CEO Suisse n°2006-3 déc 06 à mar 2007
CEO Suisse n°2006-3 déc 06 à mar 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2006-3 de déc 06 à mar 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : PricewaterhouseCoopers

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : les leaders investissent... Abonia-Forster, Conzzeta, Emmi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
La question-clé de la transparence : Situation à l’heure actuelle Objectif en fonction de leur pertinence pour les parties prenantes et de l’aptitude de l’entreprise à les communiquer. Les résultats de l’enquête soulignent le besoin d’agir pour certaines rubriques du rapport.• Environnement de marché : en ce qui concerne le pilotage interne, la plupart des entreprises accordent la plus grande importance aux informations sur l’environnement concurrentiel et sur le contexte macroéconomique. Mais les entreprises ne communiquent à l’extérieur qu’environ deux tiers des informations qu’elles utilisent pour le pilotage interne.• Gestion des valeurs : certains KPI, comme l’évolution de la satisfaction des clients et des collaborateurs, se voient accorder une grande valeur dans le cadre du pilotage interne, mais ne sont pratiquement pas communiqués à l’extérieur.• Performance : une bonne moitié des entreprises utilise des paramètres de gestion orientés valeur, comme l’EVA, à des fins internes ; environ un quart publie les valeurs réelles également à l’extérieur. Les valeurs réelles par rapport au Total Shareholder Return sont utilisées à peu près aussi 36 ceo/expertise pwc Informations significatives que nous communiquons Informations significatives que nous ne souhaitons pas (encore) communiquer Informations significatives dont nous ne disposons pas Une décision stratégique consiste pour une entreprise à savoir dans quels domaines faire preuve de transparence et à quel degré. La règle de base : une communication opportuniste engendre la confiance – la continuité est un must. souvent en interne qu’en externe. Mais aucune entreprise ne publie la comparaison avec une valeur de référence. Dès lors, la question centrale du rapport orienté valeur est la suivante : « Comment présenter l’activité, les moteurs de valeur et les indicateurs de performance significatifs de manière aussi compréhensible et transparente que possible aux parties prenantes ? » La réponse est : développer des méthodes et des normes permettant aux entreprises d’expliquer aux parties prenantes la complexité du business model et les corrélations dans l’entreprise. Le principe de la continuité est essentiel : si l’on a rendu des comptes sur certains points de l’exercice précédent, il faudra encore le faire les années suivantes. C’est ainsi seulement que le rapport pourra assurer aux parties prenantes la traçabilité du développement de l’entreprise. Une communication efficiente et régulière constitue le défi majeur pour la plupart des entreprises. L’accélération du processus de rapport et le choix des bonnes informations compte tenu de réflexions de coûts-profit sont une préoccupation centrale pour 40% des entreprises. Le rapport orienté valeur leur donne la chance de fournir ellesmêmes les informations aux investisseurs et aux intermédiaires financiers qui en ont besoin pour prendre leurs décisions. Une façon de procéder aussi active permet aux entreprises d’éviter que ces groupes cibles continuent de fonder largement leurs décisions sur des estimations et des recherches propres. Conclusion Un Corporate Reporting axé sur les besoins des actionnaires et des autres parties prenantes ouvre de nombreuses perspectives : il augmente l’attrait de l’entreprise pour les investisseurs futurs, orientés sur le long terme, et leur permet plus facilement de gagner et de garder des collaborateurs, des clients et des partenaires commerciaux.
Evénements, études et analyses. Rapport annuel PwC 2005/06 Le rapport annuel 2005/06 de PricewaterhouseCoopers Suisse est paru au mois d’octobre. Il souligne un événement particulièrement marquant : le 100 ème anniversaire de PwC en Suisse. Edgar Fluri, président du Conseil d’administration, brosse l’historique de la branche de la révision en Suisse depuis son origine et Markus M. Neuhaus, administrateur délégué, explique pourquoi PwC sera toujours n°1 de la branche en 2011. L’exercice écoulé a constitué une bonne base dans cette perspective : avec son projet CLIENT FIRST, PwC démontre clairement que la relation client a l’absolue priorité. Sur le plan financier également, l’exercice a été réussi. Le produit d’honoraires a augmenté de 10% et ressort à 653 millions de CHF. Le rapport annuel existe en langues allemande, anglaise, française et italienne et peut être commandé auprès de : sonja.jau@ch.pwc.com Les impôts dans le monde Il est actuellement plus important que jamais pour une entreprise d’avoir la maîtrise sur le paiement de ses impôts – et ce dans le monde entier. La publication « Paying Taxes – The global picture » traite des créances fiscales auxquelles les entreprises des différents pays du monde sont confrontées. Concrètement, il s’agit de voir ce que font les gouvernements pour réduire les coûts et la complexité de la fiscalité et comment le fait de payer des impôts peut augmenter la crédibilité des entreprises à vocation internationale. La publication existe en anglais et peut être obtenue gratuitement sous : www.pwc.ch/publications Service lecteurs : Si vous souhaitez davantage de détails, les auteurs des thèmes techniques sont à votre disposition pour un entretien (l’adresse e-mail est toujours indiquée). Vous trouverez une liste complète des publications de PricewaterhouseCoopers sous www.pwc.com. Commandes des publications de PwC auprès de sonja.jau@ch.pwc.com ou fax 058 792 20 52. Abonnements : ceo, le magazine des décideurs publié par PricewaterhouseCoopers, paraît trois fois par an (français, allemand, anglais, 54 pages). Abonnement gratuit. Indiquer la langue souhaitée : sonja.jau@ch.pwc.com. Adresse : PricewaterhouseCoopers, magazine ceo, Birchstrasse 160, 8050 Zurich. Externalisation : la recette du succès Les experts des milieux économiques et politiques s’expriment sur le thème de l’externalisation. Cette manifestation est une plateforme permettant de précieux échanges d’opinions ; elle offre la chance de présenter et de réfléchir de manière dûment fondée sur l’approche pratique de l’externalisation. Date/lieu : 22 février 2007, Hotel Widder, Zurich Informations complémentaires et inscription : franco.monti@ch.pwc.com Conférence internationale sur l’E-Invoicing La conférence se tiendra sur deux jours et présentera les bases juridiques et les exigences en matière de compliance pour l’E-Invoicing international, tant dans l’optique de la Suisse que sur le plan mondial. Les participants auront l’occasion de discuter avec des experts. Date/lieu : 30/31 janvier 2007, PricewaterhouseCoopers, Zurich Informations complémentaires et inscription : carole.oppenheim@ch.pwc.com Apéritif pour les banques et les négociants en valeurs mobilières La traditionnelle plateforme pour le secteur bancaire s’adresse aux membres des conseils d’administration, aux CEO, aux CFO, aux responsables de la comptabilité, de l’audit interne et de la compliance. Date/lieu 15 janvier 2007, St-Gall 16 janvier 2007, Lugano et Zurich 17 janvier 2007, Lucerne 23 janvier 2007, Bâle 25 janvier 2007, Berne et Genève Informations complémentaires et inscription : sonja.schnueriger@ch.pwc.com ceo/expertise pwc 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 1CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 2-3CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 4-5CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 6-7CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 8-9CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 10-11CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 12-13CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 14-15CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 16-17CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 18-19CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 20-21CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 22-23CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 24-25CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 26-27CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 28-29CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 30-31CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 32-33CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 34-35CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 36-37CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 38-39CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 40-41CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 42-43CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 44-45CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 46-47CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 48-49CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 50-51CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 52-53CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 54-55CEO Suisse numéro 2006-3 déc 06 à mar 2007 Page 56