Campus Mag n°66 sep/oct 2009
Campus Mag n°66 sep/oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de sep/oct 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : CampusMag

  • Format : (160 x 240) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Micmacs à Tire-Larigot

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LES RAVE-PARTIES FONT PEUR, parce que tous les fantasmes y sont rassemblés : des hordes de jeunes sortis de nulle part envahissent des propriétés privées au son de musiques sauvages, à grand renfort de drogue, de sexe et de violence. Par une étrange ironie du sort, c’est en obligeant, en 1988, les boîtes de nuit à fermer à 2 heures du matin que Mme Thatcher créa ce phénomène, poussant vers les friches industrielles et les terrains vagues de Londres et de Manchester les danseurs britanniques, imités ensuite par le reste de la planète, de Chicago à Paris, de l’Australie à la Californie, de la Russie au Brésil. ON Y ENTEND DES MUSIQUES ULTRAREPETITIVES, inspirées à la fois par des sources religieuses (des gnaouis aux soufis) et par des compositions très savantes (tel Einstein on the Beach, de Philip Glass). On y danse sur un rythme de house ou de hardcore pouvant atteindre 200 battements par minute. Parfois aidés à entrer en transe par d’autres moyens de voyages virtuels (le mot anglais ‘rave’vient du français ravir), des dizaines de milliers de jeunes passent plusieurs jours dans un état qui tient plus de la performance sportive que de l’art musical. Loin d’être le courant dominant de la musique d’aujourd’hui, la rave est surtout le mode d’organisation d’une pratique de la fête itinérante inconnue auparavant, qui utilise toutes les 12 I oct 09 66 dossier Jessica @campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be www.campus.be ressources des nouvelles technologies. C’est en particulier grâce à Internet que des foules immenses peuvent débarquer en quelques heures là où personne ne les attend. ET LA SÉCURITÉ, DANS TOUT CA ? Plus il y a de monde, plus il y a de risques. Que ce soit au carnaval, au foot… ou dans les raves. Si certaines raves se limitent à cinq ou six mille participants, on en connaît qui attirent plus de 25.000 personnes. Dans l’une de ces grandes manifestations, dans l’Eure (France), un jeune de 26 ans a été découvert inconscient dans sa voiture à l’intérieur du site, en arrêt cardio-respiratoire. Malgré les efforts des secours, il est décédé peu de temps après. Médecins du monde était présent sur le site de même que la Croix Rouge. Cent cinquante gendarmes étaient en permanence sur les lieux, de même que des équipes des douanes et des équipes cynophiles. Raves ultra sauvages ou totalement encadrées, il est certain que, dans les deux cas, on se retrouve dans un environnement débridé où l’alcool et les drogues font la loi. Maintenant que tu sais ce qu’est une rave, tu y vas ou tu n’y vas pas mais tu sauras au moins ce qui t’y attend. Un homme prévenu en vaut deux… Jessica



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :