Cannes is Yours n°8 mar à aoû 2017
Cannes is Yours n°8 mar à aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de mar à aoû 2017

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 287) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cannes et le cinéma, 70 ans de succès.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 SPÉCIAL FESTIVAL FESTIVAL FEATURE DR ‘ CANNES, TERRE DE TOURNAGE La Croisette, le Suquet, le Vieux port, le marché Forville et l’île Sainte-Marguerite... Ces lieux d’exception chargés d’histoire ont charmé de nombreux cinéphiles. En témoigne le mystérieux Masque de fer, ce prisonnier qui a enflammé les imaginations. Il serait resté trente-quatre ans en détention, dont onze sur la plus grande des deux îles de Lérins  : Sainte-Marguerite. Était-il le frère jumeau de Louis XIV ? Le fils qu’aurait eu Anne d’Autriche avec le cardinal Mazarin ou le duc de Buckingham ? Ces questions ont nourri les fantaisies de grands cinéastes à l’instar d’Allan Dwan en 1929, Henri Decoin en 1962 ou Randall Wallace en 1998. Mais Cannes n’est pas seulement propice aux films de cape et d’épée. L’univers de la pub, les émissions TV (NRJ Music Awards), les documentaires (Thalassa, Des Racines et des Ailes) et autres longs-métrages ont profité de sa vue imprenable sur la Méditerranée. Olivier Baroux (Les Tuches), Gérard Krawczyk (Taxi 4) ou encore Jérôme Salle (Anthony Zimmer), tous ont succombé à la beauté des plans tournés dans cette délicate ambiance azuréenne. Quant à Alfred Hitchcock il a préféré les palaces, aux vues marines. Le film La Main au collet, qui met en scène Cary Grant et Grace Kelly, a marqué les esprits avec ses scènes mythiques filmées dans le Carlton. Neuf ans plus tard ce sera au tour d’Henri Verneuil de poser ses caméras dans un établissement emblématique  : le Palm Beach. Mélodie en sous-sol, avec Jean Gabin et Alain Delon à l’affiche, est encore dans la mémoire des cinéphiles  : l’œuvre se termine en apothéose, des billets de banque inondant la piscine du Casino. Un plongeon épique qui fait désormais partie du patrimoine culturel de Cannes. The Iron Mask (1929) d’Allan Dwan et La Main au Collet (1955) d’Alfred Hitchcoch, tourné avec Grace Kelly et Cary Grant à Cannes./Allan Dwan’s The Iron Mask (1929) and Alfred Hitchcock’s To Catch A Thief (1955) with Grace Kelly and Cary Grant were filmedin Cannes./CANNES  : A FAVOURITE FOR FILMING The Croisette, le Suquet, le Vieux-Port, Forville Market, Ile Sainte-Marguerite... such remarkable, history-laden locations have charmedmany a filmmaker. Take Ile Sainte-Marguerite, for example, the larger of the two Lerins Islands. Here the famous Man in the Iron Mask spent 11 of his 34 years as a prisoner. Who was he ? It’s a fascinating mystery. Louis XIV’s twin brother ? The son Anne of Austria is supposed to have borne to Cardinal Mazarin or the Duke of Buckingham ? Such questions nourished the imaginations of three filmmakers, Allan Dwan in 1929, Henri Decoin in 1962 and Randall Wallace in 1998. But it’s not only swashbucklers that get filmedin Cannes. Advertisements, documentaries, TV broadcasts like the NRJ Music Awards, TV series like The Persuaders and feature films from Gérard Krawczyk’s Taxi 4 to Jérôme Salle’s Anthony Zimmer have made the most of Cannes’magnificent sea views, Mediterranean light and Riviera ambience. Hitchcock preferred the luxury hotels to the sea views for his 1955 To Catch a Thief starring Cary Grant and Grace Kelly, with its memorable scenes shot in the iconic Carlton. Nine years later Henri Verneuil chose the emblematic Palm Beach hotel for Any Number Can Win with Jean Gabin and Alain Delon. Its grand finale is engraved in the memories of many a cinephile  : hundreds of banknotes covering the surface of the Casino swimming pool, to the deadpan dismay of the heroes. An epic moment that’s an integral part of Cannes’s cultural heritage. DR
providentiel. Comme dans Charlie et la Chocolaterie, le sésame qui ne s’obtient que sur invitation vaut de l’or… Les projections se font dans le Grand Auditorium, une salle de 2 300 places avec plus de sièges en haut (1 400) qu’en bas (900) ! Une configuration singulière spécialement créée pour cette salle noire et rouge, que surplombe un écran de 180 m², micro-perforé afin que le son provienne de derrière. Une acoustique tout à fait unique ! Si vous avez la chance de pénétrer dans le Grand Auditorium, arrêtezvous à la rangée H. Pendant le Festival, elle est démontée pour pouvoir photographier l’équipe du film (réalisateur, acteurs, etc.) assise à la rangée I. La distance entre ses fauteuils et l’écran est parfaite pour voir et entendre les films projetés, mais aussi… partir en douce ! Car, parfois, les stars doivent se rendre en interview alors que le film a commencé ; ou alors, tout simplement, à l’instar de Sylvester Stallone, elles ne veulent pas se voir à l’écran. La voie de sortie ? Le monte-charge de service. Pas très glam’, mais très pratique pour s’éclipser. À moins qu’elles n’aient emprunté, juste avant d’entrer dans la salle de projection, l’escalier dissimulé qui leur permet de ressortir par le côté sur la Croisette. Car dans tous les cas, les stars l’ont compris, pas question de manquer la célébrissime montée des marches ! Herve Fabre L’Auditorium Louis Lumière où ont lieu les projections des films en compétition./The Louis Lumière Auditorium where the films in competition are screened. SEMEC - Hervé Fabre the irreverent French comedian Coluche shocked many by appearing in a dress, dainty shoes, fishnet tights, hairband with bow and large round whiteframedsunglasses. In 1991 Madonna turnedup in a conical bra and high-waisted knickers designed by Jean-Paul Gaultier. Suitably shocking, since she was there to present her autobiographical documentary In Bed with Madonna. There’s no doubt about it  : these steps have acquired tremendous cachet. A little too much, perhaps, because the programme is now increasingly delayed as guests pause for red-carpet selfies. At their foot, thousands of fans jostle for a clear view. On tenterhooks before the Big Day, some bring stepladders and others even spend the night there so as to be sure of the best place. Inner sanctum While many dream of walking the red carpet, others come in hope of seeing one of the nominated films, or at least getting a glimpse of an auditorium. Many in the crowd at the foot of the steps are desperately seeking that providential ticket. Issued by invitation only, they are as prized as the golden ticket in Charlie and the Chocolate Factory. Films are screened in the 2300-seat Grand Auditorium, which has more seatsupstairs (1400) than down (900). This unusual configuration was purpose-designed for the red and black auditorium with its 180m 2 screen that is microperforated so the sound comes from behind it. The acoustics are unique. If you get the chance to visit the Grand Auditorium, stop at row H. This is removed for the festival so as to leave room to photograph the film’s director, actors and team seated in row I, at a perfect distance from the screen to enjoy the film – but also ideally placed for slipping out before the end ! Sometimes stars have to sneak off for an interview while the film is on ; a few, like Sylvester Stallone, don’t want to see themselves on-screen. Their escape route ? The service lift, not very glam but suitably discreet. Or they can nip down a hidden staircase just before entering the auditorium, which takes them out of the building onto the Croisette. Because there’s simply no question of avoiding walkingup those famous steps ! 33 SPÉCIAL FESTIVAL FESTIVAL FEATURE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 1Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 2-3Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 4-5Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 6-7Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 8-9Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 10-11Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 12-13Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 14-15Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 16-17Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 18-19Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 20-21Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 22-23Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 24-25Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 26-27Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 28-29Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 30-31Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 32-33Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 34-35Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 36-37Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 38-39Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 40-41Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 42-43Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 44-45Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 46-47Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 48-49Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 50-51Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 52-53Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 54-55Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 56-57Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 58-59Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 60-61Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 62-63Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 64-65Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 66-67Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 68-69Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 70-71Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 72-73Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 74-75Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 76-77Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 78-79Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 80-81Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 82-83Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 84-85Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 86-87Cannes is Yours numéro 8 mar à aoû 2017 Page 88