Campus Mag n°77 nov/déc 2011
Campus Mag n°77 nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : la grande glisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
SOLUTION 32 Muse douch@campus.be Coldplay Myxoloto On aimerait tant se payer la bobine de Coldplay et de son populaire leader, tremper sa plume dans l’acide pour descendre en flamme ce groupe béni des Dieux et chéri du grand public. On se dit d’ailleurs que ce « Myxoloto » est l’occasion rêvée : l’album de trop, réalisé à la va-vite avec des bouts de studio de « Viva la vida » et emmenée par la scie « Every teardrop is a waterfall ». Et puis, on écoute l’album et dès la première note, la sauce prend ! Une fois de plus ! L’intro, efficace. Le nouveau single (Paradise) renversant de simplicité et d’efficacité. « Charlie Brown », hymne pour les stades. La caresse « Us against the world » tellement belle. « Major minus », excellent « copier/coller » de U2. Et ainsi de suite… Ces garçons ont un talent fou : celui de nous servir des chansons immédiates qu’on adorera fredonner seul ou reprendre en cœur avec des milliers d’autres. Chapeau ! EMI General Elektriks Parker street Après deux albums fort convaincants (dont le superbe « Good city for dreamers » en 2009), General Elktriks continue son parcours groovy avec « Parker street ». Hervé Salters, ancien complice deM, est un as pour trousser des complaintes funky, jazzy et pop d’où émergent parfois un bon vieux sax ou d’improbables mélodies de claviers. Un seul regret mais de taille : le bonhomme devrait se trouver un vrai lead singer. Sa voix nasillarde et son affreux accent frenchy lui ouvrent peut-être quelques portes de l’autre côté de l’Atlantique mais ici, c’est à la limite du supportable. On dirait du sous-Christophe Willems lorsqu’il se met à la langue de Shakespeare. Comme quoi, il ne suffit pas d’être installé depuis 10 ans à San Francisco pour perdre son A.O.C d’origine. Dommage car musicalement, ce « Parker street » qui plonge ses racines dans le hip hop et le funk des années’80, est irréprochable. Discograph Foster the people Torches Par ici la bonne hype du moment : Foster the people, nouvelle pépite pop à suivre de près. Après avoir cartonné tout l’été de l’autre côté de l’Atlantique, c’est le vieux continent qui découvre ce trio californien emmené par Mark Foster, génial glandeur originaire de l’Ohio qui a sous le bras un paquet de bons titres composés sur son PC. Avec Cubbie Fink à la basse et Mark Pontius aux percussions, Foster déroule 10 morceaux hautement contagieux qui allient les harmonies vocales des Beach Boys et la modernité de MGMT. A l’image des singles « Houdini » ou « Helena beat », la musique de FTP intègre à une construction pop très classique d’étonnants gimmicks electro. Un mix idéal à tester toutefois sur la longueur. Sony Music Le jeu des 7 erreurs (page 22) 1) Le pilote bleu/blanc a perdu le blanc de sa veste. 2) Une partie de la protection orange, à la base du poteau, a disparu. 3) Le pilote vert/orange n’a plus de frein à disque à sa roue avant. 4) Une plaque de roche (au centre de l’image) a diminué de volume. 5) La montagne est plus haute. 6) Le petit monticule est davantage recouvert de neige. 7) Le cadre du vélo de droite ne possède plus de marque. n o 77 NOV-DEC 2011 12 ème année
TOUS LES JOURS DU LUNDI AU VENDREDI À 7H10, 8H10 ET 9H10



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :