CEO Suisse n°2006-1 mai à aoû
CEO Suisse n°2006-1 mai à aoû
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2006-1 de mai à aoû

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : PricewaterhouseCoopers

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,1 Mo

  • Dans ce numéro : nanotechnologies, un grand avenir pour de petites particules.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Editeur : PricewaterhouseCoopers SA, magazine ceo, Birchstrasse 160, 8050 Zurich Rédacteurs en chef : Alexander Fleischer, alexander.fleischer@ch.pwc.com, Franziska Zydek, zydek@purpurnet.com Directeur de la création : Dario Benassa, benassa@purpurnet.com Concept, rédaction et conception : purpur ag, publishing and communication, Zurich, pwc@purpurnet.com Photos : titres : Dirk Kruell/laif, page 3 : Andreas Teichmann, page 4, 42, 43 : Laurent Gillieron/Keystone, page 13 : Antoine Devouard/REA/laif, page 21 : Monika Flückiger, page 29 : Niklaus Spoerri, page 41 : Alberto Estevez/Keystone, page 43 : Yuri Kozyrev/Keystone, Marcus Gyger/Keystone, page 50 : Courtesy Global Fund Lithographie : CMS Sticher AG, impression : Sticher Printing, Lucerne Copyright : magazine ceo PricewaterhouseCoopers. Les opinions exprimées par les différents auteurs ne correspondent pas forcément à celles de l’éditeur. Le magazine ceo paraît trois fois par an en français, en allemand et en anglais. Tirage : 30 000 exemplaires 00 Commande ceo/editorial d’abonnements gratuits et changements d’adresse : sonja.jau@ch.pwc.com
Markus R. Neuhaus, administrateur délégué, PricewaterhouseCoopers, Suisse BRIC – la nouvelle abréviation à la mode correspond aux marchés du Brésil, de la Russie, de l’Inde et de la Chine, considérés par la majorité des patrons internationaux comme les moteurs de la croissance économique mondiale. La contribution à la Global CEO Survey actuelle de PricewaterhouseCoopers dans ce magazine illustre les attentes et les préoccupations des patrons en relation avec la mondialisation et la complexité – mais également à l’égard des nouveaux marchés. Les perspectives de croissance des marchés BRIC ont notamment un contexte démographique : il s’agit de quatre pays dont la population est jeune et en pleine expansion. Le nouveau marché du troisième âge En Europe, l’évolution démographique est placée sous d’autres signes. La pyramide des âges telle qu’elle s’y construit suscite maintenant des préoccupations, en Suisse également. Les débats dont elle fait l’objet sont justes et importants, mais il est pour le moment encore impossible d’estimer avec exactitude les changements qu’apportera une société dans laquelle la jeunesse est une minorité. Ces analyses et ces prévisions ne devraient toutefois pas occulter le fait que l’évolution démographique en Europe ouvre aussi des perspectives nouvelles : en Europe aussi, nous découvrons en effet un nouveau marché extrêmement intéressant – celui des seniors émancipés et aisés. Un reportage de ce L’équilibre entre l’expérience des adultes et une relève nouvelle et dynamique est un thème important pour la plupart des entreprises. On note actuellement sur le marché du travail un nouveau combat pour gagner de nouveaux talents. magazine est consacré à ce marché et fait apparaître que le terme de senior va bientôt recevoir une signification nouvelle et tout à fait dynamique. Etre ou paraître L’équilibre entre l’expérience des adultes et une relève nouvelle et dynamique est un thème important pour la plupart des entreprises. On note actuellement sur le marché du travail un nouveau combat pour gagner de nouveaux talents. Ce sont justement des firmes d’audit et de conseil telles que PwC qui s’attachent à convaincre chaque année des jeunes doués et des fortes personnalités en allant les recruter sur leur lieu de formation. Le fait de « paraître » en tant qu’employeur joue à cet égard un rôle décisif, raison pour laquelle il a beaucoup été investi dans la communication. C’est justement sur le marché du recrutement qu’il n’y a pas de réalité vécue derrière l’apparence – le « paraître » sans « être » ne vaut rien. Nous faisons en sorte de cibler nos activités de façon à être effectivement un employeur attrayant et à améliorer l’environnement pour nos collaborateurs. Et nous sommes convaincus que cela se répand sur le marché du travail, même sans campagne publicitaire massive. Une chose est cependant claire : « paraître » seulement n’est pas suffisant pour réussir. Et celui qui mise uniquement sur « être » risque d’être mal perçu. Tout comme « être », « paraître » fait tourner les rouages de l’économie – vous verrez comment trois personnalités s’expriment sur le thème « être ou paraître » dans notre Forum. Il est clair que, pour les contrôles internes, il ne suffit pas de paraître. Les enseignements tirés du rôle central que joue la culture d’entreprise pour le fonctionnement des mécanismes de contrôle – aussi finement ajustés soient-ils – sont captivants. Le responsable de notre division Audit, Stephan Bachmann, profite de son plaidoyer percutant pour faire ses adieux au cercle des auteurs du magazine ceo*. Il partira en effet en retraite l’été prochain, retraite qui, comme en témoigne l’article sur les nouveaux seniors, est aujourd’hui tout le contraire d’une cessation complète des activités. Je tiens d’ores et déjà à lui adresser ici mes remerciements et mes vœux les meilleurs. Et à vous, chers lecteurs du magazine ceo*, je souhaite une lecture captivante. Markus R. Neuhaus ceo/éditorial 03



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :