BIZweek n°248 12 jui 2019
BIZweek n°248 12 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°248 de 12 jui 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 14

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : 300 projets au coût de 760 millions de roupies prévus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
VENDREDI 12 JUILLET 2019 BIZWEEK ÉDITION 248 J’AI ENTENDU... HERRSHA L-BOODHUN LA BOURSE McAfee pourrait y retrouver son chemin BIZweek A N A LYSE B O URS I È R E 3 ANALYSE ABOURSIÈRE N A LYSE B O URS I È R E McAfee serait en discussion avec des banquiers pour une éventuelle introduction en bourse cette année selon le Wall Street Journal, qui s’appuie sur des personnes proches du dossier. D’après celles-ci, l’éditeur de solutions de cybersécurité pourrait ainsi lever jusqu’à 5 milliards de dollars. Investisseur minoritaire de McAfee aux côtés d’Intel, Thoma Bravo envisageait à la fin de l’année dernière d’acquérir la participation majoritaire de TPG révélait alors CNBC. Si l’option d’une introduction en bourse est désormais envisagée, celle d’une vente pure et simple n’est cependant pas définitivement écartée ont expliqué les sources au Wall Street Journal. Toutefois, encouragés notamment par la vitalité des titres de concurrents tels que Symantec, Avast et Palo Alto Networks, les propriétaires actuels de McAfee seraient relativement optimistes quant à la réussite d’une IPO. Il ne s’agirait pas une première pour l’éditeur puisqu’il fut coté à Wall Street de décembre 1999 à son acquisition par Intel 11 ans plus tard. En début d’année, la presse américaine indiquait que McAfee avait lancé un vaste plan d’économie se traduisant notamment par des licenciements. Une source interne avait alors indiqué à CRN que ces licenciements faisaient partie d’une stratégie visant à préparer la société à une entrée en bourse ou à sa vente. Au moment de sa séparation d’Intel en avril 2017, la firme de Santa Clara était valorisée 4,2 milliards de dollars, bien en deçà des 7,6 milliards de dollars qu’Intel avait payés pour l’acquérir en 2010. La Bourse de Paris reprend des couleurs - L’indice CAC 40 prenait 24,38 points à 5.591,97 points. Mercredi, il avait fini sans direction (-0,08%). Le marché a ouvert en hausse après l’audition de Jerome Powell devant le Congrès et la publication des minutes de la Fed qui ne laissent plus aucun doute quant aux intentions de la banque centrale américaine lors de la réunion du 31 juillet prochain (baisse des taux d’un quart de point). M. Powella laissé mercredi la porte ouverte à un prochain abaissement des taux directeurs en dressant un tableau en demi-teinte de l’économie américaine, soumise à des risques persistants. Dans un discours au Congrès, le président de la Fed a relevé « les inquiétudes sur la faiblesse de la croissance mondiale » et « les incertitudes autour des tensions commerciales » qui peuvent « avoir un impact sur l’économie américaine ». [Sources  : Channelnews.fr et Le Revenu] BIZweek 3 LUNDI Démarrage positif La valeur totale échangée tourne autour de Rs 8 millions et a été principalement générée par des échanges au niveau du Groupe MCB. Le prix d’action a grimpé de Rs 2.25 pour terminer à Rs 289.50. Plusieurs autres titres ont conclu la séance en hausse. Par exemple, le groupe sucrier Omnicane s’est hissé de 6,7% pour atteindre son plus haut niveau en cinq semaines à Rs 32. Son homologue, Medine Ltd, a atteint son plus haut niveau en 11 mois à Rs 67.50 (+2,7%). En ce qui concerne le conglomérat IBL Ltd, le prix d’action a grimpé de 1,8% à Rs 56.25. Résultat positif sur les indices, comme le SEMDEX qui termine avec +0,5%. Par ailleurs, le Groupe CIEL a racheté 28,89% de Medical and Surgical Centre, parts qui étaient détenues par Fortis Healthcare Ltd, et consolide ainsi ses assises dans le secteur médical. MARDI Innodis, EUDCOS et LFL chutent La séance était majoritairement centrée sur le Groupe MCB – qui a attiré les investisseurs étrangers à hauteur de Rs 11 millions – dont le prix d’action reste stable à Rs 289.50. Son homologue, la SBM Holdings Ltd, grimpe de 0,4% à Rs 5.58 et Afreximbank délaisse 5,8% pour clôturer à USD 4.10. Au niveau des conglomérats, Rogers atteint son plus haut niveau à Rs 38.95 (+2%). IBL Ltd se hisse, pour sa part, de 1,3% à Rs 57. Quelques titres ont toutefois cédé. EUDCOS descend à son plus bas niveau en deux ans et demi à Rs 12.70 (-5,9%). Innodis perd 0,8% et clôture à son plus bas niveau en deux ans à Rs 38 et Livestock Feed Limited (LFL) à son plus bas en cinq semaines. MERCREDI Omnicane en force Après deux séances positives, le Groupe MCB sacrifie 2,3% et clôture à Rs 282.75. L’indice SEMDEX perd également 0,5%. La SBM Holdings Ltd reste, pour sa part, stable à Rs 5.58. Sur le plan finance, Cim Financial Services grimpe à son plus haut niveau en cinq mois à Rs 7.10 (+0,6%). Les conglomérats ont été sollicités par les investisseurs. Ainsi, Medine Ltd devait chuter de 2,22% avant de terminer – inchangé – à Rs 66. Le groupe sucrier Omnicane enregistre une hausse de 9,4% à Rs 35, son gain le plus fort depuis mars 2009. Rogers a clôturé en hausse à Rs 39 (+0,1%). JEUDI Retour d’IBL Ltd Faisant partie du SEM-10, IBL Ltd gagne 1,8% et clôture à Rs 58 sur un échange de 3 100 actions. Ce titre a enregistré une hausse continue depuis le début de la semaine. Au niveau du marché secondaire, CIEL Textile termine en hausse à Rs 42 (+3,4%) sur un volume de 2 400 actions. Sur le plan hôtelier, Sun Resorts glisse de 1,4% et termine à Rs 34.50 sur un échange de 6 300 actions. 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :