Bubble mag n°12 sep/oct 2009
Bubble mag n°12 sep/oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de sep/oct 2009

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Elbbub

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : best of blog.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
36 Les vidéos Pour les vidéos, vous pouvez publier les vôtres sur Youtube (www.youtube.com) et Dailymotion (www.dailymotion.com/fr). Ces deux sites sont aussi de véritables mines d’or en matière de films d’animation, de clips... En marge de la vidéo, vous trouverez un code html qu’il suffira de recopier dans le corps de votre message, en html lui aussi. Si vous êtes un peu perdue, vous trouverez un forum d’aide chez chaque hébergeur. Le « blogroll » On appelle « blogroll » la liste de liens sur le côté d’un blog : c’est une sélection de vos blogs préférés qu’il est important de tenir à jour. Vos lecteurs quitteront souvent votre blog pour rebondir sur d’autres, et il n’y a rien de plus frustrant que de tomber sur un blog mort depuis plusieurs mois… Les « posts » Ils sont classés du plus récent au plus ancien et ont un titre et une date de publication. Au début, on cherche un peu son style, tant sur le fond que sur la forme. À moins qu’il ne s’agisse d’une volonté éditoriale, le langage SMS, l’abus de « smileys » et autres typos clignotantes sont à bannir. Une règle d’or : « lessis more » ! Un fond blanc et une police de taille moyenne seront plus lisibles qu’un fond de couleur et une police compliquée (pas forcément lisible sur tous les ordinateurs) ou très petite. Les photos V Les posts peuvent être illustrés par une ou plusieurs photos. Assurez-vous que vous avez le droit d’utiliser la photo que vous souhaitez publier. Les montages photos, les coins arrondis – très en vogue – se font via des logiciels, car votre hébergeur ne permet pas encore ce type de montage. C’est pourquoi, très vite, vous aurez besoin de maîtriser des logiciels de retouche d’images comme Picasa (http://picasa.google.fr) ou Photoshop. V Si vous comptez publier des photos de vos enfants, à vous de choisir de quelle part d’anonymat vous souhaitez faire preuve. Certaines choisiront des pseudos pour désigner leurs enfants alors que d’autres ruseront en décapitant les leurs lors du cadrage des photos, mais gare au « floutage » intempestif, solution franchement peu esthétique ! La majeure partie d’entre nous choisira de nommer ses enfants par leurs prénoms et leurs visages seront visibles, mais on se gardera bien de divulguer son nom de famille ou son adresse complète ! Les blogs collectifs Ils sont une alternative pour toutes celles qui ont peur de se lasser et de ne plus trop quoi savoir raconter au bout de quelques posts (un bon blog, cela représente 1 à 2 posts par semaine, il faut pouvoir tenir le rythme !). Le plus souvent, ce sont des blogs thématiques où chacun poste ses trouvailles (http://eamesaddict.canalblog.com ou http://tricotcitronille.canalblog.com).
Commentaires Dès vos premiers posts, vous attendrez, fébrile, votre premier commentaire ! Mais il arrivera rarement tout seul... À vous de vous faire connaître en laissant des commentaires sur les blogs qui vous inspirent ou qui vous plaisent. Mais, par pitié, évitez le caricatural « j’aime beaucoup ce que vous faites, venez découvrir mon univers sur mon blog ! ». Je suis sûre que vous pouvez être plus subtil(e) ! La blogosphère féminine peut se révéler être une vraie cour de récré, et certaines blogueuses, de vraies pestes ! Pour ne pas froisser certaines lectrices susceptibles, il sera bien vu de répondre aux commentaires, surtout s’ils comportent une question. Comme les plates-formes de blog pensent à tout, bien souvent vous pourrez choisir de recevoir les commentaires laissés sur votre blog dans votre boîte mail : y répondre est, dès lors, très facile. Il arrive que des auteurs de commentaires soient des « fantômes » : leur adresse mail étant fausse, il est impossible de leur répondre ; d’ailleurs, leurs écrits sont souvent négatifs. On les appelle des « trolls ». La meilleure façon de les éradiquer est encore de supprimer le commentaire en question sans autre forme de procès. S’organiser… Une fois lancée dans la blogosphère, il y a fort à parier que vous allez vous faire un tas de copines blogueuses, et suivre tout ce petit monde se révélera être un vrai casse-tête ! Certaines proposeront sur leur blog des systèmes d’abonnement à des newsletters : en vous abonnant, vous recevrez un mail dès qu’un post sera publié, mais cette pratique n’est pas encore très répandue et l’on risque de saturer sa boîte mail. La solution, pour suivre vos blogs préférés, ce sont les lecteurs de flux – ou « agrégateurs » –, qui vous informent, sur votre page d’accueil Internet, dès qu’un post est publié sur un blog que vous avez sélectionné. Parmi les plus connus : Bloglines (www.bloglines.com), Netvibes (www.netvibes.com) et Google Reader (www.google.fr/reader). La blogueuse est joueuse ! Si vous voulez faire exploser vos statistiques et vous attirer de nouveaux lecteurs, rien ne vaut un petit concours – ou « happening ». Exemples : le « happy sunday evening » chez http://poppyroses. canalblog.com ; le « self portrait » sur http://selfportraitjeud.canal blog.com ou les mosaïques de couleurs sur http://feesmaison. canalblog.com... voire même des challenges, comme sur http://jairienamemettre.canalblog.com ou le tricot13 sur http://www.trico13.com. Si vous voulez pousser plus loin et approfondir une relation, il vous faudra une NSP (« not secret pal » = correspondante). Le principe : on propose à une blogueuse d’être sa NSP (http://nsp.vraiforum.com/index.php), on la choisit en fonction de ses goûts, passions et affinités (on peut, par exemple, choisir une personne qui vit dans un autre pays mais qui, comme nous, collectionne les jouets vintage). Si celle-ci accepte, tout au long de l’année, vous vous échangerez des mails pour mieux vous connaître et vous vous enverrez des colis (un par trimestre en général). Certaines vont même jusqu’à faire se rencontrer leurs petites familles respectives. Si ça colle, on gagne un(e) ami(e) pour la vie ! Autre phénomène assez répandu : le « swap », ou « échange ». Le principe est assez simple : le swap a un thème précis (le Liberty, les livres jeunesse...) et le but sera de préparer un colis correspondant au thème choisi, pour quelqu’un que vous ne connaissez pas forcément ; en échange, vous en recevrez un vous aussi. Les participants d’un swap peuvent être répartis en binômes, ou sous forme de chaîne (A envoie à B qui envoie à C qui envoie à D, etc.). Après inscription, les organisateurs vous attribueront une « swappée ». Pour vous aider, souvent votre swappée aura rempli un questionnaire. Le site http://blogoswaps.canalblog.com référence de nombreux swaps. Il en existe d’ailleurs dans de nombreux domaines : gourmandise, couture, littérature... Le swap http://happydoll.canalblog.com Visuel, autour des poupées Happy to see you, est un swap particulièrement réussi. 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :