BIZweek n°243 31 mai 2019
BIZweek n°243 31 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°243 de 31 mai 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : l'Europe a la gueule de bois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
8905 myt.mu Vivez la vie à grande vitesse Offres soumises à conditions
VENDREDI 31 MAI 2019 BIZWEEK ÉDITION 243 J’AI ENTENDU... HERRSHA L-BOODHUN SELON L’ANALYSE TECHNIQUE Le CAC40 devant le précipice Les Bourses de la planète font grise mine, en ce mois de mai. Outre le dossier du conflit sino-américain, les marchés d’actions sont aussi affectés par la dégradation des finances publiques de l’Italie (qui risque d’écoper d’une amende de l’Union européenne et devrait bientôt entamer un nouveau bras de fer avec Bruxelles), ainsi que par le risque accru d’un hard Brexit, suite à la démission annoncée de Theresa May et la victoire du Brexit Party aux élections européennes. Enfin, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient se sont intensifiées… Analyse technique du CAC40 À la Bourse de Paris, le CAC40 a dessiné ce qui pourrait s’apparenter à une structure de retournement à la baisse dite en « épaule, tête et épaule », dont la ligne de cou passerait actuellement vers 5.265 points. Une BIZweek A N A LYSE B O URS I È R E 3 ANALYSE ABOURSIÈRE N A LYSE B O URS I È R E clôture de l’indice phare parisien sous ce niveau pourrait donc faire peser le risque de nouvelles turbulences. Pour Day By Day, le support majeur à préserver est situé à 5.210 points, un niveau se confondant avec le point bas majeur du 25 mars (5.212 points). « Sous ce soutien, la dynamique serait dégradée », met en garde le cabinet d’analyses. Une clôture nette sous les 5.210 points serait donc négative pour la suite des événements. Analyse technique du S&P500, baromètre de Wall Street À Wall Street, « après avoir gagné 26% en cinq mois, l’indice actions phare S&P500 a été rejeté par son ancien record de 2.940 points et s’apprêterait à attaquer 2.769 points, point de passage de la moyenne mobile à 40 semaines, qui devrait tenir », juge Robert Haddad. Mais, gare  : « Si ce dernier support venait à être enfoncé, le plongeon de mai gagnerait en vélocité et pousserait le S&P500 vers 2.580 points (-7,9%). Et une rupture de ce soutien aurait des implications très baissières pour Wall Street », met en garde l’expert. « Ce scénario baissier serait toutefois invalidé au-delà de 2.940-2.954 points », précise-t-il. BIZweek Capital.fr 3 LUNDI ASL chute de 3,5% Les échanges ont été marqués par la vente d’environ 420 000 actions d’Automatic Systems Ltd – représentant 12% de son actionnariat –, ce qui a fait chuter le prix d’action à son plus bas niveau en cinq mois à Rs 83 (-3,5%). Le SEMDEX a clôturé en baisse principalement à cause d’IBL Ltd. Le prix d’action glisse de 1,9% à Rs 52 sur un échange de 500 actions. Le Groupe MCB grimpe à son plus haut niveau en trois mois à Rs 282.50 (+0,9%) pendant la séance, avant de clôturer à Rs 282. Cim Financial Services se hisse de 0,3% à Rs 6.84. Par ailleurs, les trois principaux groupes hôteliers devaient sacrifier chacun environ 0,6%. MARDI Air Mauritius prend la pente Séance majoritairement positive, sauf pour quelques titres. À l’instar de New Mauritius Hotels qui perd 0,3% pour finir à son plus bas niveau en trois ans à Rs 17.85. La compagnie d’aviation nationale a, quant à elle, chuté de 1,7% pour clôturer à son plus bas niveau en dix ans à Rs 9.24. En général, le Groupe MCB termine stable à Rs 282 face à des achats de ses actions d’une valeur de Rs 1.6 million. Au niveau des groupes sucriers, on note que Terra termine à son plus haut niveau en quatre mois à Rs 21.30 (+1,4%). Omnicane se hisse de 1,6% à Rs 32.50 et Medine Ltd grimpe à son plus haut niveau en huit mois à Rs 63 (+2,9%). MERCREDI NMH chute davantage L’indice SEMDEX termine en hausse lors de cette séance. Celle-ci a été marquée par l’acquisition obligatoire des actions des actionnaires dissidents de Bychemex et Chemco par la Mauritius Chemical & Fertilizers Industries Ltd. Les groupes bancaires ont clôturé stable à Rs 282 et Rs 5.80 respectivement pour la MCB et la SBM Holdings. Par contre, ABC Banking Corporation chute de 1,4% à Rs 25.60. Nouvelle chute pour New Mauritius Hotels. Le prix d’action atteint son plus bas niveau en trois ans à Rs 17.50 (-2%) sur fond de désinvestissements étrangers. Rogers clôture à son plus haut niveau en six semaines à Rs 37.50 sur un échange de 100 actions. JEUDI Au tour de Sun Resorts Lundi, les trois groupes hôteliers – LUX, NMH et Sun Reosrts – ont cédé 0,6%. Mercredi, New Mauritius Hotels a enregistré une nouvelle baisse. Cette fois, c’est au tour de Sun Resorts de reculer de 1,4% pour clôturer à Rs 39.45. Au niveau du secteur bancaire, tendance opposée pour le Groupe MCB et la SBM Holdings Ltd. Alors que le premier termine en hausse à Rs 282.25 (+0,1%), le Groupe SBM connaît une baisse de 1,02% à Rs 5.84. En général, Innodis sacrifie 1,96% pour clôturer à Rs 45 sur un échange de 2 200 actions. Rogers délaisse 2,7% et termine à Rs 36.50 sur un volume de 10 700 actions. 3

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :