CEO Suisse n°2005-1 mar à jun
CEO Suisse n°2005-1 mar à jun
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2005-1 de mar à jun

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : PricewaterhouseCoopers

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier biotech.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
00 ceo/
Cinquante kilomètres de câbles de fibre de verre ont été installés. Depuis, la direction dispose, en temps réel, des données des caisses des remontées mécaniques, des écoles de ski, des restaurants et des loueurs d’équipements. Ces données sont réunies sur une carte unique, qui permet aux visiteurs de bénéficier de tous les services offerts par la Weisse Arena. Cette ironie est signée Gurtner : c’est un hôtel garni mais il s’appelle « palace », comme le Palace de St-Moritz. Après une longue phase de planification suivie par de rapides travaux de construction, l’hôtel, qui a coûté dix millions de francs, a été ouvert en décembre 2001 à la station aval de Laax. Jouer la carte de la pluriactivité Bien différent des moroses pensions de famille, cet établissement futuriste offre aux jeunes sportifs tout le confort dont ils bénéficient chez eux, mais dans un espace plus restreint. Il propose 75 chambres, allant de la chambre collective « back to basics » à la suite de luxe. Pour plaire à ces youngsters multimédias, Gurtner s’associa au groupe japonais Sony, spécialiste de l’électronique grand public, afin d’équiper les chambres de jeux vidéos et de lecteurs DVD. D’un point de vue économique, cette sympathique auberge joue un rôle important pour les remontées mécaniques. En effet, il n’est possible d’y réserver qu’un arrangement comprenant au moins une nuit d’hôtel et un forfait de remontées pour deux jours. Le prix est recalculé journellement en fonction de l’offre et de la demande et publié sur Internet. Ainsi, chacune des 20000 nuits d’hôtel vendues chaque hiver au Riders Palace génère au moins autant de montées. L’établissement contribue donc à couvrir les frais de la Weisse Arena, car l’exploitation des remontées mécaniques engendre un coût, quelle que soit l’affluence des passagers. Pour compléter, Gurtner a intégré d’autres prestataires de services touristiques dans son entreprise. Ainsi, il a fondé la société Mountain Adventures AG (MAD), qui réunit Faits et chiffres sur la Weisse Arena Weisse Arena AG exploite le domaine skiable de Flims Laax Falera qui, avec ses 100 kilomètres carrés, fait partie des grandes régions de sports d’hiver du monde. Dirigée par Reto Gurtner, son principal actionnaire, cette entreprise a réalisé en 2003/2004, avec plus d’un million d’entrées, un chiffre d’affaires de CHF 65 millions et un bénéfice net de CHF 2,7 millions. Le groupe se compose de trois sections : les remontées mécaniques, qui mènent au glacier Vorab jusqu’à une altitude de plus de 3000 mètres, la section gastronomique, à laquelle appartient l’hôtel design Riders Palace, et la section des loisirs, en forte expansion, qui loue et vend des équipements de ski et de snowboard. Weisse Arena AG participe pour moitié aux bénéfices de Mountain Adventure AG (MAD), une école de ski et de snowboard. toutes les activités de sports et de loisirs proposées auparavant par les écoles de ski, de snowboard et par les remontées. Les vacanciers séjournant à Flims Laax Falera peuvent donc s’inscrire à une leçon de snowboard ou de ski, louer leur équipement et réserver leur chambre d’hôtel au même endroit. La location des équipements a été fondamentalement modernisée. Alors qu’il faillait autrefois attendre patiemment dans une arrière-boutique pour faire ajuster les skis de location, Gurtner propose, dans ses New Technology Centers (NTC Rent), un matériel moderne et un service très simple. NTC Rent connaît un boom fulgurant. MAD et NTC Rent permettent admirablement de recueillir les données des clients. Une maman inquiète communique son numéro de portable au professeur de ski lorsqu’elle lui confie son enfant ; le jeune carveur indique sans hésiter au loueur de matériel sa pointure et ses skis préférés. Ces précieux renseignements sont immédiatement ajoutés à la banque de données centrale et s’accumulent au fil du temps pour constituer des profils complets. Gurtner est déjà en possession de 200000 profils de ce genre – « une liste sans pareille dans les Alpes », dit-il. Depuis l’installation de 50 kilomètres de câbles de fibre de verre, la direction dispose, en temps réel, des données des caisses des remontées mécaniques, des écoles de ski, des restaurants... Ces données sont recueillies à l’aide d’une carte unique, qui permet au client de bénéficier de tous les services offerts par la Weisse Arena et même d’évaluer sur Internet l’amabilité de l’accueil ou la propreté dans les restaurants, services devenant ainsi toujours un peu plus transparents… Ces profils permettent à Gurtner d’élaborer son programme et de fidéliser ses clients en leur soumettant des offres personnalisées : les snowboarders fidèles bénéficient d’un « upgrade » au Riders Palace, qui dispose, comme les avions, de trois classes de confort ; et certain V.I.P. de se voir réserver une place de stationnement jusqu’à onze heures du matin. Recueillir et exploiter des données de clients Mais cela ne suffit pas à Reto Gurtner, qui déploie des trésors d’énergie pour un nouveau projet. Dans la Casa Primo, quartier général de la Weisse Arena, se trouvent des modèles réduits et des plans, affaire du patron. Dans quelques années, sur le grand parking de la station de Laax sera créé sur le modèle américain un complexe de CHF 70 millions, avec appartements de vacances et service hôtelier, restaurants, bars, boutiques, un centre de loisirs… et une patinoire. Des logements seront disposés tout autour. Pas de chalets kitsch, mais des cubes de pierre nus, pouvant très bien se passer de balcons. Les bâtiments devront avoir l’air d’être tombés comme de grands rochers du haut du Crap Sogn Gion. Gurtner les appelle les « Rolling Stones ».//ceo/weisse arena 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :