Bubble mag n°6 avr/mai 2008
Bubble mag n°6 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avr/mai 2008

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Elbbub

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'école autrement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
O • 6 'Ébullition Q CUISINE ., w 18 « Un chef à la maison ! » Triple étoilé au Guide Michelin, Guy Martin s’y connaît pour régaler son monde. À commencer par le sien, de monde. De ses expériences culinaires avec ses deux enfants était déjà né Petits gourmands : 50 recettes sucrées à cuisiner, à colorier, à dévorer. Cette fois, il récidive, avec la version salée. Plutôt que de partir sur des choses compliquées qui pourraient effrayer nos dévoreurs de hamburgers, il a choisi comme base de ses recettes tout ce qu’ils aiment, en y ajoutant – grand chef oblige – sa touche d’originalité. Plutôt malin, puisqu’une tomate sans grand intérêt, mélangée à un peu de farine et de lait, devient une gaufre à la tomate ! C’est tout de suite plus appétissant… Pommes dauphines en surprise, gnocchis à la crème d’avocat, salade César au pop-corn… les petits font leur cuisine, découvrent de nouveaux goûts, et – entre deux passages au four – ils peuvent même colorier les dessins du livre. « Bravo, chef ! » Y Petits gourmands : 50 recettes salées à cuisiner, à colorier, à dévorer, par Guy Martin, éd. Le Seuil, 18,90 €. Ai « Mon livre de cuisine à moi ! » S’il paraît qu’on retient un homme avec de bons petits plats, une chose est sûre : on ne retient pas un enfant à table avec des haricots verts ! Alors, autant dire que ses recettes préférées, on en prend soin. L’idéal serait même de les avoir « Miam, miam ! » Tribu pourmonde toujours sous la main, ce qui est justement le principe de www.tribugourmande.com. Ce nouveau site – reprenant le concept américain du « Fundraising Cookbook » (livre de cuisine de collecte de fonds) – propose à chaque gourmand de créer son propre livre de cuisine, avec ses recettes et ses photos personnelles, le tout imprimé par un professionnel. Facile, pas cher – dès 8 € –, et bluffant. Il est aussi possible – et même vivement conseillé – d’aller zieuter les recettes stockées par les copines et d’en échanger, au cas où l’inspiration se ferait désirer. Y www.tribugourmande.com « Bio » un jour… « bio » toujours ? par Vanessa Ribes Tel un Zorro qui verrait rouge, « Les 2 Vaches » s’attaquent au sujet du « bio » dans les cantines scolaires – bonnes dernières de la classe en la matière. Les accords du Grenelle de l’Environnement prévoyaient pourtant l’introduction de 20 % de produits biologiques dans les commandes de la restauration collective publique. Mais c’était avant qu’une satanée circulaire interministérielle ne limite ça aux cantines de l’Administration. Avec un petit film à voir sur leur site Internet, « Les 2 Vaches » militent en faveur d’un repas biologique pour les écoliers et proposent également de soutenir trois projets œuvrant pour l’avancée de l’agriculture « bio » dans les cantines, en leur octroyant une bourse de 10 000 €. Toutes les bonnes idées seront accueillies à bras ouverts. Et, après, on se retrouve tous à la « cantoche »… « bio » ! Y www.les2vaches.com « C’est pour mieux te manger, mon enfant ! » Si Hansel et Gretel et le loup du Petit Chaperon rouge avaient plutôt eu envie de jouer à la marelle, peut-être que www. contes-et-delices.com n’existerait pas. Oui, mais voilà : les héros et héroïnes de contes – sans compter les ogres ! – sont bien souvent des « morfalous », et ce site offre un intéressant parallèle entre l’univers de l’imaginaire et l’interactivité qui en découle avec le monde de la gourmandise. Vous trouverez ici un savant mélange de contes à croquer et de livres de recettes faciles pour bien manger – de quoi réjouir les petits épicuriens ! Y www.contes-et-delices.com
Ma mère avait 8 ans quand le chocolat en poudre Nesquik est apparu en France pour la première fois. Pour être précise, c’était – « désolée, maman » – en 1961. C’est dire si ce produit a eu le temps de s’implanter dans les familles, jusqu’à devenir un produit de première nécessité, aussi indispensable que les cadeaux à Noël. D’abord présenté comme un rafraîchissement pour les grands et les petits, Nestlé va plutôt faire de son chocolat l’ami du petit déjeuner des enfants – idéal pour leur faire boire du lait, ni vu, ni connu. C’est là qu’intervient la 1 2 3 4 5 Préparez 12 crêpes. Empilez-en 8. Couvrez-en la surface de Nesquik pour représenter la terre rouge. Découpez un cercle au centre de trois crêpes restantes et pliez celles-ci en deux pour faire un trou au milieu. Disposez les tipis : piquez en triangle, espacés de 2 à 3 cm, trois Mikado côte à côte, en les resserrant les uns contre les autres et en les entrecroisant à 2 cm du sommet. Enroulez les trois peaux peintes en forme de cône, chacune autour d’un ensemble. La saga du Nesquik mascotte Groquik. La nouvelle génération ignore qui est Groquik, mais nous, les plus de 20 ans – les vieux, donc –, on s’en souvient comme si c’était hier, de ce bonhomme jaune au ventre plus que rebondi. Le camp des Peaux-Rouges 6 7 8 Ingrédients 12 crêpes 10 Mikado 6 oursons rouges et 5 oursons rouges, plus petits (les Indiens) 5 Maltesers 1 Finger Du Nesquik Plantez le décor : un Mikado coupé en morceaux pour figurer un feu de bois ; des Maltesers coupés en deux pour les marmites ; un Finger sculpté pour le totem. Taillez une peau de bison dans la dernière crêpe, comme les coiffes des chefs indiens, les robes des squaws… Remettez le chocolat fondu sur le feu, en y incorporant 10 cl de crème liquide. Servez chaud avec les crêpes. Marie-Christine Mahon de Monaghan Accros à sa grosse voix, les enfants suivaient ses aventures publicitaires comme d’autres, Dallas. Et puis, au début des années 90, la nouvelle tombe, injuste, incompréhensible : Groquik part en vacances ; c’est son cousin Quicky qui va le remplacer. Là, je préfère vous dire que ça a pleuré dans les chaumières – parce que Groquik, jamais il ne nous aurait abandonnés comme ça. Alors oui : Quicky, le lapin svelte et sportif, colle mieux à l’idée d’un esprit sain dans un corps sain que souhaite véhiculer Nestlé, mais quand même… ils auraient pu mettre Groquik au régime ! Avec l’apparition d’Internet, les fans de la première heure ne cessent de réclamer à coups de blog le retour de leur idole, qui est toujours en « vacances » depuis 15 ans. C’est sûr : on ne nous dit pas tout…! La bonne fée des goûters ! Un gâteau au chocolat, 3 bougies, un jus de pomme… les goûters d’anniversaire ne doivent plus jamais ressembler à ça ! Marie-Christine Mahon de Monaghan a fait le boulot, et nous, en bonnes mamans, on relève les manches et on fait tout pareil. Son livre, Goûters magiques, porte bien son nom, qui regorge d’idées faciles pour transformer une génoise en manège enchanté, ou un banal éclair en hélico du tonnerre. Et parce qu’elle nous aime beaucoup, elle a imaginé cette recette au Nesquik, belle et bonne à croquer. Y « Goûters magiques », par Marie-Christine Mahon de Monaghan, éd. Albin Michel, 16,50 €. .2 e 19 V



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :