CEO Suisse n°2006-2 sep/oct/nov
CEO Suisse n°2006-2 sep/oct/nov
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2006-2 de sep/oct/nov

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : PricewaterhouseCoopers

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : Raiffeisen, le tout plus grand que la sommes des éléments.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Girsberger : Des sièges intelligents. « Rien ne dure, tout change », déclare Michael Girsberger. « Avec la mondialisation des marchés, la concurrence et les réseaux de distribution se sont multipliés. » Spécialisé dans la fabrication de sièges, Girsberger doit faire face à des concurrents qui commercialisent dans le monde entier des équipements de bureau complets. Girsberger, directeur de l’entreprise du même nom (quatrième génération), a pris le taureau par les cornes et s’est spécialisé davantage encore. Aujourd’hui, qualité, originalité, efficacité et esthétique sont poussées à l’extrême. « Pour affirmer notre position, notre authenticité doit être parfaitement reconnaissable. » Le capital passe entièrement dans le développement et la fabrication de fauteuils de bureau, de chaises et de tables de salon toujours plus sophistiqués. Tous les produits Girsberger sont conçus et fabriqués sur place. L’un d’eux, lancé en 2005, se nomme Folio : il se passe de mode d’emploi, s’adapte le plus simplement du monde aux utilisateurs les plus divers et satisfait ainsi à un besoin, puisque de moins en moins de grandes entreprises attribuent des places fixes à leurs collaborateurs. Avant qu’un produit soit fabriqué en série, jusqu’à quatre millions de francs sont engloutis par la conception et les investissements (machines, outils). « Les dépenses augmentent sans cesse », rapporte Michael Girsberger, « il faut accroître durablement le chiffre d’affaires. » A cette fin, il s’est risqué récemment dans un nouveau secteur, les « customized solutions », avec la fabrication de meubles hors série spécifiée par des architectes. Le mobilier du Center Bar, à l’aéroport de Zurich, par exemple, est l’œuvre de Girsberger, ainsi que les 450 tables du Champions Lounge, au nouveau Stade de Suisse, à Berne. Girsberger en bref Fondation : 1889 comme atelier de tourneur, à Zurich Siège principal : Bützberg BE Propriétaires : famille Girsberger Collaborateurs : 450 Autres sièges : 4 sociétés de production et de distribution (Suisse, Allemagne, Turquie, Etats-Unis), 7 succursales de vente en Europe www.girsberger.com 20 ceo/design Christian Fischbacher : Les textiles à la mode. Créez-vous de nouvelles modes, Monsieur Fischbacher ? « C’est un gros défi », répond sans ambages Christian Fischbacher, qui représente la cinquième génération à la tête de cette entreprise familiale du même nom. « Nous observons les modes et ce qui se passe dans les foires-expositions de notre secteur. Nos designers s’en inspirent. » … Et leurs créations sont souvent primées. Mais avant tout, il faut « sentir » le marché. Pendant trois ou quatre mois par an, Fischbacher rend visite à des clients. En matière de textiles de maison, personne ne peut en remontrer à ce patron de 67 ans, diplômé en gestion d’entreprise et en histoire de l’art. Dans la salle d’exposition, à St-Gall, on est frappé par la diversité des tissus à rideau, les coloris, les dessins et les finissages. Sans oublier les parures de lit… un festin pour les yeux ! La production est destinée à des clients « high-end », une clientèle aisée. Fischbacher dessine mais ne fabrique pas. Les tissus bruts sont achetés, puis teints, finis et imprimés par des ennoblisseurs travaillant à façon. Une partie des matériaux bruts est revendue directement. « Chaque génération doit se réinventer », explique Fischbacher. Sans la volonté de changer, son entreprise n’existerait déjà plus, il en est persuadé. Fischbacher a été marqué aussi par son séjour aux Etats-Unis. Pour lui, la concurrence est un challenge. Dans trois ans, c’est son fils, Michael, actuellement directeur de la succursale japonaise, qui reprendra les rênes. Fischbacher en bref Fondation : 1819 Siège principal : St-Gall Propriétaires : famille Fischbacher Collaborateurs : 450 (dont 80 en Suisse) Filiales : Allemagne, Hollande, France, Italie, Japon, Thaïlande, Etats-Unis Chiffre d’affaires 2005 : 80 millions de CHF www.fischbacher.ch
USM U. Schärer Söhne AG : Une leçon de longévité. L’ingénieur Paul Schärer rencontre l’architecte Fritz Haller. Ils décident de construire une usine, avec des bureaux, puis des meubles adaptés. Cette construction commercialisée en 1963 se compose de boules, de tubes et d’éléments métalliques. Quarante-trois ans plus tard, elle est encore intacte – une leçon de longévité. « Généralement, les fabricants de meubles comptent sur des cycles de douze ans », explique Alexander Schärer, représentant la quatrième génération à la tête de l’entreprise. « Pas moi. Je n’accepte pas de devoir présenter un nouveau produit à chaque foireexposition. » Le système USM Haller, d’après lui, doit son succès à son design très sobre et à sa « compatibilité rétroactive » : les nouveaux éléments s’intègrent dans les anciennes structures. Ainsi, un mobilier peut être complété des décennies durant par des éléments techniquement améliorés. Depuis une requête en protection de la propriété artistique, en 1988, le système est même considéré comme une œuvre d’art appliqué ; il a été anobli par son admission dans la collection « design » du Museum of Modern Art (MoMa) de New York depuis fin 2001. Cette entrée au musée a coïncidé avec la commercialisation d’USM sur le marché américain, conquis à la seconde tentative. « Nous essayons d’introduire progressivement USM comme marque aux Etats-Unis », explique Alexander Schärer. L’entreprise bernoise se tourne aussi vers les nouveaux marchés d’Europe de l’Est et du Proche-Orient afin de s’émanciper par rapport aux marchés suisse et allemand. Après plusieurs années de marasme, le marché allemand, débouché important, renaît cependant. Alexander Schärer est satisfait : « Si l’Allemagne va, tout va. » USM en bref Fondation : 1885 comme quincaillerie Siège principal : Münsingen BE Propriétaires : famille Schärer Collaborateurs : 400 Filiales : Suisse, Allemagne, France, Etats-Unis www.usm.com ceo/design 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :