CEO Suisse n°2004-1 jun à sep
CEO Suisse n°2004-1 jun à sep
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2004-1 de jun à sep

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : PricewaterhouseCoopers

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Russie, puissance économique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Le Burundi, soutenu par les subventions du Fonds Global, ouvre la lutte contre la malaria : des zones d’habitat entières sont protégées par des insecticides. Partenariat à l’échelle mondiale : engagement contre la malaria au Burundi. Près de 2,8 millions de cas de malaria ont été signalés au Burundi en 2001. Des épidémies locales graves ont pesé lourd sur le système de santé, enlevant des ressources à d’autres programmes sanitaires. La gravité de la situation a été exacerbée par la guerre, les mouvements de réfugiés et les déplacements de population à l’intérieur du pays. Néanmoins, le gouvernement burundais a été l’un des premiers du continent africain à réaliser la nécessité d’abandonner les traitements antipaludéens existants, d’une inefficacité croissante contre des formes résistantes du paludisme, au profit de nouvelles thérapies combinées à base d’artémisinine (TCA/ACT). Dès juin 2001, le gouvernement burundais a préconisé l’utilisation des TCA et a en outre exempté de taxes d’importation moustiquaires et insecticides. Une subvention de 14 millions de dollars US du Fonds Global soutient un programme gouvernemental visant à réduire le nombre 50 ceo/global de cas de malaria de moitié en trois ans grâce à l’utilisation massive des TCA, un meilleur dépistage et la distribution de moustiquaires traitées aux insecticides. Sur une population globale de six millions, près de cinq millions de personnes vivant dans les régions affectées du pays bénéficieront du programme. Un tiers des fonds sera consacré à l’acquisition de TCA pour traiter deux millions de personnes par an. Le reste servira à renforcer d’autres mesures telles que les programmes de traitement par pulvérisation des zones habitées. Avec l’aide du Fonds Global, le programme anti-malaria burundais est en bonne voie pour atteindre ses objectifs. PricewaterhouseCoopers et le Fonds Global Fondé en 2001 à l’initiative des Nations Unies, le Fonds Global est un partenariat public/privé visant à combattre dans le monde entier le sida, la tuberculose et la malaria. Le fonds est une organisation financière qui soutient les projets et les stratégies mis en place à l’intérieur des pays par les gouvernements et les organisations humanitaires. Pour veiller à ce que les moyens soient injectés dans les canaux appropriés et contrôler les transactions financières, il engage dans le monde entier des personnes de confiance, les Agents locaux du fonds (LFA). Pricewaterhouse- Coopers a pris en charge cette mission en Tanzanie, en Ouganda, au Ghana, au Malawi, au Burundi et au Bénin et sera aussi, à l’avenir, le partenaire du Fonds Global au Kenya et en Zambie. Par ailleurs, PricewaterhouseCoopers travaille pour le fonds dans onze autres pays. Avec son réseau mondial, sa forte présence au niveau local et sa grande crédibilité, Pricewaterhouse- Coopers constitue le partenaire idéal pour le Fonds Global. Les interventions de PwC sont coordonnées à Genève, où le Fonds Global a lui aussi son siège. Photo : Ian Berry/Magnum Photos
ceo* *connectedthinking



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :