Campus Mag n°71 sep/oct 2010
Campus Mag n°71 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°71 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : Illéfal, un film d'Olivier Masset-Depasse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
tourisme john @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be l’air déserte. Son nom : Lokrum. De la verdure et des arbres, du bord de l’eau au sommet. Mais détrompetoi : il y a une vie étonnante sur cette île, du matin au soir. Suis-moi, je t’explique. Du petit port de Dubrovnik, tu prends le bateau pour 40 kuna (kn), soit moins de 6 euros et seulement quelques minutes plus tard, tu accostes sur l’île. Ce sont des paons qui viennent t’accueillir, la queue en éventail. Pas farouches du tout, ils courent partout, comme de bons petits animaux domestiques. C’est étrange et dépaysant. Ca change de nos poules. Sur cette île, en plus des grandes balades dans les pinèdes, tu peux t’arrêter dans un restaurant qui, même s’il n’est pas le meilleur de Dubrovnik est cependant sympa. Tu peux aussi faire un petit arrêt à la terrasse d’un bar où les gars connaissent quelques bonnes recettes de cocktails. Les possibilités de bronzage sont nombreuses sur l’île, dans une multitude de petites criques. Pas de sable, mais de grandes zones de pierres plates très accueillantes… et puis on arrive dans une zone « FKK «. J’ai déjà vu ce terme en Allemagne et ça 44 I sep/oct 10 71 veut dire que tu peux bronzer tout nu. J’ai voulu t’en rapporter la preuve en images… mais les appareils photo y sont interdits et, comme je n’ai pu me déguiser en sapin de Noël pour faire le paparazzi, tu ne verras donc dans cet article ni zizis, ni zezettes (je le regrette autant que toi). DES ÎLES, COMME S’IL EN PLEUVAIT. Dans cette fabuleuse Adriatique, on trouve plus de milles belles îles croates (1.185 exactement, s’il vous plaît !) dont de très nombreuses habitées. En partant du port de Gruz (dans le nord de Dubrovnik), tu peux prendre un bateau pour 50 kn (7 euros) par trajet et ± 1h30 plus tard, tu arrives au Port de Polace sur l’île de Mljet (non, il n’y a pas une lettre qui manque, c’est bien comme ça que ça s’écrit). Mljet est une véritable île, nettement plus grande que Lokrum, avec plusieurs villages et des routes en parfait état… un dépaysement de plus, par rapport à nos routes belges ; -) A Polace, à la descente du bateau, tu peux louer un vélo pour la journée ou une petite auto décapo si tu veux te rendre à l’autre bout de l’île (± 50 bornes). Dans cette grande île, on trouve deux lacs dont un de 145 ha dans laquelle il y a une île où l’on peut visiter un monastère de bénédictins du XIIe siècle. Tu te régaleras à bon compte dans le restaurant « Prozala « qui te propose uniquement des produits de l’île et de la pêche aux alentours. Si tu veux savoir ce qu’est le paradis ici bas, suis la direction de Salpunara avec ta petite auto ; au bout de Plus au nord, sur l’île de Pag, on rencontre des zèbres
www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be A Zrce/Pag, c’est la folie douce jours et nuits l’île. Là, tu trouveras une belle plage de sable et tu pourras nager dans une eau super bleue. LA FOLIE FURIEUSE, C’EST PLUS HAUT. A Dubrovnik, tu pourras t’amuser, visiter et pratiquer quasi toutes les belles activités sportives de la terre et de la mer. Le soir et la nuit, tu trouveras tout naturellement ton chemin dans la vieille ville pour dégoter les pubs irlandais ou des bars comme le Troubadour ou le Poco Loco. Musique ‘live’et ambiance garantie. Tu l’auras compris, ici on passe du bon temps… mais on ne pète pas les plombs. Si tu veux vraiment déconner du matin au soir ou plutôt du soir au matin, c’est l’île de Pag que tu dois viser… entre Zagreb et Split. Et là plus précisément à Zrce, tu ne trouveras que des fous et des folles en provenance de tous les pays d’Europe (du monde ?) qui se trimbalent quasi à poil (ou pire) souvent sous l’emprise de boissons ou substances suspectes… tu vois ce que je veux dire ? À foutre des complexes à Ibiza, Salou et autres lieux de grands délires ! Loin de moi l’idée de vouloir t’envoyer à Zrce -je préfère nettement Dubrovnik à tous points de vuemais comme ça au moins tu seras au courant de ce qui se passe sur notre bonne vieille planète.• John Ess tourisme john @campus.be DUBROVNIK, ÇA BOUGE ! Dubrovnik : 50.000 habitants Sud du pays à une demi-heure de voiture du Monténégro Vieille ville : animations et ambiance permanente Centaines de restaurants et bars Langue nationale : croate Langue pratiquée : anglais (+ un peu italien, allemand, français…) Télévision : en plus des émissions en croate, russe, arabe, italien, anglais, espagnol, allemand… mais pas français) Monnaie : le kuna (kn) - 7 kn = 1 Euro Bars : Le Troubadour et le Poco Loco aux pieds de la Cathédrale Ce qu’il manque à Dubrovnik : un magazine « What’s On « en langue anglaise (pouvant être distribué dans les hôtels, galeries, restaurants ou en librairies) Office du Tourisme Croate à Bruxelles Place de la Vieille-Halle-au-Blé 38 1000 Bruxelles - Tél. 02-550 18 88 Youth Hostel (Auberge de Jeunesse) dubrovnik@hfhs.hr - Tél. +385-20 423 241 71 sep/oct 10 I 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :