BIZweek n°307 11 sep 2020
BIZweek n°307 11 sep 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°307 de 11 sep 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : 50 ans du secteur manufacturier vu par l'Economic Development Board.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Premier League RMC..5PORT La Premier League sur RMC Sport en Ultra HD avec met
VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2020 BIZWEEK ÉDITION 307 50 ans déjà. Le dernier bulletin mensuel de l’Economic Development Board (EDB) fait la part belle au secteur manufacturier. Rien de surprenant car ce secteur a contribué à la diversification et la transformation économique de Maurice. Ainsi, l’année dernière, la contribution du secteur manufacturier au PIB était de 12,5% alors que le nombre d’employés s’élevait à 70,300. Considéré comme une épine dorsale de notre économie, Maurice exporte – grâce aux accès préférentiels sur plusieurs marchés dont le COMESA, la SADC, la COI, l’UE à travers l’Accord de Partenariat Economique, et les Etats-Unis sous l’AGOA – Maurice exporte 1,500 lignes de produits dans plus de 100 pays. « Le secteur manufacturier est sujet à des transformations importantes avec une transition de la fabrication traditionnelle vers des activités à plus forte valeur ajoutée. Dans cette perspective, Maurice se positionne comme un centre d’excellence pour la confection de vêtements et a su gagner la confiance des grandes maisons de couture en Europe, aux USA et en Afrique du Sud. Maurice sert également de plate-forme commerciale pour l’exportation et la réexportation des commodités vers le marché africain », affirme Hemraj Ramnial, président du conseil d’administration de l’EDB, dans son éditorial. Adopter la fabrication durable LA TOUR 50 ANS DU SECTEUR MANUFACTURIER VU PAR L’ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD « Il est impératif d’intégrer la R&D dans la fabrication et d’adopter les dernières technologies numériques » En 2019, la contribution du secteur manufacturier au PIB était de 12,5% alors que le nombre d’employés s’élevait à 70,300. Ainsi, au cours de ces cinq dernières décennies, le secteur manufacturier a joué un rôle déterminant dans la diversification et la transformation économique de Maurice. Cette année, nous célébrons les 50 ans du secteur manufacturier. Selon Hemraj Ramnial, Chairman de l’Economic Development Board, il est temps maintenant de se tourner vers l’avenir et adopter de nouvelles technologies pour la pérennité du secteur Selon lui, avec l’adoption de modes de consommation responsable, Maurice s’est engagée à promouvoir la durabilité à tous les niveaux de son processus de fabrication tout en encourageant une utilisation efficace des ressources. Nous nous engageons à soutenir la fabrication durable dans le futur, tout en gardant à cœur la protection environnementale. En vue d’accélérer ce changement transformationnel, les instances gouvernementales et internationales accroissent leurs efforts vers cette noble cause pour réduire l’impact social et économique sur la planète. Le nouveau dynamisme engendré par la fabrication durable pousse également les entreprises à devenir plus résilientes en utilisant des produits recyclés, des sources d’énergie renouvelables, des colorants et des produits chimiques moins nocifs et des technologies plus sophistiquées. Maurice ne fait pas exception et est de plus en plus motivée à protéger l’environnement. Au fil des ans, nos entreprises phares ont investi massivement pour s’aligner avec ces forces transformationnelles. Alors que l’agenda économique mondial met l’accent sur la protection de notre planète, les consommateurs manifestent également une préoccupation croissante pour la durabilité. Les fabricants, répondant aux exigences d’une nouvelle génération de consommateurs, ont provoqué un impact positif sur la chaîne d’approvisionnement. Aujourd’hui, un certain nombre de fabricants sont désireux d’adopter et de respecter des normes telles que l’ISO 14000, GOTS, REACH, entre autres. « Nous sommes également heureux d’annoncer que l’EDB a retenu les services de Carlin, un prévisionniste international des tendances, pour développer une collection de vêtements durables qui seront présentés comme des produits d’habillement ‘100% responsables’, fabriqués avec soin à Maurice », soutient le Chairman. Tourner vers l’avenir et les jeunes Hemraj Ramnial précise, par ailleurs, que l’EDB collabore avec la Banque mondiale pour développer un plan stratégique pour le secteur manufacturier, qui tracera la voie à suivre pour l’industrie et pour nos entrepreneurs locaux. Mais d’ores et déjà il est temps de se tourner vers les nouvelles technologies pour assurer la pérennité du secteur, et surtout notre compétitivité. « Afin de renforcer notre avantage concurrentiel et propulser le secteur vers un autre niveau de développement, il est impératif d’intégrer la R&D dans la fabrication et d’adopter les dernières technologies numériques telles que l’intelligence artificielle (IA) et l’ingénierie de haute précision. » À l’avenir, l’IA jouera un rôle crucial dans la résolution en temps réel des problèmes et l’optimisation des processus et des ressources, ce qui permettra aux fabricants de réduire les coûts, les réparations et les temps d’immobilisation. Le pays capitalisera sur des technologies de rupture pour renforcer sa compétitivité et proposer des solutions innovantes, et ces technologies joueront un rôle déterminant dans le positionnement de Maurice en tant que centre d’investissement et de commerce moderne et sophistiqué. La fabrication durable ouvrira donc la voie à la création de compétences hautement qualifiées et d’emplois à haute technicité dans des disciplines telles que l’ingénierie et la R&D. Cette nouvelle ère verra l’émergence de métiers relatifs à ces nouvelles technologies dans les domaines de l’audit technologique, le marketing digital, l’analyse de données, le Big Data, la conception d’interfaces, et les TICs. À ce titre, l’industrie passera d’une main-d’œuvre peu qualifiée à des emplois hautement qualifiés et devra donc attirer les jeunes à la recherche de carrières stimulantes et prometteuses. « L’avenir reposera sur l’anticipation et la proactivité des entrepreneurs et des entreprises à exploiter de nouveaux créneaux pour faire face aux évolutions du marché et conserver un avantage concurrentiel », conclut Hemraj Ramnial. 3

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :