Campus Mag n°73 fév/mar 2011
Campus Mag n°73 fév/mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de fév/mar 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 21,5 Mo

  • Dans ce numéro : smartphones et tablettes, les envahisseurs !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Playstation 3 games greg @campus.be Test Drive Unlimited 2** I’m losing my favourite game Ne vous fiez pas aux apparences, l’illustration terne figurant sur la pochette ne reflète pas les possibilités offertes par cette licence apparue en 2006 et conçue autour du concept multijoueurs online. Imaginez vous sous le soleil d’Ibiza en train d’arpenter des routes asphaltées ou caillouteuses au volant d’un cabriolet ou d’une caisse de collection. Au carrefour face à la marina, vous croisez un ersatz d’Ayrton Senna qui vous défie d’un appel de phare au volant de son prototype. Illico un itinéraire vous est proposé. Y a plus qu’à griller le Fangio de pacotille, éviter tout écart, et à vous le blé, la fierté et… le garage de Jamiroquai. Juste le temps de siroter un cocktail qu’un autre avatar vous siffle pour prendre part à une course chronométrée ou un défi en équipée. Sûr que vous ne vous ferez pas prier (Atari). 36 I fév/mars 11 73 Nintendo Wii Donkey Kong Country Returns*** Le Roi de la jungle Début des années 90, alors que Mario et Sonic se partageaient le haut de l’affiche, le développeur nippon décida de propulser un gorille, dont le succès dans les bornes d’arcade de cafés fit de l’ombre à King Kong, sur sa Super Nintendo. 16 ans plus tard, la Wii fait revivre ce jeu mythique qui introduisit pour la première fois de la 3D dans les jeux de plates-formes. Son gameplay, empruntant à la fois à Sonic pour la vitesse et à Mario pour l’exploration, et ses décors somptueux pour l’époque firent sensation. Il s’agissait sans doute de la plus grosse claque du monde du jeu vidéo avec la sortie de Mario Kart. Le retour de Donkey et son compère Diddy sur Wii est à la hauteur des espérances. Il est désormais possible pour deux joueurs de les contrôler en même temps sur l’écran. Indispensable ! (Nintendo). *** Play again ** Insert coin * Why not ? °Game over www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be Nintendo Mario Sports Mix** I’m gonna win Fait sur mesure pour les jeux d’arcade tournés vers le sport, en atteste les deux hits indissociables de l’achat d’une Wii à savoir ‘Wii sports’et ‘Resort’, la ‘familiale’tardait à associer au concept son icône Mario et toute sa clique. C’est désormais chose fait grâce à ce titre qui s’inscrit dans la tradition de ses ancêtres. Avec 4 jeux (le volley, le hockey sur glace, le basket, la balle et le prisonnier), MSM s’avère efficace, en témoigne sa prise en main sans prise de tête, et drôle, petit clin d’œil au passage au modèle du genre, ‘Mario Kart’. Il est, en effet, entre autres joyeusetés, possible de récupérer des objets pour les balancer sur vos adversaires au cours de la partie. Au fil des succès vous débloquerez des nouveaux tournois. A savourer à plusieurs bien sûr ! (Nintendo). Nintendo DS A finir avant l’aube Golden Sun : Obscure Aurore * Indissociable de la portable, le genre RPG ne semble jamais passé de mode. La série Golden Sun apparue sur GBA nous revient avec un troisième opus sans réelle surprise. Pour les mécréants, il est utile de rappeler que les RPG sont des jeux de rôle virtuels qui se distinguent des jeux d’aventures traditionnels par la possibilité de faire évoluer au fil des missions les capacités de son ou de ses personnages. Dans ce titre, c’est une équipe de 4 héros que vous dirigerez lors des combats. Chacun d’entre eux dispose d’un pouvoir magique issu des 4 éléments qui fondent le monde. A vous de récolter les djinns et de choisir la bonne alchimie pour décupler vos forces face aux ‘boss’cachés dans les donjons. Ça se laisse jouer, c’est sobre mais ça pourrait être plus coriace (Nintendo).
Bruno Mars Doo-wops & hooligans (Warner) La nouvelle sensation R’n’B s’appelle Bruno Mars, le genre de personnage pour qui le terme vent en poupe semble avoir inventé. Producteur de Flo Rida, Mike Posner, Sean Kingston ou Brandy, il a également cosigné les morceaux Waving flag de K’naan et Fuck you de Cee Lo Green. Enfin, ses duos avec B.o.B (Nothin’on you) et Travie McCoy (Billionaire) ont atteint les sommets des charts en 2010. C’est d’ailleurs ce qui arrive déjà aux premiers extraits (Just the way you are et Grenade) issus de son premier essai en solo. Il ne faut pas être grand clair pour prédire que d’autres (Our first time, Count on me, ‘the other side’) suivront. Aussi à l’aise dans son rôle de leader de la nouvelle scène pop post-Michael Jackson que dans ses habits de reggae ou soulman, Bruno Mars épate littéralement la galerie. A suivre de très près que ce soit sur la platine des parents ou le gsm des ados. White lies Ritual (Universal) On avait bien aimé le premier album de White Lies (750.000 exemplaires vendus) parus en 2009. Fort logiquement étiqueté ‘Meilleur Suiveur d’Editors/Interpol/Franz Ferdinand’, le trio était parvenu à se forger une vraie identité sur scène. Revenu de deux ans de tournée presqu’ininterrompue, White Lies livre à présent ses 10 nouveaux morceaux. Même s’ils ne se démarquent pas trop de l’école citée ci-dessus, ils offrent quelques ouvertures originales, notamment vers la scène dansante, et continuent à assumer leurs référenceseighties très marquées avec Depeche Mode ou Big in Japan. On ne serait franchement pas étonné de voir ces trois là sur les scènes des grands festivals cet été. PearlJam Live On ten legs (Universal) On ne compte plus les témoignages des concerts de PearlJam. Même le plus fidèle des fans doit demeurer très attentif pour garantir qu’il ne manque aucune pièce à sa collection tant les ‘lives’sont nombreux dans la collection d’un groupe qui n’a pourtant que 20 ans. Il faut dire qu’assister à un concert du groupe d’Eddie Vedder s’apparente à un moment d’intense émotion. Je peux sans aucun doute affirmer que leur concert au Sportpaleis anversois le 30 août 2006 demeure encore aujourd’hui muse douch @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be Clap final sur 2010. On a déjà joliment entamé l’année nouvelle. Avant de découvrir les nouveautés qu’elle nous réserve, opérons un petit zoom en arrière pour souligner ce qu’il ne fallait pas rater en 2010. Rayon’dansant’, il faut épingler le retour réussi de Faithless (The dance) qu’on ira voir avec plaisir en mars au Pias Nite à Tour & Taxis. Danton Eeprom (Yes is more) a été le coup de cœur alors que le retour discret mais emballant d’Alan wilder (best of de Recoil et concert étonnant dans la minuscule salle du Trix d’Anvers) fut une bénédiction. Ses trois ex-compagnons de route ont proposé le meilleur album live de l’année (Tour of the universe, Depeche mode) alors que MGMT a signé la plus belle confirmation dans l’exercice très périlleux du second album (Congratulations). Les Klaxons (Surfing the void) ont réussi le come back le plus improbable alors qu’au rayon des rééditions, Bowie (station to station), les Stones (Exile on main street) et Syd Barrett (ses trois albums studio et un best of) se partagent le podium. Les révélations de l’année reviennent à Maximum Balloon et Holly Miranda. Reste le top 5 des meilleurs albums : dans l’ordre croissant Matthew Dear (Black city), (Strange weather isn’t it ?), Bryan Ferry (Olympia), Massive Attack (Heligoland) et Gorillaz (Plastic beach). Voilà, c’est tout. Et c’est surtout très subjectif. ce qu’il m’a été donné de mieux en la matière. Même s’ils ont vendu 60 millions d’albums depuis Ten, les cinq musiciens ne salopent jamais le travail sur scène. Ce Live on ten legs, témoignage en forme de best of des concerts période 2003/2010 et clin d’œil au « Live on two legs paru en 1998, propose également une reprise originale de Public image de PIL ainsi que quelques morceaux de l’excellent dernier album studio Backspacer. Putain de bon groupe rock. Daft Punk Tron legacy (Emi) En y repensant, l’annonce d’une collaboration entre Daftpunk et la maison Disney pour la bande originale de Tron était une évidence. Qui mieux que le duo de robots pour symboliser ce film de machines ? Bangalter et de Home-Christo ont reçu 73 fév/mars 11 I 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :