Campus Mag n°79 avr/mai 2012
Campus Mag n°79 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°79 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 14,5 Mo

  • Dans ce numéro : Sur la Route, un film de Walter Salles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Auto victorya@campus.be BMW Z4... Tu n’peux pas la rater ! Cette nouvelle Z4, elle passe dans la rue, tu la regardes. Tu l’admires. Et tu ne seras pas le seul. Sa carte de visite, c’est sa gueule… mais elle n’a pas que ça. D’accord, ce n’est pas avec nos jobs de students qu’on pourra se la payer, mais attends un peu : dès que j’aurai mon premier véritable emploi, c’est bien une bagnole comme ça que j’aurai en ligne de mire. Et en attendant, on peut rêver, non ? …même si ce genre de roadster, c’est plutôt une voiture de mec. CA, C’EST DU SPORT. Il y a beaucoup de caisses bourrées de chevaux qui arrachent les pavés au démarrage et qui dépassent allègrement les 200 km/h en pointe. Mais toutes ces machines de guerre dans des caisses quatre portières, moi je n’appelle pas ça du sport. Enfin, on se comprend, je les aime aussi mais tu m’auras compris : en deux portes c’est mieux, en coupé c’est encore mieux et alors en cabrio, c’est le top. Mais même de nombreux cabrios ne font pas « sport «. Le roadster, c’est la carte de visite de la voiture sport. Et avec le logo Béhème au bout de ce long capot, il est difficile de rêver mieux. n o 79 AVR-MAI 2012 13 ème année
• Moteur 2.0 (1.997 cm 3) essence• Puissance BMW 245 cv Z4 sDrive 28i• Transmission : propulsion• Vitesse max. : 210 km/h BYE, BYE, LES AMIS. Oui, je dis bien « les « amis… parce que dans ton super roadster tu ne pourras en emmener qu’un seul à la fois. Pas question de songer à en prendre un troisième, même s’il a la taille « jockey «. En revanche, pour deux à bord, c’est parfait. C’est un peu bas et vaut mieux oublier tes courbatures au vestiaire pour monter à bord. Pardon, on devrait plutôt dire pour « descendre « à bord ! Mais une fois installé au volant ou en passager, c’est le pied. Les sièges : parfaits. Et puis, les accessoires et la finition c’est la toute belle qualité de la firme allemande. UN ROADSTER AU TOIT DUR. Moi j’aime bien la capote en bâche mais, bien sûr le toit dur est plus sécurisant. Lorsque la Z4 n’est pas décapotée, elle a des allures de coupé, ce qui lui va très bien. Mais ce toit dur, où va-t-il lorsque tu veux rouler cheveux au vent ? Ben dans le coffre, tu t’en doutes. Et là, c’est un peu la cata… Quand on prend l’option d’un roadster, faut pas s’étonner : il y a moins de place que dans un monovolume ! Alors, quand tu pars en week-end -en non-décapo- tu pourras placer dans le coffre (de 310 litres) une bonne valise et un ou deux petits sacs. C’est pas l’Pérou, mais ça va. Quand tu décapotes, il ne te reste que 180 litres et un accès un peu limité… juste de quoi glisser quelques boîtes à chaussures. www.campus.be• 0 à 100 km/h : 5,8 secondes• Conso moyenne : 8 l/100 km• Emissions CO 2 : 159 gr/km Auto victorya@campus.be• Capacité coffre : 180 à 310 dm 3 TU COMPTES JUSQU’À CINQ... et tu es à cent. La Z4 a sa place dans la cour des grandes. Elle se positionne très bien dans le trafic et sa maniabilité lui permet de répondre à tout ce qui te passe par la tête… mais ce n’est pas une raison pour faire des queues de poisson sur la route ! En fait, cette « petite « sDrive 28i de deux litres (oui, deux litres, même si elle porte l’appellation « 28 « qui laisserait supposer qu’elle a une cylindrée de 2,8 litres), cette deux litres donc offre des performances égales à l’ancienne trois litres : elle a 245 chevaux à dompter sous le capot ! Pour les plus calmes, il existe des versions de 163 ou 184 chevaux et les Fangios seront probablement encore plus heureux avec les versions 306 ou 340 chevaux. Pour la sDrive 28i, le constructeur annonce une consommation de 5,8 litres sur autoroutes et de 9,3 litres en ville. Toutefois, pour atteindre ces chiffres raisonnables, il faut être très, très doux avec la pédale de droite. Moi, sans forcer à outrance, j’ai toujours bien consommé un bon litre de plus. Mais dis-moi, tu penses que c’est bien raisonnable de conduire pépère quand on a la chance d’avoir un tel volant dans les poings ? - Rubrique Mobility 13 ème année n o 79 AVR-MAI 2012 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :