Campus Mag n°75 été 2011
Campus Mag n°75 été 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de été 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : comment survivre à la saison des festivals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
cinéma jj @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be Cette suite reste dans la lignée du premier épisode. 13 ASSASSINS (Total Massacre) 26 I été 11 75 Réalisation : Takashi Miike Casting : Koji Yakusho, Takayuki Yamada, Yusuke Iseya Sortie en salles : 13/07/2011 Déjà au 19ème siècle : trop, c’est trop ! Quand une femme tronc, à la langue arrachée, écrit à l’aide d’un bâton les misères que cette enflure de Naritsugu -seigneur du coin et version nipponne du Prince Jean- a infligées aux paysans du village, c’est la goutte de saké qui fait déborder le vase Ming du samouraï Shinzaemon. Au diable, son serment d’allégeance ! Pas question de laisser ce psychopathe aux pleins pouvoirs décimer la région, juste parce qu’il s’emmerde au jeu de Go. Bien décidé à rayer Naritsugu du cahier mondain des samouraïs, Shinzaemon recrute les plus fines lames du coin, des assassins sans merci qui auraient certainement un casier judiciaire aussi long que l’illustre appendice de Rocco Siffredi, s’ils avaient pratiqué leur hobby au 21ème siècle. Et c’est peu dire car, en face, ce sont des centaines de mercenaires à la solde du potentat qui attendent l’échange de politesses. Mais ce sera sans compter sur la ruse, la soif de vengeance et la férocité de ces 13 assassins, dont les faits d’armes sanglants pourraient servir de nouvelle définition au carnage dans le Petit Robert… Le génie dément aux 80 films est de retour, le démiurge halluciné de ‘The Audition’et de’Ichi The Killer’s’attelle ici au remake du film éponyme d’Eiichi Kudo de 1963. Présenté en avril dernier au Festival International du Film Fantastique de Bruxelles’13 Assassins’est un mélange surprenant de chanbara tranchant et de jidaigeki épique qui lorgne du côté de Kurosawa ! Takashi Miike réussit admirablement là où Stallone et ses ‘Expendables’péchaient par facilité, s’entoure d’acteurs improbables (le méchant est incarné par Goro Inagaki, du boys band S.M.A.P.) et impose définitivement le cachet de sa folie furieuse avec un final qui restera gravé dans vos mémoires.
Malsain et parsemé d’une odeur moite et nauséabonde, « Hostel II » ne fait pas dans la dentelle. Réalisation : J.J. Abrams Casting : Kyle Chandler, Elle Fanning, Amanda Michalka Sortie en salles : 27/07/2011 En 1979, dans une petite ville, des adolescents tournent un film en format super 8 (et oui, le digital n’existait pas encore). Ils sont les témoins d’une catastrophe spectaculaire mais ils apprennent bien vite à leurs dépens qu’l ne s’agit pas d’un simple accident. Dans les instants qui suivent, des disparitions ainsi que des événements inquiétants se produisent un peu partout. Les forces de l’ordre vont tenter de comprendre. Mais la vérité est beaucoup plus inexplicable qu’on aurait pu le penser. Avec J.J. Abrams (Alias, Lost, Fringe, Star Trek XI) derrière la caméra et Steven Spielberg en tant que producteur, on peut s’imaginer que ‘Super 8’est le film à ne pas rater cet été. Et bien détrompez-vous, c’est LE film immanquable de l’année. Les gaillards de cette production ont à eux seuls déjà changé le monde du cinéma et du petit écran. Quoi de plus normal que de nous offrir un film étonnant qui vous tient aux tripes et qui sent bon la nostalgie des années 80. Côté film, le réalisateur nous ballade pendant un bon moment dans les méandres du suspense en nous faisant peur à plus d’un tour. Par la suite, on rentre dans une logique beaucoup plus fantastique puisqu’il faut rendre le sujet assez intéressant pour qu’il reste cohérent du point de vue de la narration. Certes, on tombe dans les travers de ‘E.T.’, ‘The Goonies’ou encore ‘Indiana Jones’mais le film est tellement jouissif qu’on en redemande. L’aventure se mêle au fantastique et les effets spéciaux sont agréablement coordonnés avec l’action pure. Le casting principal (excellent de surcroît) se veut évidemment jeune pour toucher tous les publics et rendre ainsi ‘Super 8’extrêmement sympathique et faire de ce film un divertissement assuré qui restera gravé dans les annales comme Spielberg a déjà su le faire avec certains de ses films par le passé. cinéma jj @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be SUPER 8 75 été 11 I 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :