BIZweek n°281 12 mar 2020
BIZweek n°281 12 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°281 de 12 mar 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 7

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'AAR ne consière pas Maurice comme un centre financier reconnu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
6 7
JEUDI 12 MARS 2020 BIZWEEK ÉDITION 281 L’organisation professionnelle fait des prévisions de croissance pour plusieurs régions, incluant l’Afrique de l’Est dont le produit intérieur brut (PIB) connaîtra une croissance de 6%. En Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest, la croissance sera de 3,1%, en zone franc de 4,9% et en Afrique australe, elle sera de 1,3%. Le rapport, commandité par l’ICAEW et réalisé par Oxford Economics, souligne le rôle de la diversification pour résister aux effets d’une récession mondiale imminente. Selon le rapport, les perspectives à moyen-terme pour le tourisme en Afrique restent prometteuses, soutenues par des améliorations aux infrastructures, une meilleure connectivité aérienne et un assouplissement des procédures pour l’obtention du visa. Des puissances régionales telles que l’Afrique du Sud et l’Angola continuent à peser sur les perspectives en Afrique australe, puisque la croissance y stagne avec un taux de 1,3% en 2020, avec des risques qui le tirent davantage vers le bas. Les coupures d’électricité affectent l’économie sud-africaine, et les pressions fiscales signifient que le pays pourrait perdre sa notation d’« investment-grade ». Le PIB réel de l’Angola, de son côté, semble s’être contracté pour la quatrième année consécutive en 2019. ADMINISTRATION Jessie eappaya MARKETING ET PUBLICITÉ Émall  : bizweek.marketing@gmail.com 5. Antonio Street, Port Lous TA  : (+230) 2111/44. 2117.742Fax ; +230) 21371,14 [mai  : bineeit.reriarthor@gmapl.com ECONOMIC UPDATE  : AFRICA Q1 2020 11 7 6 5 t 4 a3 -1 -2 DEBRIEF L’investissement public et la croissance du secteur touristique protègent les économies africaines L’impact du coronavirus sur les perspectives de croissance chinoise aura d’importantes implications sur l’Afrique compte tenu de ses liens étroits avec le géant asiatique. L’effet sera aggravé si les efforts pour contenir l’épidémie sont insuffisants, ce qui amplifiera la portée et la durée du choc. C’est l’analyse que fait l’Institute of Chartered Accountants in England and Wales (ICAEW) dans la dernière édition de son rapport intitulé Economic Update  : Africa Q1 2020 Sauras. Oxtord Easroaruca 2014 2015 7016 2017 201/3F 7010E 2020F —Southern Alma —Fast &Mort —North Mita — Franc zone —West & Central Croissance de 10,9% pour le Rwanda « Les perspectives du tourisme en Afrique à moyen-terme restent prometteuses, soutenues par des améliorations dans l’infrastructure, une meilleure connectivité aérienne et des procédures simplifiées pour obtenir un visa », soutient Michael Armstrong, directeur régional de l’ICAEW au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique. L’Afrique de l’Est demeure une zone de développement pour le continent, avec une croissance prévue de 6% en 2020. Bien que la croissance régionale connaisse un ralentissement, l’Afrique de l’Est peut se vanter d’être la région qui a la croissance la plus rapide au monde. Le Rwanda, par exemple, a enregistré une croissance de 10,9% en 2019 (T1-T3), avec des investissements publics stimulant l’industrie et une hausse de la consommation soutenant le secteur des services qui est en plein essor. Certains pays d’Afrique de l’Est méritent également d’être mentionnés, tels que la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Malheureusement, la performance morose de l’économie nigériane continue de peser lourdement sur les perspectives de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale, avec une croissance régionale marginale de seulement 3,1% en 2020. Le faible prix du pétrole augmente le risque que des restrictions supplémentaires soient imposées sur les devises étrangères. De telles restrictions, associées aux politiques protectionnistes adoptées par Abuja (illustrées récemment par la décision de fermer les frontières terrestres), empêchent l’activité économique de se développer. Travaux au Victoria Urban Terminal  : La première poutre posée La première poutre du principal bâtiment de la future gare, le Victorial Urban Terminal, a été installée, le jeudi 5 mars. Celui-ci sera directement relié à la station de métro et abritera le foodcourt ainsi que des commerces. Il s’agit de la première poutre sur une centaine à venir. Elle mesure neuf mètres de longueur, 1 mètre de hauteur et 60 centimètres de large pour un poids total de 10 tonnes. Charles Derblay, Acting CEO de Victoria Station Limited, se dit heureux de cette première livraison. « Nous sommes fiers et ravis du bon déroulement des travaux. L’installation de cette poutre est une avancée symbolique qui nous apporte des perspectives positives dans la poursuite des travaux. Nous remercions toutes les personnes sur le chantier qui travaillent dur chaque jour sur ce projet d’envergure. » Rise above your inner critic, says ACCA for International Women’s Day 2020 Encouraging everyone to rise above their inner critic was ACCA’s (the Association of Chartered Certified Accountants) global theme for this year’s International Women’s Day, offering a platformto ponder such questions as ‘what’s holding you back ? Is it silencing your inner critic, challenging collective bias or beating imposter syndrome ?’Celebrated on the 8 March, for ACCA this year’s event was an opportunity to shine a spotlight on how its members and students can thrive and make the most of future career opportunities as professional accountants. Helen Brand OBE, chief executive of ACCA said  : « For IWD 2020, we’re encouraging everyone to challenge their preconceptions and define their own route to success. Our global webinar will focus on subjects such as taking control of your next career move and rising above your inner critic – issues that resonate across gender. » NRP Sagres in Port-Louis between 24 and 27 April The Portuguese Navy Tall Ship (NRP) Sagres, one of the most well-known ships in the World, will be in Port-Louis between 24 and 27 April. This callat the port of Port-Louis takes place under the Commemorations of the 5th Century of the 1st Circumnavigation commanded by the Portuguese navigator Fernão de Magalhães (2019-2022). Mauritius is one of the 19 countries selected for the historic expedition. During 371 days, the ship’s mission will focus on sea training for first and second-year Naval Academy cadets, as wellas on port calls and diplomatic and economic activities. The ship will be open for visits. La Team MCB Girls  : croire en ses rêves et vivre sa passion En parallèle au soutien apporté à la Team MCB, qui a permis de fédérer l’élite du cyclisme mauricien, le Groupe MCB apporte désormais sa pierre à l’édifice à la promotion du cyclisme féminin. La Team MCB Girls, qui est la première équipe féminine nationale, a vu le jour le dimanche 8 mars, date symbolique coïncidant avec la Journée internationale de la Femme. Fruit d’une étroite collaboration entre le Groupe MCB et la Fédération nationale de cyclisme, cette démarche a une vocation pérenne et vise à faire éclore tout le potentiel de ces jeunes passionnées de la Petite Reine. Avec le lancement de la Team MCB Girls, le Groupe MCB se pose en facilitateur et en accompagnateur pour 17 jeunes filles, âgées entre 14 et 16 ans. Turbine Test Drive  : Lancement de la 4e édition Forte du succès des trois éditions précédentes, la Turbine aspire encore cette année à accueillir de nombreux participants dans cette belle aventure sur la voie de l’entrepreneuriat. Le Test Drive est idéal pour ceux qui veulent consacrer du temps à leur business tout en recevant des conseils constructifs des experts de la Turbine. Cette année, la Turbine apporte une grande nouveauté à la compétition avec deux nouvelles catégories qui augmenteront les chances des participants d’exceller sous différents critères. Les catégories définies sont parrainées à hauteur de Rs 75 000 chacune par des institutions telles que Spoon Consulting, PwC et MCB Ltd  : The Most Innovative Business Idea, The Most Promising Business Idea et The Most Impactful Business Idea. Tennis Solis Open by Riverland  : c’est parti pour la troisième édition Le week-end dernier a marqué le coup d’envoi du Solis Tennis Open 2020 by Riverland. 166 entrées au total pour ce tournoi organisé par le club de sports Riverland, qui se déroule du 7 au 21 mars. Homologuée par la Fédération mauricienne de tennis, cette troisième édition accueille pour la première fois des joueurs de la catégorie handisport. Le « sport pour tous » est au cœur du projet du Smart & Happy Village de Cap Tamarin. 6
JEUDI 12 MARS 2020 BIZWEEK ÉDITION 281 DEBRIEF SUNREF MAURICE La ligne de crédit pour une croissance verte et inclusive L’événement de mobilisation des acteurs de SUNREF (Sustainable Use of Natural Resources and Energy Finance) Maurice a rassemblé plus de 250 participants, le 5 mars, représentant un large éventail du secteur privé mauricien à l’hôtel Westin Turtle Bay. Cette manifestation leur aura permis de se familiariser davantage avec les trois axes majeurs de cette ligne de crédit pour une croissance verte et inclusive, c’est-à-dire l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et l’égalité professionnelle femmes-hommes Par la mise à disposition d’une ligne de crédit de Rs 3 milliards (75 millions d’euros) de l’Agence française de développement (AFD), SUNREF Maurice vise à encourager les entreprises et particuliers mauriciens à investir dans l’atténuation au changement climatique (énergies renouvelables, efficacité énergétique, mobilité électrique, bâtiments verts), l’adaptation au changement climatique (consommation et traitement d’eau, gestion des zones côtières, agroécologie) et l’égalité des genres (suite à l’élaboration d’un plan d’action découlant d’un exercice d’autodiagnostic), grâce notamment à des primes à l’investissement pouvant représenter jusqu’à 16% du montant global des emprunts et une assistance technique gratuite. Selon l’Ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Maurice et des Seychelles, Vincent Degert, SUNREF Maurice s’inscrit dans le contexte de l’engagement et mobilisation de l’UE en faveur d’une mise en œuvre réussie de l’Agenda de développement durable à l’horizon 2030 et dans la lutte contre le changement climatique. Deux catégories d’investissement pour une approche sur mesure « Suite aux résultats probants obtenus dans le cadre des deux premières lignes de crédit SUNREF, l’Union européenne se réjouit de contribuer au programme SUNREF Maurice pour continuer à accompagner Maurice et ses entreprises dans la transition vers une économie plus verte et plus résiliente face au dérèglement climatique. En termes concrets, la subvention de l’Union européenne à hauteur de 7 millions d’euros sert à financer l’assistance technique pour la préparation et la mise en œuvre des projets liés au développement respectueux de l’environnement dans le domaine de l’énergie, de l’eau, de l’agroforesterie et de l’agriculture ; s’y ajoutent des primes supplémentaires à l’investissement pour ceux qui présentent une dimension adaptation au changement climatique ou genre, » a aussi déclaré l’Ambassadeur de l’UE. SUNREF Maurice s’adresse aux opérateurs économiques dans le sens large du terme. En effet, le programme vise aussi bien les petites et moyennes entreprises (PME) que les grands acteurs économiques, sans oublier les particuliers. Cette approche sur mesure s’illustre par le fait que SUNREF Maurice se décline en deux catégories d’investissements Agriculture moderne  : L’Union européenne appuie l’Université de Maurice Réunis sur le campus de l’Université, le Vice-Chancelier et l’Ambassadeur de l’Union européenne (UE) ont signé un nouveau contrat de subvention de 20 millions de roupies. Il vise à renforcer les capacités de recherche de l’Université de Maurice afin d’identifier les produits agricoles mieux adaptés au changement et réduire l’utilisation des pesticides par les agriculteurs. Il s’agit du deuxième projet de recherche agricole dans le contexte du changement climatique que l’UE finance à Maurice, après la signature en février dernier d’un projet de 100 millions de roupies en faveur du FAREI. Le projet a pour objectif de renforcer les capacités de l’Université dans le domaine de la recherche afin de faciliter des pratiques agricoles plus saines tout en protégeant l’environnement. Il sera mis en œuvre par la Faculté de l’Agriculture durant une période de 3 ans. Il consiste à  : Conduire des analyses moléculaires des pestes et des maladies à Maurice et à Rodrigues ; Identifier des mesures - basées sur des technologies vertes – qui permettront aux agriculteurs d’utiliser moins d’engrais chimiques tout en maintenant leur rendement ; Mettre en place une maîtrise en « Science et technologie alimentaire et entrepreneuriat » (Food Science and Technology with Entrepreneurship) ; Développer le curriculum en vue de lancer un diplôme en « science et technologie agricoles » (Agricultural Science and Technology) pour Rodrigues ; Réaliser des recherches sur les aspects microbiologiques du lait de vache ; et Identifier les mesures à prendre pour réduire le gaspillage des produits alimentaires.  : ceux de petite échelle et ceux de grande échelle. Les projets dans la première catégorie, qui comprend les prêts d’un maximum de Rs 10 millions, peuvent être approuvés directement par les banques partenaires à travers une procédure simplifiée, alors que ceux qui tombent dans la deuxième catégorie (prêts d’un maximum de Rs 200 millions) doivent faire l’objet d’une évaluation technique approfondie. Les critères d’éligibilité peuvent être consultés dans les succursales de la MCB et la SBM. Participation de Cim Finance à la conférence régionale de la FCI à Nairobi « Factoring et financement des créances en Afrique de l’Est ». C’est sur ce thème que s’est déroulée, les 27 et 28 février, à Nairobi, la conférence régionale de la FCI, un réseau mondial de sociétés de factoring, dont le but est de faciliter le commerce international par le factoring et les services financiers connexes. Les participants, dont Cim Finance – institution financière mauricienne – ont pu découvrir les nouveaux défis qui attendent les sociétés de factoring en Afrique et les moyens de les relever. L’objectif est aussi de rassembler les divers acteurs du secteur pour discuter de l’état actuel de l’industrie, et du développement des produits et des marchés. Le factoring est une opération où un tiers, donc l’institution financière proposant ce service, prend en charge les créances d’une entreprise par un contrat. Elle permet à celle-ci de bénéficier d’un financement rapide sur la facture en moins de 24 heures, d’une gestion complète de son portefeuille débiteurs, ainsi qu’une protection contre les créances impayées. C O iNN,e,ORING AND REGRIECcNEAwLACBOLNEFs AFRICA FINANCE 7

1 2-3 4-5 6-7 7


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :