dont l’identité se fonde sur sa sobriété moderne. Un revêtement de façade en dalles calcaires beige clair encadre l’entrée, mise en valeur par un mur-rideau de verre sur deux niveaux. Plus haut, au quatrième étage, un décroché laisse deviner une terrasse. Vous ne vous
la réalisation des fondations par butonnage doutez pas de la magnifique vue que l’on y a sur le cœur de ville ! Le chantier aussi a dû jouer des coudes pour que le bâtiment voie le jour. Outre l’étroitesse de la parcelle, il y avait surtout l’accès unique au terrain, forcément par le boulevard Chasles. Le mode de construction n’est pas sans évoquer celui du Pôle administratif  : les fondations réalisées au fur et à mesure que la parcelle est creusée, puis l’édification en structures poutres et planchers béton, aujourd’hui classiques. Avec une construction commencée en mars 2016 et une livraison fin janvier 2017, la coque du bâtiment est livrée en moins d’un an. Depuis, les espaces intérieurs prennent corps. Ces 12 m de façade cachent ainsi 780 m² de bureaux et, au niveau -1, la onzième salle des Enfants du Paradis  : 165 m² d’obscurité à six mètres sous le niveau de la rue, qui permettront à 166 amateurs de savourer des productions cinématographiques de tous horizons. « Enfin Le programme de Ciné-Claprpi P Mardi 13 juin à 20h30 à la médiathèque l’Apostrophe LE TRÉSOR De Corneliu Porumboiu (Roumanie, 2016, 1h29, vostf) À Bucarest, Costi reçoit la visite d’Adrian, son voisin endetté jusqu’au cou, en quête de quelques centaines d’euros pour louer un détecteur de métal... Car un trésor, qu’il serait prêt à partager, serait enterré dans le jardin de ses grands-parents. D’abord sceptique, et en dépit de tous les obstacles, Costi se laisse finalement entraîner dans l’aventure… Un petit bijou de cinéma. Urbanisme Judith Reynaud, gérante du cinéma Les Enfants du Paradis nous sommes prêts ! La coque brute de béton nous a été livrée début janvier 2017. Dans le cadre de la construction de l’ensemble cinéma/bureaux Citya, nous nous sommes chargés de l’aménagement de la salle  : les gradins en bois, le système de climatisation chauffage, les tentures murales, les revêtements de sol et les fauteuils. Sans oublier le câblage électrique et les raccordements. La difficulté pour nous était de connecter ce nouvel espace aux autres salles, dans un environnement déjà existant. Cette nouvelle salle, qui se situe au niveau -1, à coté des salles 6 et 7, nous a contraints à réaliser des ouvertures dans ces deux salles pour pouvoir utiliser le sas existant de la salle 7 en le divisant pour la nouvelle salle. Du coup, cette salle ne s’appellera pas la 11 mais la 8 ! Et au niveau -2, les salles seront débaptisées  : 8, 9 10 deviendront 9, 10, 11. Cette salle n’aura pas de destination particulière, elle sera à la fois pour le jeune public, le grand public, et les films d’auteurs. Cela va nous permettre de diffuser plus de films d’auteurs avec des plages horaires et une liberté de programmation plus importante. Nous allons ainsi renforcer notre politique de films arts et essais et pouvoir absorber davantage de sorties film… Aujourd’hui, il y en a près de 700 par an ! Nous en diffusons déjà 400 mais nous sommes toujours obligés de faire des choix. La salle fait 160 places dont 4 accessibles aux PMR. En septembre, nous allons entamer les travaux de la salle 1 pour installer un son Dolby ATMOS  : un son immersif qui permet, pour des films d’action tournés avec cette technologie, d’obtenir en salle un son enveloppant. Un investissement de 120 000  € qui nous obligera à fermer cette salle pendant trois semaines. Mais il est important pour nous de rester à la pointe de la technologie. Aujourd’hui, 300 salles seulement sont équipées en France. Pour nous, c’est une nouvelle étape ! » VOTRE VILLE 168/JUIN 2017 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 1Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 2-3Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 4-5Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 6-7Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 8-9Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 10-11Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 12-13Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 14-15Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 16-17Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 18-19Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 20-21Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 22-23Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 24-25Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 26-27Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 28-29Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 30-31Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 32-33Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 34-35Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 36-37Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 38-39Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 40-41Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 42-43Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 44-45Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 46-47Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 48-49Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 50-51Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 52-53Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 54-55Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 56-57Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 58-59Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 60-61Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 62-63Chartres Votre Ville numéro 168 juin 2017 Page 64