Campus Mag n°74 avr/mai 2011
Campus Mag n°74 avr/mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de avr/mai 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : essai Renault Wind.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
JEUX muse douch @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be Apparu en 2009 avec ‘All my love’, The Bony king of nowhere, projet du chanteur/compositeur Bram Van Parys, a immédiatement fait le buzz dans le Nord du pays. Critiques dithyrambiques. Airplay sur Stubru et Radio Een. Passages à l’AB, au Bota et à Pukkelpop. La Flandres fondait pour cet homme alors comparé à Bob Dylan. Pour excessive qu’elle soit, l’image ne manque pas d’intérêt. A l’écoute des huit chansons de son deuxième opus ‘Eleonore’, on ne peut s’empêcher de penser à l’héritage folk du grand Bob. Plus près de nous, on évoque aussi Stufjan Stevens ou Devandra Banhart, et le timbre de voix de Tom Yorke. Convaincu ? Crystal Fighters Star of love (Pias) A quoi ça tient un buzz ? Une histoire rocambolesque d’héritage d’un mystérieux carnet consignant les poèmes et l’opéra inachevé d’un grand père espagnol. Quelques passages fiévreux sur scène. Un marketing huilé assurant une couverture presse élargie. Des poses attendues. Des fringues bariolées tout droit sorties d’un film de pirates. Et c’est parti. On nous vend les nouveaux MGMT ! Sauf qu’une fois qu’on a gratté, il ne reste que le buzz ! Et quelques chansons qui tentent en vain le grand écart entre les modes du moment et finissent par se briser. Une certaine sensation de vide ! Scritti Politti Absolute (Emi Virgin) Ben oui, il y a des petits bonheurs dont on n’est pas RÉPONSES AUX SEPT ERREURS 1. Un filet de perles sur sa fesse gauche est plus court. 2. Son grain de beauté sur la hanche droite a disparu. 3. Le nœud de la fermeture de son soutien est plus petit. 4. Il manque des plumes jaunes du côté gauche. 5. La pôôôvre fille a perdu sa main gauche 6. Sa manche droite est plus courte. 7. A droite, les pieds des spectateurs ont disparu. 40 I avril/mai 11 74 toujours fier ! Scritti Politti fait partie de ces groupes que je chéris secrètement sans doute parce que leurs albums sont liés à d’heureux souvenirs de jeunesse. Madeleine proustienne quand tu nous tiens ! Alors je n’hésite pas à évoquer le récent best of récemment paru, résumé d’une carrière d’une trentaine d’années et de cinq albums studio. Mélange subtil de pop et reggae, le projet de Green Gartside a connu les sommets durant les années’80 avec deux albums : ‘Cupid & pysché 85’qui alivré ‘Wood beez’, ‘Absolute’, ‘The wood girl’, ‘Perfect way’et ‘Hypnotize’puis ‘Provision’qui a fourni ‘Boom ! There she was’et ‘Oh Patti’. Par après, le ‘Michael Jackson blanc’a pris tout son temps : un album en 99 et un dernier en 2006. Sans grands éclats. Reste ce best of et de beaux souvenirs ! The Go ! team Rolling blackouts (Memphis/Pias) Le grand retour de la machine à broyer les samples ! Depuis six ans, The Go ! team s’évertue à développer un fourre tout musical qui donnerait le tournis aux Beastie Boys et Two many DJ’s réunis. Et alors que le patchwork de la pochette de leur troisième et nouveau disque ‘Rolling blackouts’laissait entrevoir un nouveau mégamix vertigineux, on se fait surprendre par le format finalement très ‘classique’des chansons. Les cuts, les samples, les scratchs sont remisés au placard au profit d’une gentille ambiance pop sixties. A l’image de l’atmosphère ‘La petite maison dans la prairie’de ‘Yosemite theme’ou du clin d’œil à Morricone sur ‘The running range’, ce disque en déconcertera plus d’un. Surtout les fans de la première heure.• Douch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :