CEO Suisse n°2004-1 jun à sep
CEO Suisse n°2004-1 jun à sep
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2004-1 de jun à sep

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : PricewaterhouseCoopers

  • Format : (230 x 280) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Russie, puissance économique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
L’approche intégrée des transactions M&A Des recettes à succès pour transactions M&A : Garder sous contrôle les points critiques dans chaque phase de la procédure. Une procédure M&A dûment structurée et documentée est à la fois un élément décisif de la responsabilité en matière de gouvernement d’entreprise et une contribution essentielle au succès d’une acquisition. philipp.hofstetter@ch.pwc.com 1 amity.forrest@ch.pwc.com 1 barbara.brauchli@ch.pwc.com 1 Au cours des années et mois écoulés, un certain nombre d’entreprises tant internationales que nationales ont fait la une de la presse par suite de débâcle ou de graves difficultés financières. A l’origine de ces difficultés, on trouve en général le manque ou encore l’échec de stratégies d’acquisition ou l’absence de gouvernement d’entreprise lors de l’exécution de la transaction. 1 PhilippHofstetter (Corporate Finance), Amity Forrest (Transaction Services), Barbara Brauchli (Tax M&A), associés, PricewaterhouseCoopers, Zurich. 34 ceo/expertise pwc Stratégie Importance stratégique de la transaction Identification des entreprises-cibles (acquisition) Quantification coûts et synergies Letter of Intent Cela pourrait expliquer aussi pourquoi on rencontre depuis quelque temps de nouveau plus de sérieux et de professionnalisme dans l’analyse de transactions anticipées. Les transactions sont devenues toujours plus délicates, complexes et soumises à la concurrence. C’est ainsi que, dans la procédure de vente publique, des acheteurs stratégiques sont en concurrence avec des établissements de Private Equity, lesquels ont déjà de l’expérience en matière de transactions. Celui qui gagne la procédure court le risque de payer vraisemblablement un prix (trop) élevé pour la prime, ce qui, dans un environnement de transparence croissante sur les marchés internationaux des capitaux, sera passé au crible par les autorités, mais aussi, et de plus en plus, par les propres actionnaires. Evaluation Due Diligence Quantification synergies réalisables Modèle d’évaluation Les décisions relatives aux fusions, acquisitions, alliances et ventes d’entreprises ou de parts d’entreprises font dès lors partie des étapes les plus délicates engagées par les entreprises. Il est donc particulièrement important que de telles décisions ne soient prises dans un environnement de contrôle efficace qu’après une analyse approfondie des répercussions de la transaction prévue sur les activités présentes et futures de l’entreprise. En raison des risques financiers de la transaction, la qualité des bases de décision et la gestion des procédures revêtent une importance fondamentale.
Conclusion Intégration Surveillance Négociation (sur la base des résultats de la Due Diligence) Fixation des conditions Walk-away Sauvegarde des clauses de garantie Les cinq phases d’une transaction M&A Une transaction M&A peut en principe se subdiviser en cinq phases pour pouvoir bénéficier d’une procédure structurée et réplicable : 1. Stratégie Cette phase doit permettre de déterminer les objectifs visés – et la façon de les atteindre. S’il ressort de cette procédure (présentée ici de manière simplifiée) que la croissance ne saurait être atteinte sans acquisitions stratégiques, la prochaine étape consiste à identifier les entreprises-cibles appropriées qui Indicateurs d’une procédure M&A mal engagée : Application de la stratégie d’intégration Consolidation plus-values Contrôle des résultats doivent faire l’objet d’un examen minutieux. Il convient de déterminer l’importance stratégique de la transaction pour l’exécution de la stratégie d’entreprise et le développement des affaires. Cela nécessite d’élaborer un White Paper documentant, sur le plan formel, les objectifs stratégiques à la base de la transaction et la liste de chiffres-clés financiers clairs comme critères de base du résultat de la transaction. Les coûts et les synergies éventuelles devront en outre être quantifiés. Le cas échéant, des Deal Breakers, envisageables dès cette phase, devraient entraîner logiquement une interruption de ce scénario de transaction parti- - le pouvoir de décision à l’intérieur de la société n’est pas clairement défini et les équipes et individus engagés dans les différentes phases n’ont pas le savoir-faire ou l’expérience nécessaires pour garantir une exécution professionnelle de la transaction ; - le directeur général et le directeur financier s’engouent pour une transaction « boiteuse » et profitent de l’absence de gouvernement d’entreprise ou de sa défaillance (p. ex. supervision par le conseil d’administration) pour conduire cette transaction à son terme ; - l’évaluation de la transaction (Due Diligence et évaluation) n’est pas exécutée avec la compétence nécessaire. Surveillance et appréciation du résultat de la transaction Ex-post Assessment (déroulement, coûts et synergies) culier. Une telle procédure permet de déceler à temps des variantes possibles. Il ne faudrait pas aborder dans le détail la phase d’évaluation d’une transaction avant que la stratégie et une première estimation du résultat de la transaction n’aient pu être expliquées clairement au comité d’investissement. Il conviendrait néanmoins de procéder à une évaluation sommaire pour déterminer si l’on peut s’offrir la société visée. Si tel est le cas, on pourra commencer à négocier une lettre d’intention sans engagement (Letter of Intent – LOI) pour documenter globalement les conditions de la transaction avant de procéder à une Due Diligence formelle. 2. Evaluation Un contrôle de Due Diligence standardisé, réplicable et non soumis aux influences est réalisé durant la phase d’évaluation. Il offre la possibilité de comprendre les activités et les éléments qui ont un impact positif sur la valeur, de vérifier la qualité des informations historiques. Il offre aussi la ceo/expertise pwc 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :