Campus Mag n°72 nov/déc 2010
Campus Mag n°72 nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°72 de nov/déc 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : sports d'hiver, où aller ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
JEUX muse douch @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be cocoon Where the oceans end (Universal) Secret bien gardé en France, Cocoon est un duo auvergnat adoubé par Jean Louis Murat ou Aaron dont le premier album (« My friends all died in a plane crash » paru en 2007) a connu son petit succès dans le cercle feutré des amateurs de folk. Le grand public les a découverts sans vraiment les reconnaître via nombre de musiques de pubs ou de bandes originales de films. Aujourd’hui signés sur Universal, Morgane Imbeaud et Mark Daumail passent la vitesse supérieur et pourraient bien en étonner plus d’un. Epurées à l’extrême, leurs chansons, à l’image de la superbe pochette de l’album, sont une invitation au voyage, une chaude caresse pour l’oreille. Les Français nous avaient déjà épatés sur la scène électro (Daftpunk, Justice) et pop (BB Brunes, Murat). S’ils commencent également à nous régaler dans le domaine de la folk music… aaron Birds on the storm(Pias) Depuis l’énorme succès du single « U Turn (Lili) » et de leur premier album « Artificial Animals Riding on Neverland », le duo Aaron a été projeté en tête de tous les hits de France et de Belgique. 300.000 exemplaires vendus plus tard, Simon Buret et Olivier Couriser réapparaissent avec un second opus bien torché. Dans la lignée de son prédécesseur mais suffisamment innovant pour éviter la redite, « Birds on the storm » est à nouveau soutenu par un single épatant : « Seeds of gold » et son crescendo tendu. Le reste s’avère efficace même si plus inégal sur la longueur. Toujours très introspective, plaintive et lunaire, la musique d’Aaron semble faire mouche puisque le disque est à nouveau en route vers les sommets. Et comme les prestations sur scène suivent la même courbe positive (Cirque Royale complet le 5 novembre dernier et Forest RéPONSES aUX SEPT ERREURS National annoncé pour avril prochain), on peut parier sans peine sur un nouveau carton. grinderman 2 (Pias) Trois ans après un premier essai diablement efficace, Nick Cave et trois de ses mauvaises graines remettent le couvert sous le pseudo « Grinderman », appellation musicale non contrôlée qui leur permet tous les abus. Plus rock’n’roll que jamais, ce deuxième volet est une saleté qui colle aux oreilles comme un bout de vieux chewing gum collerait aux semelles crasseuses d’une paire de baskets défoncées. Les barbus terrorisent leur petit monde à coups d’imageries pop, d’icônes religieuses et de monstres divers mis en scène par un Nick Cave plus démoniaque et créatif que jamais. Plus musicale qu’il n’y paraît, cette récréation commence à prendre la forme d’un sérieux défi pour ces quatre musiciens tout à fait en mesure de garder la barre très haut pendant quelques années encore. 1. Une des trois branches -dans le ciel- est plus courte. 2. Il y a plus de poils blancs à l’intérieur de l’oreille droite du chien (son oreille droite). 3. Du côté droit, la montagne est plus haute. 4. Le lac gelé (à gauche) est plus grand. 5. Les poils ont repoussé dans la patte droite du chien 6. Des poils recouvrent son aine gauche. 7. Dans le bas à gauche, la limite de la neige est différente. 38 I nov/déc 10 72 depeche Mode Tour of the Universe/Live in Barcelona (Emi) Après plus de 100 dates de concerts dans 40 pays (passage en Belgique au Sportpaleis et à TW Classic 2009), le « Tour of the Universe » de Depeche Mode a été sans surprise un razde-marée (près de 3 millions de fans) que peu de groupes (U2 au hasard) peuvent supplanter. C’est à Barcelone, au Palau San Jordi les 20 et 21 novembre 2009, que Dave Gahan et sa bande ont enregistré le témoignage live de cette tournée qui paraît en plusieurs versions : Bluray (deux disques), Edition Deluxe (un DVD et deux CD) et Super Deluxe (deux DVD et deux CD). A l’exception des bonus, ce sont les mêmes 21 titres qui reviennent, équilibre intéressant entre extraits du dernier LP (« Wrong », « Peace », « Hole to feed ») et inévitable best of (vous les connaissez toutes !). Sans surprise ni bonne ni mauvaise.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :