Campus Mag n°68 fév/mar 2010
Campus Mag n°68 fév/mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de fév/mar 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Soul kitchen, un film de Faith Akin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
auto kelly @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be LE SKODA YETI UN FAMEUX 4X4 QUI N’AGRESSE PAS LES ÉCOLOS C’est vrai qu’il y a des 4x4 gourmands. Tout aussi vrai qu’il y en a qui polluent un max. Et puis, il y en a qui font peur ; quand tu te retrouves au volant de ta petite Twingo à côté d’un Hummer qui a fait un détour par la ville avant de rejoindre l’Irak, tu ne te sens pas très fière. S’il te touche, toi tu es nase et lui n’aura même pas la moindre griffe. Alors, bien sûr, ça fait des jaloux. Mais avec ce Yeti (qui n’est absolument pas un abominable homme des neiges), tu te sentiras bien, tu passeras partout et tu ne te feras que des amis. Pour un moteur de deux litres, 159 g/km de CO2, ce n’est pas mal du tout. ON PEUT LE DIRE, le nom de Skoda est moins branché Béhème, Audi et autres Gti en tous genres. Mais une image de marque, ça avance à grands pas -dans un sens ou dans l’autre- et Skoda met les bouchées doubles… dans le bon sens. Jusqu’à aujourd’hui, toutes les Skoda étaient de belles dérivées de ce qu’on trouve chez Volkswagen et Audi avec, bien sûr, une touche perso. Le Yeti renverse la vapeur. C’est lui qui donne le ton. Et moi, je trouve que ce nouveau venu n’a absolument rien à envier à ses concurrents directs comme les Toyota Rav4, VW Tiguan, Nissan Qashqai… Ce n’est pas pour rien que le magazine « 4x4 Plus « vient d’élire le Yeti « le 4x4 de l’année « par un jury composé de 20 journalistes spécialisés en auto. Et ça, devant des classiques comme Volvo (XC60) ou Volkswagen (Tiguan). 26 I mars 10 68 D’ABORD UN CONCEPT. Le Yeti avait d’abord surpris le public lors de son apparition à un salon de Genève. Moi, je pensais que Skoda souhaitait simplement attirer les regards sur son stand et, comme de nombreux concept, je ne pensais pas que la marque allait nous proposer du concret. Eh bien, je me suis trompée. Le Yéti est bien là dans les showrooms, quasi conforme au concept initial. Regarde bien sa face avant : si les phares sont classiques, comme sur les berlines, tu verras, en plus, de beaux gros antibrouillards ronds encastrés, entre les phares d’angle et la calandre. Du plus bel effet. Sur le côté, on trouve des bandes de protection assez épaisses et des ailes légèrement saillantes. Le tout forme un ensemble assez trapu mais avec des formes douces qui plaisent. Et une garde au sol plus haute que dans les berlines, pour pouvoir passer dans les routes difficiles.
DES PORTES QUI CLAQUENT BIEN. Une fois installée à bord, cette porte qui fait un beau bruit en se fermant rassure. A l’intérieur, pas de chichis, mais tout y est : tableau de bord digne des meilleures allemandes et tous les accessoires pour une conduite agréable. Avec un système baptisé VarioFlex, la partie arrière du Yeti peut être adaptée en quelques secondes pour les déplacements avec cinq personnes à bord (allez, en avant pour le Festival de Dour ou les FrancoFolies…) ou pour un mini déménagement. Avec les trois sièges arrière rabattables et escamotables, la capacité du coffre passe de 410 à 1760 dm3. Et ce que j’ai particulièrement apprécié, ce sont les œillets d’arrimage et des filets pour les bagages pour empêcher les objets en tous genres de voyager dans l’habitacle. DES CHEVAUX QUI AIMENT CA. Ce n’est pas parce qu’il y a l’étiquette « 4x4 « qu’on s’ennuie à bord. Sur les petits chemins, le Yeti passe bien et, sur route, ça file ! Le zéro/cent, on se le fait en huit secondes… et on dépasse le cap des 200 km/h avec cette joyeuse auto ! Théoriquement, bien sûr parce que les limitations du code, tu les connais aussi bien que moi, non ? Le Yeti n’est pas exigeant : il se contente d’un peu plus de six litres aux cent sur route et un peu moins de dix en ville.• Kelly SKODA YETI 2.0TDI auto kelly @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be• Deux litres de cylindrée, c’est déjà un gros calibre et un budget qui va « avec « : à partir de 23.890 euros. En deux roues motrices, à partir de 17.990 euros.• Excellente position de conduite, boîte souple six vitesses et direction précise.• Transmission 4x4 avec coupleur ‘Haldex’et calculateur gérant l’adhérence des roues.• Un confort de berline. Plusieurs finitions au choix : Active, Ambition et Expérience…• Mécanique empruntée à l’Octavia mais avec des voies élargies et un stabilisateur de torsion qui permet d’éviter le roulis. 68 mars 10 I 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :