BIZweek n°225 25 jan 2019
BIZweek n°225 25 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°225 de 25 jan 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'écart entre revenus internationaux et l'effet multiplicateur jugé "préocupant".

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
VENDREDI 25 JANVIER 2019 BIZWEEK ÉDITION 225 J’AI ENTENDU... PLACEMENTS HERRSHA L-BOODHUN Le Lego mieux que la Bourse ? Les boîtes Lego font le bonheur des enfants bricoleurs, mais elles sont aussi collectionnées dans l’espoir de faire un belle plus-value. Selon une récente étude, la valeur de certains kits a progressé plus vite que la Bourse et l’or depuis 30 ans. Faut-il oublier la Bourse, l’assurance-vie, l’or et autres matières premières ? Pour placer vos économies et les faire fructifier, il n’y aurait rien de plus efficace qu’une boîte de petites briques en plastique... Ainsi, selon une étude publiée par une chercheuse russe, relayée par l’agence ‘Bloomberg’, les kits thématiques de Lego sont un placement sûr qui peut rapporter bien plus que le plaisir de profiter d’un passionnant jeu de construction... Victoria Dobrynskaya, professeure à l’Ecole supérieure d’économie de BIZweek A N A LYSE B O URS I È R E 3 ANALYSE ABOURSIÈRE N A LYSE B O URS I È R E Russie, a épluché les prix de vente et leur évolution dans le temps, de 2.300 boîtes Lego vendues entre 1987 et 2015. Elle a notamment constaté que les collections consacrées à la saga Harry Potter et Star Wars ont vu leurs prix augmenter en moyenne de 11% par an, soit un rendement supérieur à celui des actions et des obligations ! La boîte la plus chère du monde est une version collector du vaisseau de Han Solo dans Star Wars, le Faucon Millenium  : il s’est vendu 500 dollars lors de son lancement en magasin en 1987, et a été vendu environ 4.500$ en 2015. Les thèmes les plus recherchés suivent les modes du moment. Ainsi, les super héros de Marvell, ainsi que Batman ou encore Indiana Jones prennent régulièrement de la valeur. En revanche, les Simpsons sont parmi les rares boîtes de Lego à avoir perdu de la valeur (-3,5% en moyenne). Certaines petites pièces, produites en plus petit nombre, voient leurs prix s’envoler plus vite que les plus grandes boîtes, a aussi constaté la chercheuse  : Le prix des kits de moins de 113 pièces a ainsi augmenté de 22% par an en moyenne contre « seulement » 7% pour les boîtes de plus de 860 pièces. Attention cependant  : pour prendre le plus de valeur, une boîte de Lego doit être conservée fermée dans son emballage d’origine absolument intact, ce qui peut être frustrant pour les passionnés de construction en petits cubes en plastique... Un placement plaisir, pas une valeur-refuge... En outre, si une boîte de Lego est à la portée de toutes les bourses, il est déconseillé d’investir toutes ses économies dans un placement dont la valeur ne repose que sur l’offre et la demande des collectionneurs à un instant « t » !... Il n’existe en effet pas de cours officiel pour le Lego, contrairement aux actions (qui représentent une part du capital d’une entreprise) ou l’or (référence mondiale cotée quotidiennement sur les marchés internationaux). En cas de crise économique, le prix des jouets pourrait chuter brutalement, et n’offrirait aucune protection contre la dévaluation d’une monnaie, comme pourraient le faire les métaux précieux, l’immobilier ou les dettes des États les plus solvables... [Source  : Boursier] BIZweek 3 3 MARDI La valeur échangée atteint Rs 75 millions Une première pour cette nouvelle année. La valeur totale échangée a atteint Rs 75 millions, générée principalement par des échanges au niveau du Groupe MCB. Le prix d’action de ce dernier reste toutefois inchangé à Rs 278. Il n’empêche que le SEMDEX perd 0,1% en raison d’une chute au niveau du prix d’action de deux groupes hôteliers. Ainsi, LUX glisse de 1,4% à Rs 71, soit son plus bas niveau en cinq mois. New Mauritius Hotels perd 1,2% pour clôturer à son plus bas niveau en deux ans à Rs 20.05. Le groupe sucrier Terra sacrifie 1,8% pour finir à son plus bas niveau en six semaines à Rs 21.50. Lavastone Properties délaisse 1,2% pour clôturer à RS 3.26. UBP grimpe à son plus haut niveau en quatre mois à Rs 128.75. MERCREDI Plusieurs hausses enregistrées La séance boursière a été marquée par les premiers échanges au niveau d’ENL. Le prix d’action a démarré à Rs 45 (+9,3%) avant de clôturer à Rs 43 (+4,4%). La valeur totale échangée a été de Rs 29 millions, générée majoritairement par le Groupe MCB. Ce dernier connaît des désinvestissements étrangers à hauteur de Rs 5 millions. New Mauritius Hotels recouvre 3,2% pour finir à Rs 20.70. LUX grimpe à son plus haut niveau en cinq semaines à Rs 72 après la publication de ses résultats améliorés pour décembre. IBL Ltd grimpe à son plus haut niveau en trois mois et demi à Rs 52 (+1,5%) pendant qu’Ascencia atteint un nouveau pallier à Rs 19.25 (+1,3%). Le SEMDEX clôture en hausse (+0,3%). JEUDI Hausse de 4,6% pour Medine L’indice SEMDEX a terminé la séance en baisse avec 2 224.77 points (-0,28%). La valeur totale échangée a atteint Rs 37 millions. Les échanges au niveau de la SBM Holdings et le Groupe MCB ont dominé, mais leur prix d’action respectif est resté inchangé. Au niveau des groupes hôteliers, New Mauritius Hotels enregistre une nouvelle baisse (-1%) tandis que LUX et Sun Resorts maintiennent le statu quo. ENL Ltd perd 2,3% et clôture à Rs 42 sur un échange de 38 300 actions. Gamma Civic délaisse 2,7% pour finir à Rs 36 sur un volume de 85 000 actions. Medine Ltd grimpe de 4,6% à Rs 63 sur un échange de 1 500 actions.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :