BIZweek n°223 11 jan 2019
BIZweek n°223 11 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°223 de 11 jan 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : les nouveaux règlements internationaux préoccupent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
VENDREDI 11 JANVIER 2019 BIZWEEK ÉDITION 223 J’AI ENTENDU... ANALYSE DE JEUNE AFRIQUE HERRSHA L-BOODHUN À Casablanca, une année à oublier Casablanca, Abidjan, Lagos... En ce début de 2019, Jeune Afrique dresse le bilan de l’année écoulée dans les principales places financières du continent. Le Masi, indice principal de la cote casablancaise, a fini l’exercice, comme prévu, dans le rouge avec un recul de 8,27% contre une hausse de 6,39% en 2017. Et ce n’est pas la seule désillusion de l’année. Sur le rapport d’activité de la Bourse de Casablanca, le rouge prédomine tout simplement sur le vert. Globalement, la capitalisation boursière a fondu de plus de 46 milliards de dirhams sur l’année, à 582 milliards de dirhams, soit une baisse de 7%. Au niveau des échanges et des transactions, l’année 2018 est également l’une des plus fades sur les cinq derniers exercices. Alors qu’en 2017, presque 70 milliards de dirhams ont été échangés sur les différents compartiments de la Bourse de Casablanca, BIZweek A N A LYSE B O URS I È R E 3 ANALYSE ABOURSIÈRE N A LYSE B O URS I È R E en 2018 le volume des transactions avoisine à peine les 53 milliards de dirhams. Sur le marché central, le volume atteint seulement 37,1 milliards de dirhams et 8,79 milliards de dirhams ont été échangés en bloc, contre 24 milliards de dirhams une année auparavant. Une situation qui s’est, en toute logique, répercutée sur les 24 secteurs que compte la Bourse. Seuls les indices de six secteurs ont pu finir l’année dans le vert, dont celui de l’hôtellerie et celui des logiciels et services informatiques. À l’inverse, l’indice du secteur immobilier a perdu 47,76% en 2018. De quoi nourrir de grandes inquiétudes sur l’avenir boursier des différentes valeurs. La Bourse de Paris s’inquiète de la Chine La Bourse de Paris reculait hier (-1,03%) après divers signaux inquiétants en provenance de Chine qui altèrent l’optimisme sur les discussions commerciales sino-américaines qui viennent de s’achever. Hier matin, l’indice CAC 40 perdait 48,18 points à 4.765,43 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,84%. « La Chine inquiète encore », soulignent les analystes internationaux. Le « mauvais signal » a été envoyé par les ventes de voitures neuves en Chine. BIZweek LUNDI Nouveau palier pour Ascencia L’indice SEMDEX perd 0,1%, lundi, principalement en raison d’une baisse de 0,5% au niveau du prix d’IBL Ltd à son plus bas niveau en six semaines. La valeur totale échangée a atteint Rs 21 millions, et a été majoritairement générée par des échanges au niveau du groupe bancaire MCB. Ce titre a enregistré des désinvestissements étrangers à hauteur de Rs 10 millions. Cim Financial Services délaisse 0,5% tandis que Swan Life gagne Rs 10 pendant la séance avant de clôturer à son prix de la veille, Rs 1 190. Enfin, EUDCOS augmente de 4,5% à son plus haut niveau en sept semaines. MARDI Une série de baisses La séance a été marquée par une série de baisses. À titre d’exemple, Medical and Surgical Centre perd 8,8%. Quality Beverages glisse à son plus bas niveau en quatre mois (-3,1%). Union Sugar Estate délaisse 2,9% pour atteindre son plus bas niveau en dix mois. Bee Equity Partners sacrifie 0,8% tandis qu’EUDCOS chute de 0,8% sur échange de 200 actions. La valeur totale a atteint Rs 16 millions. Alteo se hisse de 3% à son plus haut niveau en deux mois à Rs 23.70 sur un échange de 100 actions. L’autre groupe sucrier, Terra, se hisse de 0,5% à Rs 22.05. L’hôtelier New Mauritius Hotels chute à Rs 21, soit son plus bas niveau en 21 mois. MERCREDI POLICY perd 3% Le SEMDEX grimpe légèrement (+0,27%) pour clôturer à 2 221.10 points. La valeur totale échangée a atteint Rs 19,5 millions. Les désinvestissements lors de cette séance étaient à hauteur de Rs 9,9 millions, dont Rs 8 millions au niveau du groupe bancaire MCB. Le prix d’action du groupe a augmenté de 0,2%. Celui de la SBM Holdings Ltd s’est hissé de 2,3%. Les groupes hôteliers restent stables. Cim Financial Services chute de 2,3% à Rs 7.70. POLICY perd 3% pour clôturer à Rs 6.50 sur un volume de 7 000 actions. JEUDI Cim Financial chute de nouveau Le SEMDEX perd 0,55% pour finir à 2 208.82 points. La valeur totale échangée a grimpé à Rs 64,5 millions, et a été principalement générée par des échanges au niveau de Rogers et MCB. Les désinvestissements étrangers ont atteint Rs 22,7 millions, dont Rs 13 millions concernent le groupe MCB. Le prix d’action de ce dernier se hisse de 0,4% lors de cette séance. Son homologue, la SBM Holdings, sacrifie 1,3%. Les groupes hôteliers New Mauritius Hotels et Sun Resorts enregistrent une baisse de 0,5% respectivement. Cette semaine, Cim Financial Services a enregistré principalement des baisses au niveau de son prix d’action. Ainsi, hier, il a chuté de 2,6% à Rs 7.50. IBL Ltd délaisse 2,4% pour clôturer à Rs 50 sur volume d’échange de 109 400 actions. 3 3

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :