Budo International n°311 1er mai 2016
Budo International n°311 1er mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°311 de 1er mai 2016

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Budo International Publishing Co.

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 55 Mo

  • Dans ce numéro : la relation maître-élève.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Shidoshi Jordan publie chaque jour ses réflexions sur sa page de Facebook et il a la courtoisie de me les envoyer. Elles sont toujours le fruit de profondes réflexions sur les questions les plus variées et en suivant l’ancienne coutume épistolaire des classiques et bien que nous nous voyions en permanence, je lui envoie, comme des commentaires mes réflexions inspirées par ses remises en question profondes. Certains d'entre elles feront partie de ces éditoriaux, parce que même hors contexte, elles sont pertinentes ; elles sont presque du Haïku moderne. Ma plume, de plus en plus paresseuse, se raccourcit dans les explications, parce qu'en fin de compte qui peut comprendre, comprend avec peu de moyens et qui ne veut pas comprendre, ne le fera pas même si je m’étends ; donc c'est grâce à votre stimulus mon cher Shidoshi, que ces textes verront la lumière. Qui veuille lire les textes originaux de Shidoshi Jordan gratuitement, ils sont publiés tous les jours sur son compte Facebook. Jusqu'à quel point nous pouvons contrôler la nature des gens ou des choses ? La rivière peut être acheminée ; Oui et avec beaucoup d’efforts ! mais tôt ou tard l'eau arrivera à la mer. Tout artifice généré des risques, car l'eau contenue dans un barrage, lorsqu’on la lâche d’un coup, elle génère une vague destructrice... (Ou de l'électricité dans une turbine !). La nature, cependant, prévaut toujours, nous pouvons seulement la retarder ou la moduler. Une tentative de contrôle absolu, tôt ou tard, génère un manque total de contrôle. Le proverbe espagnol dit « On ne peut pas mettre des portes à la campagne ». Ainsi les grandes forces de la vie, l'évolution et le destin, se glissent toujours à travers de toutes les barrières que nous voulons mettre en place. La sobriété n'est pas un antidote, ni un rempart inexpugnable, mais si un égaliseur de catastrophes. De la même manière, la réflexion ne nous empêchera pas de traverser les mauvaises passes, mais elle nous permettra d'apprendre d'elles et peut-être parfois, à briser le cycle destructeur du serpent qui se mord la queue, le disque rayé qui répète une fois et une autre la même erreur... Mais l'évolution est aussi passé sereinement à l'autre, sans crainte, et si avec illusion, même si c’est un canular, c’est « notre canular » et, par conséquent, l'instrument indispensable avec lequel notre nature nous a doté pour aller en avant ; la carotte est aussi nécessaire que le bâton pour que l’âne avance. La conscience. La conscience est le privilège de l'esprit, mais personne ne peut la faire taire à jamais, parce que nous ne pouvons pas échapper à nous-mêmes. L’élévation qu’elle promeut est éternelle, parce c’est dans sa nature participer dans l’entrain évolutif, donc il ne faut pas la forcer, seulement supprimer les barrières qui l'entourent et qui la contiennent, la laisser aller. Un fois levées les murailles, comme l'eau, elle inondera tout dans notre vie quotidienne et bien qu'il y ait du bruit de fond, son silence nous imprègnera, avec le même naturel que l'eau mouille tout ce qu'elle touche. Et même trempés par elle, nous pouvons marcher nu comme le roi du conte avec son habit invisible ; Combien de fois l'enfant qui est en nous crie  : « Le roi est nu ! » Les grands intellectuels n'atteignent pas la profondeur de ce cri, la pensée n’arrive pas où l'esprit est capable de parvenir, seulement l'enfant et son innocence ouvrent ces portes sacrées. Que de mystère et de pouvoir elles enferment ! Où est la limite de la responsabilité avec soi-même et avec les autres ? Le Maitre n'a plus une autre option que d'intervenir, quand ? Chaque système, chaque caractère, chaque frame anthropologique, historique et social, crée ses principes. Si nous prenons la liberté comme un grand principe, tout se réduira à un réflexe de nos natures, (celle du Maitre, de l'élève, dans ses contextes) toutes les excuses seront justifiées ou justifiables, puisque tout l’est, si c’est vu sous l'angle ou le cadre adéquat. De « qu’ils inventent » d'Unamuno, jusqu’à la responsabilité d'un père, tout est compréhensible, tout est acceptable dans le savoir-faire d'un Maître ; mais tout s’avérera positif pour les deux ? La vie, elle-même nous met tous les jours contre nos limites. Jusqu’à quel point il faut pousser la rivière pour qu’elle coule seule ? Tout est une question de grades. Il y a des Maitres qui décident de le faire, d'autres de faire que ça se fasse et d'autres de profiter les circonstances appropriées pour que les événements se produisent, que l'évolution agisse, que le sort de chaque élève puisse trouver sa place. Chacun ici comme toujours, agira conformément à sa nature, le mélange des deux donnera ses fruits, avec ses erreurs et ses accords. Que pourrait être considéré comme une erreur ? Selon moi, il y a quelques points sur lesquels réfléchir  : ce qui au lieu d'ouvrir des perspectives les ferme, ce qui, au lieu de modeler, l’ampute, ce qui, au lieu de l’élaguer, le taille, ce qui seulement supprime l’excès et oublie d'ajouter ce qui manque, ce qui traite avec une rigueur excessive ce qui doit être traité avec compassion et ce qui d'autre part (au-delà de la nature du Maître ou de sa convenance) traite avec indifférence l'impardonnable et cela, comme presque tout, est une frontière variable. Nous revenons à la nature, nous revenons au particulier, nous revenons au contexte.
« La conscience est le privilège de l'esprit, mais personne ne peut la faire taire à jamais, parce que nous ne pouvons pas échapper à nous-mêmes » Vous ne pouvez pas dompter un pur-sang comme à un percheron ni à un percheron comme un pur-sang. Le domptage que vous appris est adéquat pour ce cheval ? « Chaque taureau a son combat », mais il faut toréer tout ce qui sort par la porte ? Parfois, ne rien faire est beaucoup plus que de faire quelque chose. Et parfois vous vous demanderez peut-être ? Mais... que diable ! Par-dessus tout le particulier, les plus grandes valeurs agissent, les forces majeures s’imposent, nous sommes une petite partie d’autres titaniques, il ne nous reste plus qu’à trouver le chemin dans l'étroit couloir de nos destins, un millimètre à gauche... deux à droite... assumer notre propre destin avec délectation. Si jouer aux cartes et perdre est un plaisir, qu'en sera-t-il si on gagne ?... -Ah mon ami ! -Ça c’est de parler avec Dieu ! -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 1Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 2-3Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 4-5Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 6-7Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 8-9Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 10-11Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 12-13Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 14-15Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 16-17Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 18-19Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 20-21Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 22-23Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 24-25Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 26-27Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 28-29Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 30-31Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 32-33Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 34-35Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 36-37Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 38-39Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 40-41Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 42-43Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 44-45Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 46-47Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 48-49Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 50-51Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 52-53Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 54-55Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 56-57Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 58-59Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 60-61Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 62-63Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 64-65Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 66-67Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 68-69Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 70-71Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 72-73Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 74-75Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 76-77Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 78-79Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 80-81Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 82-83Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 84-85Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 86-87Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 88-89Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 90-91Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 92-93Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 94-95Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 96-97Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 98-99Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 100-101Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 102-103Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 104-105Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 106-107Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 108-109Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 110-111Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 112-113Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 114-115Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 116-117Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 118-119Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 120-121Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 122-123Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 124-125Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 126-127Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 128-129Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 130-131Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 132-133Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 134-135Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 136-137Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 138-139Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 140-141Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 142-143Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 144-145Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 146-147Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 148-149Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 150-151Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 152-153Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 154-155Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 156-157Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 158-159Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 160-161Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 162-163Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 164-165Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 166-167Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 168-169Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 170-171Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 172-173Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 174-175Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 176-177Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 178-179Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 180-181Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 182-183Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 184-185Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 186-187Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 188-189Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 190-191Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 192-193Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 194-195Budo International numéro 311 1er mai 2016 Page 196