Budo International n°296 15 sep 2015
Budo International n°296 15 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°296 de 15 sep 2015

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Budo International Publishing Co.

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 178

  • Taille du fichier PDF : 47,3 Mo

  • Dans ce numéro : la solitude...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
« La vie d’un homme sans religion n’a pas de sens ; et non seulement cela le convertit en un malheureux, sinon en un être incapable de vivre. Admettre qu’il existe quelque chose dans lequel nous ne pouvons pénétrer ; penser que les raisons plus profondes, que la beauté la plus radiante que notre mental peut atteindre, sont seulement ses formes les plus élémentaires d’expression ; cette reconnaissance, cette émotion, constituent l’attitude vraiment religieuse. Dans ce sens moi je suis très religieux. » Albert Einstein J’entends fréquemment les Maitres d’aujourd’hui se plaignent de ses élèves. Ses plaintes font références au manque de fidélité, de constance, de sérieux et d’absence de caractère. Les meilleurs se résignent à se convertir en professeurs au lieu de Maitres, et a avoir des élèves ou clients, au lieu de disciples. Mais la vérité est que les gens viennent ensorcelés en cherchant quelques chose en plus dans les arts martiaux et ils terminent en signant un contrat de services. La figure du Maitre disparait peu a peu, car il n’y a plus de disciples, seulement des personnes qui louent tes services pour apprendre quelques techniques. Leur frustration et analogue a son manque de compromis, leur superficialité ou la malchance d’etre avec un mauvais Maitre. Il y a un choc énorme, un abime insurmontable, entre l’idée originaire d’un Maitre de la vieille école et celle d’un professeur type « mardi et jeudi de 20h a 22h ». Mais les nécessités individuelles changent dans un nouveau contexte, ou les individus et les sociétés se transforment… et malgré tout les Arts Martiaux continuent. Cela se doit principalement à la universalité des Arts Martiaux, qui ont su accompagner a l’homme tout au long de son histoire, car ils forment partie de sa nature essentiel. La guerre c’est le territoire et la force de transformation de l’homme, parce qu’elle oblige impitoyablement à se positionner en face de lui. Cependant, il est logique de penser que même si quelques uns souhaitent moderniser le contexte, on parle d’archétypes eternels qui ne font pas attention à la raison. La guerre et son territoire d’action sera toujours une force motrice et tout ce qu’ils touchent (ARTS de Mars…. Le dieu de la guerre….Budo….de « bu » arts de guerres, etc.…) sera immergé dans la propre bulle de sa nature, avec ses règles, se tendances, ses instincts, ses habitudes… On ne peut pas douter que le monde est soumis a un processus de transformation accéléré et vertigineux, ou beaucoup des meilleures choses des anciens, se perdent en cours de chemin. Et c’est que les temps ont changés et beaucoup de chose qui étaient sur il y a quelques années, aujourd’hui sont obsolètes. Dans le changement, dépassant la frontière, l’humanité est entrain de vivre des transformations tant profondes, que la majorité de nous même contemple abasourdi la dérive des choses ; pendant qu’un sombre futur s’assomme a l’horizon, quelques uns s’accrochent a des valeurs externes « Un être humain fait partie de tout ce que nous appelons univers, une partie limité dans le temps et dans l’espace. Il est convaincu que lui-même, ses pensées et ses sentiments, sont quelques choses d’indépendant du reste, une espèce d’illusion optique de sa conscience. Cette illusion est une prison pour nous, elle nous limite a nos souhaits personnels et a sentir de l’affection pour le peu que nous avons autour de nous. Notre tache doit être de nous libérer de cette prison, en amplifiant notre cercle de compassion, pour étreindre à tous les êtres vivants et a toute la nature. » Albert Einstein transitoires qui réellement ont expirées il y a très longtemps. Les anachronismes vont beaucoup plus lion des formes et s’enfoncent dans les contenus. Ce n’est pas logique espérer des nouvelles générations les mêmes attitudes que celles des générations antérieures. Mais au contraire de ce que l’on peut créer, ce n’est rien de neuf. Déjà Socrate se lamentait  : « les jeunes d’aujourd’hui sont des tyrans. Ils contredisent a leurs parents, dévorent la nourriture et manquent de respect a leurs Maitres ». Les choses se répètent, parce que nous-mêmes nous nous répétons ; c’est juste de reconnaitre le jeu de mot que porte la phrase de Le Luthier  : « chaque temps passé…..fut antérieur » Le monde n’est pas tranquille, il voyage dans l’espace à des millions de kilomètres en se situant sur des paramètres énergétiques complètements distincts. Des bandes d’énergie qui favorisent, comme au voyageur les paysages, des autres pensées, autres attitudes, des autres manières d’être. Chaque génération arrive avec de nouvelles propositions, des nouvelles visions ; si beaucoup se perd en chemin, beaucoup se gagne avec le changement ; l’évolution continue. Dans ce voyage autour du centre, quelques cycles touchent cependant de nouvelles phases de la transformation qu’ils créeront des parallèles avec des autres antérieurs et alors un nouveau réveil de choses anciennes ressurgit. La spirale qui nous bouge fait que nous passons tous sur la planète par une phase semblable quant a sa position relative a de grandes références, comme les cycles autour de l’axe central de la galaxie, mais notre position relative est maintenant différente à ce qui est arrivé antérieurement. Héraclite avait raison….dans ce cas, ne nous baignons pas deux fois… dans la même phase dans laquelle nous avions été. Cette vérité s’exécute aussi dans le martial et l’ancien doit apprendre à vivre avec le nouveau absolu. Mais… Y a-t-il vraiment quelque chose de nouveau sous le soleil ? Spécialement si on parle de choses avec une racine ancienne comme la guerre ? Dans les Arts Martiaux, la condition de « classiques » s’acquière facilement. Seulement résister a la poussée du temps concède ce titre, parce que appartenir demande de la solidité et de l’efficacité et universalité. Ce sont des temps orageux, de violents tremblements de terre et d’ouragans, ou la seule chose qui nous fera tenir, ce sera des racines fortes et fermes, celles qui profondément enracinées, possèdent la vigueur capable de générer une forteresse de
caractère et une détermination extraordinaire, forgées pendants des siècles d’authenticité et compromis. Dans ce contexte les anciennes cultures spirituelles sont entrain de ressurgir devant cette nécessité, en ouvrant les yeux a une armée morte de faim de connaissances palpables sur un monde invisible. Les plus intelligents et avisés des penseurs actuels, explorent cette rencontre et ce n’set pas en vain, parce qu’eux, comme pointes de flèches de la conscience de la tribu humaine, ils vont au devant en explorant des chemins et des solutions a d’anciennes questions, et en faisant de nouvelles cartes. La science a ouvert beaucoup de portes, a expulsée les menteurs, les fanatiques et dogmatiques mais les vieilles questions sur le spirituel continuent d’être là. Depuis le chamanisme des indiens d’Amérique, a la spiritualité indou, au bouddhisme tibétain, le Zen, les traditions de Castaneda ou la récente spiritualité des Shizen, pour ne citer que quelques uns, les veilles connaissances sont entrain de ressortir d’en dessous des pierres de l’histoire, parce que jamais comme maintenant elles n’ont été nécessaires et paradoxalement elles n’ont jamais été capable d’être entendues. Einstein avait prédit  : « La religion du futur sera cosmique. Une religion basée sur l’expérience et qui fuit les dogmatiques. » Cette nouvelle réincarnation de la connaissance ancienne, comme tout accouchement, ne sera pas facile ; La distance qui sépare ces deux moments est si grande, que nous aurons besoin, pour être un pont, de posséder la fermeté de l’acier, combinée avec la flexibilité du fil d’une toile d’araignée. Cependant et en même temps, posséder une grande vigueur, car ils sont inévitables. Tout revient, rien ne reste pareil, mais tout retourne. L’éternelle rénovation des choses, ne doit pas être faite avec arrogance, ni ignorance, de là vient l’énorme responsabilité de ceux qui commandent cette nouvelle phase de transformation. Chaque pas se fonde depuis l’intérieur, et en même temps le supère ; nous ne pouvons pas arrêter de reconnaitre avec une infinie gratitude a ceux qui avant nous étaient sur les mêmes chemins, pour les cartes qu’ils nous ont laissés, mais le chemin qu’il nous reste à accomplir et les nouvelles cartes seront de notre responsabilité. Que Dieu nous aide ! ! Il fut un jour ou nous étions les jeunes de ceux qui se plaignaient et nous répondions a nos majeurs, ayons la grandesse et surtout le détachement, de voir comment se confondent avec leur pieds les jeunes a qui nous précédons. Notre travail est de montrer le chemin, et leur responsabilité de le parcourir…. Et que chacun fasse le sien. Alfredo TUCCI Directeur Général de BUDOINTERNATIONAL PUBLISHING CO. e-mail  : budo@budointernational.com https://www.facebook.com/alfredo.tucci.5 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 1Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 2-3Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 4-5Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 6-7Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 8-9Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 10-11Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 12-13Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 14-15Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 16-17Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 18-19Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 20-21Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 22-23Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 24-25Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 26-27Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 28-29Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 30-31Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 32-33Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 34-35Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 36-37Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 38-39Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 40-41Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 42-43Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 44-45Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 46-47Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 48-49Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 50-51Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 52-53Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 54-55Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 56-57Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 58-59Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 60-61Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 62-63Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 64-65Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 66-67Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 68-69Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 70-71Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 72-73Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 74-75Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 76-77Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 78-79Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 80-81Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 82-83Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 84-85Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 86-87Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 88-89Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 90-91Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 92-93Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 94-95Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 96-97Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 98-99Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 100-101Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 102-103Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 104-105Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 106-107Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 108-109Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 110-111Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 112-113Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 114-115Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 116-117Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 118-119Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 120-121Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 122-123Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 124-125Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 126-127Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 128-129Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 130-131Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 132-133Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 134-135Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 136-137Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 138-139Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 140-141Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 142-143Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 144-145Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 146-147Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 148-149Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 150-151Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 152-153Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 154-155Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 156-157Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 158-159Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 160-161Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 162-163Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 164-165Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 166-167Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 168-169Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 170-171Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 172-173Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 174-175Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 176-177Budo International numéro 296 15 sep 2015 Page 178