Cadences n°325 jun/jui/aoû 2019
Cadences n°325 jun/jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°325 de jun/jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Concerts Parisiens

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : Jakub Josef Orlinski, le contre-ténor...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
les concerts du mois 4 cadences juin 2019 Festival de Paris 13 juin (L’Olympia) Le Festival de Paris réunit des artistes d’exception (quelques superstars du lyrique notamment !) dans les plus beaux lieux de la capitale (Tour Eiffel, Musée de la Vie Romantique, Sainte-Chapelle…) avec la volonté de rendre la musique accessible à tous. Pour 2019, la diversité musicale est au centre de la programmation, ce qui a donné naissance au concert « l’Olympia Symphonique ». Des artistes classiques se mêleront à des artistes pop pour un programme crossover allant de Bach à Leonard Cohen et aux Beatles en passant par Bizet et Bernstein… Yvan Cassar dirigera un orchestre symphonique pour célébrer cette rencontre des époques et des cultures. PIERGAB Loll Willems Roussel, Le Testament de la tante Caroline Du 6 au 13 juin (Théâtre de l’Athénée) Le Testament de la tante Caroline est la seule opérette d’Albert Roussel. À la fois franchement sarcastique par son histoire et gracieuse par sa musique, l’œuvre fut relativement incomprise à sa création en 1932. Le public d’aujourd’hui s’amusera sûrement beaucoup de ce livret si audacieux, grotesque et plein d’humour noir. Le Théâtre de l’Athénée programme l’opérette pour célébrer le 150 e anniversaire de la naissance de Roussel. Les Frivolités Parisiennes se chargent d’en faire un spectacle réjouissant. De jeunes chanteurs à suivre, notamment Marie Perbost, sont une autre bonne raison de venir. Aurélien Pascal, violoncelle Le 14 juin (Théâtre des Bouffes du Nord) Dans le cadre du passionnant festival Palazzetto Bru Zane, le jeune Aurélien Pascal qui ne cesse d’éblouir le milieu musical se joindra à Henri Demarquette pour nous offrir un récital en duo de violoncelles. Le programme est consacré à Jacques Offenbach dont on fête les 200 ans d’anniversaire. Si l’on connaît avant tout le compositeur pour sa musique vocale, il est très intéressant de découvrir ses œuvres pour violoncelle, notamment les Cours méthodique de duos pour deux violoncelles op. 49 à 54  : Offenbach fut un violoncelliste virtuose qui mena loin ses réflexions sur les possibilités techniques de l’instrument et sur la pédagogie. Un répertoire à écouter avec attention. Béa Cruveiller
Matthias Pintscher, direction 14 juin (Cité de la musique) Comme chaque année le festival ManiFeste organisé par l’Ircam est l’occasion de découvrir de nouvelles perles de la musique contemporaine et d’explorer de nouvelles expérimentations sonores. L’Ensemble Intercontemporain y occupe bien entendu une place de choix, dirigé par Matthias Pintscher. Pour ce concert on entendra une création du Chilien Roque Rivas, Campo abierto, qui joue sur la mise en espace des sons et s’inspire de notions d’architecture. On entendra aussi une création du Finlandais Magnus Lindberg, une de Franck Bedrossian et une de Benoit Sitzia, toutes trois commandées spécialement par l’Ensemble Intercontemporain. Bertrand Bechars Franck Ferville Berlioz, Messe Solennelle Le 29 juin (Chapelle Royale, Versailles) On a longtemps pensé que la Messe Solennelle de Hector Berlioz était perdue. Heureusement il n’en était rien et en 1992 on a pu apprécier de nouveau cet ouvrage de jeunesse. Le compositeur ne souhaita pas à l’époque la faire paraître dans son catalogue. Pourtant, on voit déjà naitre les brillantes idées musicales qu’on retrouvera dans ses œuvres postérieures et certaines pages sont de toute beauté. Le Concert spirituel dirigé par Hervé Niquet rend justice à l’œuvre, à côté d’une autre Messe des morts peu connue, celle de JohannPaul Aegidius Martini donnée en 1815 pour l’anniversaire de mort de Louis XVI. Janácek, La Petite Renarde Rusée 2 juillet (Philharmonie) Ode à la nature et à la vie, La Petite Renard Rusée de Leoš Janáček est inspirée d’une nouvelle populaire du poète Tesnohlidek. Le compositeur en fit une œuvre à la fois gaie et nostalgique, remplie de tendresse et de profondeur de son début à sa fin. Des rythmes populaires côtoient des couleurs poétiques et des harmonies éclatantes dans un tout original que le compositeur considérait comme l’un de ses plus beaux joyaux. La Maitrise de Radio France préparée par Sofi Jeannin, le London Symphony Chorus et le London Symphony Orchestra sauront transmettre toute la délicatesse de l’œuvre sous la baguette de Sir Simon Rattle. À la mise en scène, Peter Sellars ne manquera pas d’idées ! Oliver Helbig paris juin 2019 cadences 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :