BIZweek n°45 18 mai 2015
BIZweek n°45 18 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de 18 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Navin Ramgoolam en état d'arrestation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
B i z - A l e r t 4 Navin Ramgoolam en état d’arrestation MPCB L’ancien Premier ministre a été placé en état d’arrestation hier, dans le cadre de l’affaire Bramer Property Fund. Navin Ramgoolam a passé la nuit en cellule et se présentera ce matin au Bail and Remand Court. Selon son homme de loi, Me Gavin Glover, trois accusations – conspiracy, forgery et money laundering – ont été retenues contre lui. L’ancien Premier ministre avait été convoqué aux Casernes Centrales vendredi matin. Les enquêteurs voulaient en savoir plus sur le document qu’il avait signé, l’an dernier, pour permettre à Bramer Property Fund (BPF), filiale de la REEAZ CHUTTOO, président de la CTSP, a lancé un appel à la direction d’Air Mauritius, mardi, lui demandant de ne pas procéder au licenciement de quelque 70 employés d’Airmate. Il a ajouté qu’une grève serait une option si la situation ne s’améliorait pas. De son côté, Jane Ragoo, la secrétaire de la CTSP, a déploré le fait que des emplois soient menacés. Mercredi, à l’Assemblé nationale, le Leader de l’opposition, Paul Bérenger, a adressé une PNQ axée sur la situation financière d’Air Mauritius au vice-Premier ministre et ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval. Il voulait savoir si des mesures correctives seraient British American Investment, de procéder à la vente de ses espaces bureau à la Bramer House, ainsi que de 30 appartements à la cybercité d’Ébène. Certains auraient notamment été vendus à Ottoman Capital Ltd, dont l’un des bénéficiaires est Iqbal Mallam-Hasham. Gowressoo parle de garanties d’au moins 1 milliard AFFAIRE BAI ARRESTATION DU GENDRE DE DAWOOD RAWAT Claudio Feistritzer, époux d’Adila Rawat, la fille cadette de Dawood Rawat, a été interrogé ‘under warning’, jeudi, par les hommes de l’assistant-commissaire de police (ACP) Heman Jangi. Suite à son interrogatoire, il a été conduit en cellule policière, où il a passé la nuit. Des charges de ‘Money Laudering’, ‘Conspiracy to Defraud’et ‘Breach of Company Act’ont été retenues contre lui. Claudio Feistritzer s’est présenté devant le tribunal de Curepipe hier, mais la police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. La MPCB se retrouve avec « des prêts toxiques » d’un montant de Rs 1,7 milliard. C’est ce qu’avait déclaré le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo, vendredi dernier, lors d’une conférence de presse. Il a aussi ajouté que Rajiv Beehary-Panray l’ancien CEO de la MPCB, devra rendre des comptes sur les Rs 1,7 milliard de prêts non performants accordés par la MPCB. Pour venir en aide à cette institution financière, le gouvernement a injecté une somme de Rs 500 millions. Dans cette même affaire, le nom de l’ancien ministre du commerce, Mahen Gowressoo, a été cité. Ce dernier, qui est le directeur de l’entreprise Samlo, dit avoir offert des garanties d’au moins Rs 1 milliard pour obtenir des facilités bancaires. Parmi, il cite une usine à Midlands, qu’il évalue entre Rs 700 et Rs 800 millions, un terrain de 109 arpents à Albion, qui vaudrait dans les Rs 400 millions, et le Hennessy Court, à Port-Louis, estimé à Rs 600 millions. AIR MAURITIUS Aucune promesse aux employés d’Airmate prises pour améliorer la situation financière précaire de la compagnie et sauvegarder les 70 emplois menacé. Xavier-Luc Duval a répondu que la direction d’Air Mauritius a fait appel à des consultants étrangers pour revoir les méthodes d’opération de la compagnie nationale d’aviation et effectuer un audit complet. En ce qui concerne Airmate, il n’a aucune garantie, car Air Mauritius, dit-il, évolue dans une situation très difficile. Le ministre a d’ailleurs expliqué que les pertes encourues par Air Mauritius à cause du ‘hedging’sont de 7,5 millions d’euros, soit près de Rs 300 millions. VENDREDI 16 MAI 2015 BIZWEEK ÉDITION 45 Toujours dans l’affaire MPCB, une nouvelle institution sera bientôt mise sur pied pour récupérer les prêts toxiques de la banque. Au départ, c’est la Banque de Développement (DBM), à travers une de ses filiales – DBM Financial Services – qui devait s’en charger, mais le gouvernement est par la suite revenu sur sa décision. La nouvelle institution se consacrera au recouvrement des sommes dues, soit des millions, voire des centaines de millions... VACOAS POPULAR MULTI-PUR- POSE CO-OPERATIVE SOCIETY LTD DON DE 500 000 DOLLARS Kamla Parmessur, l’ex-CEO de la Vacoas Popular Muti-Purpose Co-coperative Society Ltd a été arrêtée après avoir été entendu au Central CID. Une accusation provisoire d'entente délictueuse a été retenue contre elle dans l’enquête initiée après qu’un audit financier de la coopérative ait révélé un trou d’environ Rs 30 millions. Kamla Parmessur a aussi été appelée à fournir des précisions concernant le chiffre d’affaires et le bilan financier de la Vacoas Popular Multi-Purpose Co-operative Society Ltd pour l’année 2014. BRAMER HOUSE ALLOCK ET SUMMUN ARRÊTÉS Après avoir été arrêtée, puis relâchée sur parole, Jaya Allock présidente et CEO de Bramer Asset Management, a de nouveau été interrogée lundi. Elle a fourni des précisions sur les transactions, négociations et accords conclus concernant la location d’espaces au sein de la Bramer House. De son côté, Shakil Summun, Chief Operating Officer de la British American Insurance, s’est rendu au Central Criminal Investigation Department (CCID), où il a poursuivi ses explications sur le fonctionnement des différentes ‘holdings’et branches de la BAI. BIZ week EconamFe Business I Ffnnncn DIRECTRICE ET RÉDACTRICE EN CHEF Herrsha Lutchman-Boodhun ADMINISTRATION Jessie Bappaya MARKETING ET PUBLICITÉ Email : bizweek.marketing@gmail.com Capital Publications Ltd 5, Antonio Street, Port Louis Tél : (+230) 2111744, 2111743 Fax : (+230) 2137114 Email : bizweek.redaction@gmail.com
B i z - A l e r t VENDREDI 16 MAI 2015 BIZWEEK ÉDITION 45 5 LES EMPLOYÉS DE COURTS SE MOBILISENT Ils ne se sentent plus rassurés après la rencontre, mardi, entre les Special Administrators et les représentants de la direction de Courts. Des informations glanées laissent comprendre que l’issue de la réunion ne serait pas dans l’intérêt des employés. Surtout que ces derniers ont eu vent que les emplois et les salaires ne seraient plus garantis. Qui plus est, dans l’éventualité d’une reprise de Courts par une autre compagnie, les années de CENTURY BANKING service ne seraient pas prises en considération. Ce qui fâche les employés, surtout ceux qui ont rejoint Courts (auparavant Mammouth) depuis 1985. Ils devraient également s’attendre à ce que leur base salariale soit revue, voire même à un dégraissage. C’est dans cette optique que les employés – près d’un millier – se sont mobilisés, et ont envoyé une lettre, jeudi, pour porter leurs doléances devant le ministre du La transaction effective à partir du 31 mai Dans notre édition de la semaine dernière, nous posions la question de la vente des parts détenues par la BAI au sein de la Century Banking Corporation Limited (CBCL). Il est maintenant confirmé que la BAI a exercé sa ‘put option’pour vendre ses 34% d’actions. C’est finalement Domasol Limited qui rachètera les actions de son désormais ancien partenaire stratégique, ce qui en fera le seul actionnaire de la CBCL. Le montant de la transaction est toutefois inconnu. Selon une source proche de la banque, le Shareholders’Agreement offrait le choix à la BAI de vendre ses actions. Elle aurait tenté d’exercer cette option dans un premier temps, mais se serait ravisée lorsque Domasol Limited aurait fait comprendre qu’elle souhaitait diluer ses actions Travail, Soodesh Callichurn. Une copie de la lettre a été envoyée au Premier ministre, au ministre des Finances, à l’Attorney General, au ministre des Services financiers, et au ministre de l’Entreprise et des Coopératives. « Plusieurs employés sont traumatisés après avoir pris connaissance des retombées de la rencontre entre la direction et les Special Administrators », fait comprendre un porteparole des employés. par la suite, pour accueillir de nouveaux actionnaires. C’est à ce moment que la BAI aurait logé une injonction en cour, contre Domasol Limited, pour qu’elle ne dilue pas les actions. Les relations entre les deux parties seraient redevenues normales par la suite, et un deuxième accord pour exercer le ‘put option’a été signé en juin 2014. BAISSE DES TARIFS DE L’ADSL BONNE NOUVELLE pour les abonnés d’Orange ! L’ADSL 512 kb passe de Rs 699 à Rs 499, soit une baisse de 30% d’ici le premier juin. Les services d’ADSL de 1 et 2 Mb seront quant à eux 10 fois plus rapides, mais les tarifs resteront inchangés. Quant à l’ADSL de 4 Mb, il passera de Rs 2, 349 à Rs 1, 849. C’est ce qu’a annoncé Sherry Singh, Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, hier, lors d’une conférence de presse. « L’internet est désormais une nécessité tout comme l’eau et l’électricité », a affirmé le nouveau CEO Pour s’assurer que les Mauriciens y aient accès, Mauritius Telecom investira Rs 5,1 milliards dans la fibre optique, avec l’objectif que le pays soit « 100% fibre » dans trois ans. Évoquant les défis du secteur des télécommunications, Sherry Singh a affirmé qu’il est important d’innover et de chercher de nouvelles opportunités en Afrique et dans les régions avoisinantes. Un nouveau département, au sein de MT, sera d’ailleurs consacré au « Business Development and Innovation ». Une autre priorité de la compagnie est d’accompagner les jeunes. Pour ce faire, un « Learning and Innovation Centre » sera mis sur pied, à Ebène, pour assurer leur formation. riority No.'1, ccelerated Fibre Deployment LA FUSION HOLCIM- LAFARGE N’AURAIT AUCUN IMPACT Les engagements pris par Holcim Ltd et Lafarge SA sont satisfaisants. Deshmuk Kowlessur, le nouveau directeur exécutif de la Competition Commission of Mauritius (CCM), a soumis son rapport – favorable à la fusion – qui doit encore être avalisé par les Commissaires. Ce rapport, rédigé dans l’optique de la fusion internationale entre les deux parties, indique que la fusion est acceptable dans la mesure où Holcim Ltd dilue ses parts au sein de Holcim (Mauritius) Ltd. Deshmuk Kowlessur est d’avis que suite à la fusion et au désinvestissement d’Holcim, la compétition ne sera nullement affectée. « C’est un premier cas de fusion, à Maurice, où un désinvestissement est requis. Dans le présent cas, un acheteur indépendant pourra faire l’acquisition des actions diluées, après l’aval de la CCM », a laissé comprendre le directeur exécutif. RACHAT D’APOLLO BRAMWELL DES INVESTISSEURS DU GOLFE PARMI LES FAVORIS Le rachat de la clinique Apollo Bramwell semble se préciser. Selon certaines informations, des investisseurs originaires de Dubaï lorgnerait l’établissement de santé dirigée par la famille Rawat. Des sources sures expliquent que ces hommes d’affaires arabes, qui seraient pour le moment les ‘highest bidders’, pourraient rencontrer des membres du gouvernement la semaine prochaine. Soulignons également que beaucoup de sociétés privées basées en Afrique et en Asie auraient déjà soumis des offres pour le rachat de la clinique Apollo Bramwell.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :