Bubble mag n°13 noël 2009
Bubble mag n°13 noël 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de noël 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Elbbub

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : Astro Boy

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Bulle du mois DOSSIER Jouer, c’est sérieux ! La notion d’altérité se met en place « Jouer est essentiel au psychisme et au développement des capacités créatives et sociales de l’enfant », souligne Patrick Huerre, pédopsychiatre et auteur du livre Place au jeu ! Jouer pour apprendre à vivre (éd. Nathan). Les premiers mois, l’enfant n’a pas conscience de son propre corps, il ne se sait pas distinct de sa mère. Petit à petit, grâce au jeu, il va s’éveiller à l’altérité et apprendre que lui et le monde sont deux choses bien séparées. C’est pourquoi, « à cet âge, les jouets permettent avant tout à l’enfant d’explorer le monde », précise Yves Cognard, directeur marketing chez Hasbro. Cette exploration se fait au travers des sens, que les jouets vont venir stimuler. Mieux vaut donc privilégier les jouets très colorés pour la vue, faisant du bruit pour l’ouïe, revêtant de multiples matières pour le toucher et pouvant se mettre à la bouche sans danger. L _à r 1 42 w par Marie-Anne Bruschi et Anne-Laure Troublé Alerte ! Influencés par des parents soucieux de les désinfantiliser au plus vite, afin de mieux les préparer au monde des « grands », les enfants boudent le jeu. Or, malgré ses apparences ludiques, le jeu est fondamental dans la construction de l’être humain. Petite mise au point pour tous les parents qui pensent que jouer ça ne sert à rien. 0-3 ans : priorité à la découverte Les animaux entrent en piste « Pour l’enfant, l’animal a la même fragilité que lui. Il est très sensible à la relation maman/bébé qui lui rappelle sa propre relation maternelle. Il aime se sentir protégé, câliné comme un petit animal », décrypte Armelle Le Bigot- Macaux, présidente d’ABC + – une société d’études spécialisées sur le comportement et la consommation des enfants et des mamans et qui officie depuis 1987. D’où l’importance du monde animal dans nombre de ses jouets. À mettre en avant : les livres illustrés, où sont représentés maman chat et bébé chaton ; les peluches ; les animaux que l’on traîne derrière soi ou encore les fermes en tout genre, type Little People… Un livre pour être à la page Pas facile de savoir à quoi jouer avec un enfant de 6 mois. Dans le livre 1001 activités avec mon enfant, les parents en panne d’imagination découvriront des jeux tout simples, classés par âge (de 0 à 5 ans), tels que « Sentir une rose », « Inventer une cabane », « Mimer », ou encore « Jouer avec un miroir et son image ». Une vraie mine d’or pour rythmer les journées et s’offrir des moments complices à deux. Car c’est aussi à travers le jeu que se crée et que s’entretient le lien parent-enfant. Conçu par l’association Gymboree, éd. Nathan. 16,95 €. Petite maman en herbe « La poupée, c’est le réservoir des émotions de l’enfant », explique Mathilde Gailly, responsable marketing chez Corolle. « C’est à cette période que la petite fille et le petit garçon sortent de leur âge bébé et commencent à imiter les adultes. C’est une phase de transition qui les accompagne dans l’évolution et la séparation avec la mère, qu’ils vont vivre avec l’arrivée de l’école. » Pour bien la choisir, il est important aussi de veiller à la taille et au poids du poupon qui doivent être aux bonnes proportions de l’enfant. Il y a quatre ans, les fabricants se sont retrouvés face à une crise du poupon. En multipliant les possibilités de jeu via des accessoires, ils ont su lui insuffler un souffle nouveau. Très en vue également, la poupée interactive et ses multiples fonctions : elle parle des langues étrangères chez Corolle, fait ses premiers pas chez Fisher-Price, ou demande à être coiffée chez Zapf Création.
r L Les jeux de manipulation pour se construire Dix doigts, cela fait beaucoup… et apprendre à s’en servir n’est pas une mince affaire. Le jeu est alors un excellent exercice pour, mine de rien, utiliser son pouce, appuyer sur son index, saisir avec sa paume… On commence par jouer avec des cubes, puis, doucement, on se met à assembler, pousser, tirer… C’est alors le moment des premiers jeux d’assemblage. Parmi les incontournables : les premiers Lego Duplo, avec leurs briques deux fois supérieures à une brique normale ; les Playmobil 1.2.3, tout en rondeur à partir de 18 mois (et sans petits accessoires qui risquent d’être avalés !), et, dernièrement, les fameux Kapla , ces petits morceaux de bois tout simples mais très efficaces ! Le jeu avec l’autre ? Un véritable apprentissage ! Jusqu’à l’âge de 2-3 ans, partager ne veut rien dire pour un enfant. Qu’il soit en collectivité ou élevé seul, « apprendre à tenir compte de l’autre prendra du temps. Par contre, les enfants communiquent les uns avec les autres à travers le jeu. D’ailleurs, vous avez sûrement remarqué qu’ils veulent tous faire la même chose au même moment. Faire les mêmes gestes que le petit copain, c’est leur façon à eux de communiquer ensemble », explique Armelle Le Bigot. r L I r• r 4 k ! -r daim-te:te paner edif Bulle du mois DOSSIER Il change vite d’activité ? Ce n’est pas grave ! Avant 3-4 ans, le temps de concentration d’un enfant est très faible. Il est curieux, touche à tout et paraît sans cesse en mouvement : tant mieux. Mais il se lasse tout aussi vite et passe rapidement d’un jeu à l’autre. Ne vous inquiétez pas, c’est normal : votre enfant n’est pas un suractif ! « Cette façon qu’il a de zapper est inhérente à son âge et il lui faudra du temps pour apprendre à se fixer », rassure Armelle Le Bigot. Les débuts de l’écran Coller au monde des grands, c’est un besoin vital chez les tout-petits. Et pas question pour eux de passer à côté des nouvelles technologies. « Aujourd’hui, dans nos gammes, nous avons de plus en plus de produits technologiques, des répliques du monde des grands, mais adaptées à l’enfant », commente Vincent Le Goupil, chef du groupe VTech. Pour les mères, qui ne sont pas toutes très expérimentées avec le Net, c’est une manière de se rassurer sur les capacités à venir de leurs enfants. Et pour celles qui sont déjà accros au Web, c’est une suite logique. D’ailleurs, VTech, fort du succès de sa V.Smile (console de jeux interactive à partir de 3 ans), sort cette saison la Tiviboo : la première console d’éveil sur TV du marché, qui peut s’utiliser dès 12 mois. « C’était une forte demande des parents », souligne Vincent Le Goupil. Composée de grosses touches colorées, elle apprend à l’enfant à interagir sur l’ordinateur, et cela dès son plus jeune âge. Mr route de Penterny• 8.5210'Saint Heure dé erillackst « Win ini lou.fr - 06 77 74 95 65 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :