BIZweek n°221 14 déc 2018
BIZweek n°221 14 déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°221 de 14 déc 2018

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Capital Publications Ltd

  • Format : (260 x 370) mm

  • Nombre de pages : 8

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Alteo, le report annuel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
VENDREDI 14 DÉCEMBRE 2018 BIZWEEK ÉDITION 221 J’AI ENTENDU... ANALYSE HERRSHA L-BOODHUN DE GUILLAUME MAUJEAN, RÉDACTEUR EN CHEF « FINANCE ET MARCHÉS » Qu’est-ce qui pourrait sauver la Bourse ? Le phénomène n’est pas propre à la France. Sur beaucoup de places financières, la cote est en train de s’appauvrir. Les sociétés qui quittent la Bourse sont plus nombreuses que celles qui y entrent. Trop de contraintes, trop de frais, trop de pression à court terme. Pour beaucoup d’entrepreneurs, le jeu n’en vaut plus la chandelle. Même Elon Musk ne cache plus sa volonté de sortir Tesla de la Bourse... et se fait taper les doigts par son régulateur. À Wall Street, le nombre de sociétés cotées a fondu de moitié depuis une vingtaine d’années. En Europe, il aurait diminué de 20% en dix ans. La Bourse a pourtant des attraits indéniables. C’est un excellent moyen de chercher des fonds pour mener à bien un projet de croissance évidemment. Mais cela peut être aussi une opportunité pour structurer sa société, mettre « au carré » son organisation, sa gouvernance et ses méthodes. Pour se faire connaître auprès d’un public plus large et à l’international. Mais le constat est sans appel. La cote est vieillissante, particulièrement de ce côté-ci de l’Atlantique. Les jeunes pousses préfèrent souvent chercher leur argent ailleurs, auprès des banques, des entrepreneurs à succès ou BIZweek A N A LYSE B O URS I È R E 3 ANALYSE ABOURSIÈRE N A LYSE B O URS I È R E des fonds d’investissement professionnels, les acteurs du « private equity » qui ne cessent de monter en puissance. Notre économie reste très dépendante de la dette, quand nous devrions accélérer notre transition vers une économie de fonds propres. Les privatisations auraient pu être un bon moyen de relancer l’appétit pour la Bourse. Pas sûr que cela soit encore à l’ordre du jour dans le climat actuel... ENL  : les actionnaires votent en faveur de la fusion de ses entités – Les actionnaires des principales sociétés holding du groupe ENL ont donné leur feu vert à la fusion de cellesci en une entité unique. La décision est intervenue lors de différentes assemblées spéciales tenues les 6 et 7 décembre au siège social du groupe, à Moka. De ce fait, ENL Limited, ENL Finance, ENL Land, ENL Commercial et La Sablonnière cesseront d’exister dès le 1er janvier 2019 pour céder la place à une nouvelle entité baptisée ENL Limited. La nouvelle entité, qui sera toujours sous la conduite de la famille Espitalier-Noël, sera cotée sur le marché officiel de la Bourse de Maurice le 23 janvier 2019. Le prix d’introduction a été fixé à Rs 40 l’action et reflète le cours des actions au 5 octobre dernier des sociétés cotées faisant partie de la fusion. Au 31 décembre de cette année, les actionnaires verront leurs actions échangées contre des actions de ENL Limited selon un ratio d’échange déterminé par les conseils d’administration sur la base d’une évaluation indépendante réalisée par la firme comptable EY. Selon cette évaluation, la valeur de la société ENL atteint Rs 22,8 milliards, soit Rs 61 par action. BIZweek LUNDI Air Mauritius grimpe de 5,6% Le SEMDEX sacrifie quelques points pour terminer cette séance à 2 222.54 points. La valeur totale échangée a dépassé Rs 50 millions. Les désinvestissements ont atteint Rs 2,2 millions. Le duo bancaire MCB et SBM reste inchangé à Rs 276.50 et Rs 6 respectivement. Idem pour les trois groupes hôteliers – LUX, New Mauritius Hotels et Sun Resorts. Filiale du Groupe MCB, Fincorp glisse de 3,6% et clôture à Rs 24 sur un échange de 1 100 actions. La compagnie d’aviation nationale suscite de nouveau l’intérêt des investisseurs et grimpe de 5,6% à Rs 11.35 sur un volume de 800 actions. Sur le marché secondaire, EUDCOS délaisse 6,3% pour terminer à Rs 18. MARDI Le duo bancaire chute En comparaison à la première séance de la semaine, la valeur totale d’échange a presque doublé, pour finir à Rs 102,5 millions. Elle était principalement tournée vers le Groupe MCB à hauteur de 67.60%. Son prix d’action devait perdre 1,3% pour descendre à Rs 273 sur un échange de 253 500 actions. Les investisseurs étrangers ont vendu les actions de ce groupe bancaire pour une valeur totale de Rs 3,1 millions. Son homologue a emboîté le pas. La SBM Holdings Ltd sacrifie 0,3% pour finir à Rs 5.98 sur un échange de 257 900 actions. Dans le sillage, le SEMDEX chute de 0,11% à 2 222.76 points. Au niveau des hôteliers, seul le New Mauritius Hotels enregistre une baisse de 0,2%. Air Mauritius perd, contrairement à lundi, 5,3%. ENL Land Ltd et ENL Commercial grimpent de 2,7% et 0,4% à Rs 56.50 et Rs 26.80 respectivement. MERCREDI Hausse de 5% pour ASL Après deux séances en berne, le SEMDEX retrouve quelques couleurs à 2 216.48 points (+0,01%). La valeur totale échangée a atteint jusqu’à Rs 154 millions, et a été principalement générée par des échanges au niveau des groupes bancaires MCB (43.88%) et SBM (12.23%). Les investisseurs étrangers ont vendu des actions de MCB pour une valeur de Rs 14 millions. Il n’empêche que seul le Groupe SBM Holdings glisse de 1,3% lors de la séance. En ce qui concerne les groupes hôteliers, on note une hausse de 1,2% au niveau du prix d’action de NMH. Le sucrier Omnicane gagne 5% à Rs 43.05. Automatic Systems Ltd se hisse de 5% à Rs 79.25 sur un échange de 800 actions. JEUDI Chute de 1,5% de CIEL Ltd Les investisseurs étrangers ont vendu des actions de Rogers pour une valeur de Rs 2.3 millions, d’un total de Rs 4.3 millions. L’indice SEMDEX termine la séance positive à 2 217.88 points (+0,06%). La valeur totale échangée de Rs 34 millions a été majoritairement générée par des échanges au niveau de Promotion & Development et ENL Land Ltd. Le duo bancaire a clôturé la séance en hausse à Rs 274 (+0,4%) et Rs 5.96 (+1%) respectivement. Les trois hôteliers restent inchangés. Automatic Systems Ltd se hisse encore, de 3,5% à Rs 82 tandis que CIEL Ltd perd 1,5% à Rs 6.60 sur un échange de 51 600 actions. 3 3

1 2-3 4-5 6-7 8


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :