BIZweek n°257 13 sep 2019
BIZweek n°257 13 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°257 de 13 sep 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 9

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Oxfam remet cela pour Maurice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
VENDREDI 13 SEPTEMBRE 2019 BIZWEEK ÉDITION 257 J’AI ENTENDU... HERRSHA L-BOODHUN PROPOSITION DE RACHAT La London Stock Exchange convoitée par la Bourse de Hong Kong L’opérateur de la Bourse de Hong Kong, Hong Kong Exchanges and Clearing, propose de racheter la London Stock Exchange pour 31,6 milliards de livres (35,4 milliards d’euros), à condition que l’opérateur de la Bourse de Londres ne mène pas à bien son projet d’acquisition de Refinitiv. Un tel mariage renforcerait la position des deux opérateurs aux yeux des investisseurs internationaux face aux géants américains ICE et CME. LSE cherche depuis longtemps à renforcer sa présence en Asie, et il a récemment noué des liens avec la Bourse de Shanghai, rivale de celle de Hong Kong. « Le conseil d’administration de HKEX pense que ce projet d’association avec LSEG représente une opportunité stratégique fortement attractive afin de créer un leader mondial des infrastructures de marché », déclare l’opérateur asiatique dans un communiqué publié mercredi. La LSE en quête de diversification A N A LYSE B O URS I È R E 3 La Bourse de Hong Kong est prête à débourser 35 milliards pour s’offrir la London Stock Exchange. Cette proposition de rachat est conditionnée à l’abandon du projet d’acquisition de Refinitiv par la Bourse de Londres, qui cherchait à diversifier son activité dans les données et l’analyse financière BIZweek LSE a confirmé avoir reçu une offre de rachat préliminaire et non sollicitée de la part de HKEX tout en soulignant qu’elle était soumise à d’importantes conditions. L’opérateur de la Bourse de Londres se dit ainsi attaché à son projet d’acquisition de Refinitiv, fournisseur d’informations, de données et d’analyses au secteur financier, pour 27 milliards de dollars (24,5 milliards d’euros), annoncé début août. Cette acquisition doit permettre à LSE de concurrencer le groupe américain Bloomberg sur le marché très compétitif des données et de l’expertise financière, en complément de ses activités historiques de plate-forme d’échanges de titres et de compensation. HKEX a cependant souligné que la proposition faite à LSE était conditionnée au fait que ce rachat de Refinitiv n’aboutisse pas. Refinitiv a refusé de commenter le projet de HKEX, de même que son actionnaire minoritaire Thomson Reuters, propriétaire de l’agence Reuters. Blackstone, son actionnaire majoritaire, n’avait pas de commentaire ANALYSE ABOURSIÈRE N A LYSE B O URS I È R E à formuler dans l’immédiat. L’un des dix principaux actionnaires de LSE, qui a refusé d’être identifié, s’est montré prudent sur les chances de succès de l’offre de HKEX. Une acquisition incertaine « Les actionnaires ne vont pas se précipiter pour prendre une décision, car nous apprécions l’opération avec Refinitiv », a-t-il dit. « La réaction du titre en Bourse une heure après l’annonce de l’approche montre que le marché ne pense pas qu’elle sera couronnée de succès. » L’action LSE a certes bondi immédiatement après l’annonce de HKEX, prenant jusqu’à plus de 17% pour inscrire un record à 7.922 pence, mais elle ne prenait plus que 4,55% à 7.106 pence. Et elle reste inférieure au prix évoqué par HKEX puisque ce dernier propose aux actionnaires de LSE de leur racheter leurs titres en numéraire et en nouvelles actions HKEX pour une valeur unitaire de 8.361 pence. L’opérateur de la Bourse de Hong Kong est déjà implanté à Londres en tant que propriétaire de London Metal Exchange. [Source  : La Tribune] BIZweek 3 MARDI 13 chutes contre 4 hausses La séance de mardi a clôturé en terrain négatif, le SEM- DEX perdant 0,3% pour terminer à son plus bas niveau en deux mois. Pour cause  : la Bourse de Maurice a expérimenté 13 chutes contre seulement quatre hausses. La valeur totale échangée était dominée par le Groupe MCB qui a connu des désinvestissements étrangers de Rs 5 millions et dont le prix d’action a chuté de 0,4% à son plus bas niveau en cinq semaines à son plus bas niveau en cinq semaines à Rs 286.50. Même tendance pour le Groupe SBM qui chute de 0,7% à Rs 5.60. Parmi les gagnants de la séance, on y trouve le Groupe IBL (+0,4%) et EUDCOS qui termine à son plus haut niveau en deux mois à Rs 13.75 (+13%). MERCREDI Les indices toujours en terrain négatif L’indice SEMDEX perd de nouveau quelques points (-0,4%) lors d’une séance marquée une fois encore par plus de chutes que de hausses. La valeur totale échangée s’est établie à Rs 22 millions. Les banques ont connu une certaine morosité  : ABC Banking Corporation a atteint son niveau le plus bas en deux ans à Rs 24.85 (-1,8%). La SBM Holdings Ltd délaisse 0,7% à Rs 5.56 tandis que le Groupe MCB reste inchangé. Cette fois-ci, c’est au tour des filiales du Groupe ENL de connaître une séance négative. Rogers s’affaiblit à son plus bas niveau en deux mois à Rs 38.60 (-0,8%), et New Mauritius Hotels descend à son plus bas niveau en 15 ans à Rs 15.50 (-3,1%). Par ailleurs, le groupe LUX chute de 2,4% à Rs 60. JEUDI La morosité persiste Le SEMDEX a glissé, hier, à son niveau le plus bas en deux ans (-0,8%). C’est dire la morosité qui a atteint la Bourse locale cette semaine. Près de 11 valeurs ont sacrifié 2%. On note que le Groupe ENL délaisse 12% pour clôturer à Rs 24. EUDCOS perd 11% pour finir à son plus bas niveau en deux mois à Rs 12.20 sur un échange de 1000 actions. Au niveau du secteur cannier, Terra glisse à son plus bas en quatre mois à Rs 20.35 (-2,2%) ; Medine à Rs 62.75 (-2,7%) et Omnicane à Rs 28.50 (-1,7%). La valeur totale échangée, lors de cette séance, a quand même atteint Rs 50 millions. Les banques ont, elles, connu une séance positive ; le Groupe MCB se hissant à Rs 287.50 et le Groupe SBM à Rs 5.62. 3

1 2-3 4-5 6-7 8-9 9


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :