Branded n°12 sep/oct/nov 2015
Branded n°12 sep/oct/nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de sep/oct/nov 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Branded Magazine

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 17,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'énigme du féminin...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
dévouée, dans toute sa chair et sa psyché, à son enfant, véritable prolongement narcissique d’elle-même. Le sein en devient activement sacré, tout-puissant  : il fait de la femme une respectueuse Vierge à l’Enfant et de l’enfant, l’Immortel, protégé par les défenses immunitaires transmises via le lait maternel. Il suffit de visiter le site de la Leche League pour goûter au culte voué au sein nourricier  : photos d’orgies de tétées, slogans sous-entendant un allaitement à tout prix, disparition progressive du père dans le discours, témoignages de dépressions maternelles lors du sevrage… Dans ce cadre, les femmes en échec d’allaitement, restent parfois isolées avec des sentiments d’impuissance et de culpabilité massifs. Puisque le sein laiteux est vulgairement prôné (via, notamment, le discours médical ou encore celui des anciennes générations) comme l’auréole phallique qui suggère la puissance -voire magie- du lien maternel. La réalité clinique vient évidemment nuancer cette mascarade puisque l’allaitement, aussi heureux soit-il (c’est-à-dire un allaitement librement désiré par la femme et fonctionnant), sollicite toujours des affects massifs, parfois ambivalents, et est souvent porteur d’enjeux inconscients forts. Qui plus est, dans la réalité, l’homme est bel et bien présent, quelque part entre la bouche salivant du bébé et le sein gonflé de la femme, et son regard porté dessus vient forcément nuancer l’apologie de ce sein nourricier. En effet, l’écho masculin nous remémore le temps précédent la naissance de l’enfant, le temps de la rencontre amoureuse, donnant toute sa place au sein érotique. A l’aune d’une société d’apparences, couronnée du net ART BRANDED 16 qui nous offre, à foison, des fétiches éroticopornographiques, le sein sensuel n’est jamais très loin. Du décolleté séducteur aux tétons en érection durant les préliminaires, le sein apparaît comme l’arme d’explosion massive du plaisir. La dichotomie grosse/petite poitrine, ne représente plus vraiment l’enjeu actuel ; aujourd’hui, il s’agirait plutôt de la capacité féminine à investir, activement, cette zone comme réservoir de sa jouissance sexuelle. Mais, dans le même mouvement, de tolérer une position passive qui permet à l’amant de disposer du sein érotique. Ainsi, le sein, en symbolisant la nourriture charnelle offerte au partenaire, réveille l’essence du féminin dans toute sa dimension esthétique. A cet égard, il est intéressant d’entendre les douloureuses paroles de femmes subissant une mastectomie  : avec l’ablation du sein s’envole, non pas le féminin maternel, mais précisément le féminin érotique. Y compris pour les plus jeunes, cette violente mutilation imposée par l’épreuve de la maladie, suscite rarement des angoisses autour de l’impossibilité d’allaiter, mais plutôt, des préoccupations massives autour de la capacité à pouvoir séduire, être pénétrée et être aimée sans poitrine. Ainsi, le sein est identifié à toute une fantasmatique érotique intense et vient inscrire la femme dans son identité sexuelle.
Pour la femme, le choix à faire entre devenir la mère pudique ou la maîtresse séductrice (la Vierge ou la putain) pourrait être tentant, tant la liaison consciente entre les deux composantes du féminin paraît saugrenue. Et pourtant, si l’on se décale de l’ascétisme maternel évoqué précédemment, l’on pourrait trouver en l’allaitement une certaine dimension sexuelle inconsciente, nous sauvant de l’antinomie. Qu’est ce que l’allaitement si ça n’est un corps à corps viscéral suscitant plaisir pour mère et bébé (évidemment, loin de nous l’idée du bébé angélique, asexué) ? Réelle rencontre émotionnelle, intensifiée par la stimulation de ART BRANDED 17 deux corps (en l’occurence la bouche/langue de l’enfant et le sein/téton de la mère), l’allaitement sollicite un lâcher-prise proche de celui nécessaire pour parvenir à l’ultime pénétration orgasmique. Simplement par l’aspect physiologique, l’éjection du lait maternel est similaire à l’éjaculation, tous deux sollicitant une vague hormonale éblouissante. Dans le même esprit, il est tout à fait intéressant de constater qu’en langue espagnole, le terme « leche » signifie à la fois le lait et le sperme (familier). Ainsi, sein séducteur, sein lactant, tous deux oeuvrent communément pour une rencontre humaine entière assouvissant deux besoins vitaux  : faim



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 1Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 2-3Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 4-5Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 6-7Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 8-9Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 10-11Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 12-13Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 14-15Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 16-17Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 18-19Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 20-21Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 22-23Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 24-25Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 26-27Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 28-29Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 30-31Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 32-33Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 34-35Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 36-37Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 38-39Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 40-41Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 42-43Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 44-45Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 46-47Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 48-49Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 50-51Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 52-53Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 54-55Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 56-57Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 58-59Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 60-61Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 62-63Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 64-65Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 66-67Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 68-69Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 70-71Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 72-73Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 74-75Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 76-77Branded numéro 12 sep/oct/nov 2015 Page 78