Bing Bang n°53 déc 12/jan-fév 2013
Bing Bang n°53 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : la culture, un luxe indispensable.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 La culture, un luxe indispensable ! Le tiercé gagnant Il n’y a pas que la politique pour qui le changement c’est maintenant, la culture a aussi son jeu de chaises musicales. Un jeu salvateur pour le renouvellement et le non encroûtement qui fait tourner les tètes des institutions dijonnaises. Nos trois derniers arrivés, contrairement au tiercé, se ressemblent un peu. Mêmes âges, mêmes silhouettes, mêmes envies de partage et de d’ouverture. Suivons donc ces trois là et laissons les nous emporter vers la nouveauté, maintenant. Benoît Lambert Théâtre Dijon Bourgogne-CDN Sur la photo, de gauche à droite : Benoit Lambert, Philippe Prost, YannRivoal. En janvier, le TDB change de tête. François Chattot s’en va et Benoît Lambert investit le théâtre ; La maison devra t-on dire car son projet ressemble plus à une maison d’artistes qu’à un seul lieu de représentation. Metteur en scène, créateur du Théâtre de la Tentative avec le comédien Emmanuel Vérité, il a roulé sa bosse de Paris à Belfort en passant par Macon et Le Blanc-Mesnil. Ses pièces ont rencontrées un franc succès et la petite dernière « Que faire ? » créée à Dijon, est un vrai bijou. S’il a eut envie d’être directeur du TNDB, c’est qu’il aime beaucoup la ville, la région, le lieu et la vraie lignée d’artistes qui ont fait le théâtre avant lui. Heureux de cet héritage, Benoît Lambert ne voulait pas diriger un théâtre, il voulait diriger celui là. Après l’intellectuel Cantarella et le farceur François Chattot voici l’intello qui aime rire avec la volonté de montrer le théâtre dans toute sa variété, de grandes formes classiques, canoniques, des objets innovants d’aujourd’hui, de grandes épopées et du théâtre de chambre… Benoît Lambert aime bien les contrastes. « Je ne veux pas que ce lieu soit le lieu de mon esthétique mais d’esthétiques variées extrêmement diverses, il faut être spectateur de choses très différentes. » Pour ça, Benoît Lambert n’arrive pas seul, il s’accompagne de Pauline Bureau co-directrice, jeune metteuse en scène de « La meilleur part des hommes » programmé au mois de mars. Elle participera à la création et à la politique de transmission, de formation. Viendra aussi Idem collectif, cie dijonnaise de trois comédiennes qui travaillent sur l’écriture contemporaine, la sonorité des mots, la musicalité des textes. Et puis de la jeunesse, beaucoup de jeunesse ! « La jeunesse dijonnaise doit rentrer au TDB et s’approprier le centre dramatique même s’ils ne veulent pas devenir professionnels. En dialogue avec le conservatoire, j’aimerais fabriquer un éco système favorable au renouvellement des spectateurs et de générations d’artistes, permettre aux gens de grandir. » Vous l’aurez compris l’idée du centre dramatique n’est plus, place à la maison de création, vivante, grouillante d’acteurs qui aiment et défendent le théâtre. « Faire vivre un théâtre au 21ème siècle en Europe est une idée folle. On est dans un monde difficile. Que vive le théâtre et qu’il réussisse à s’adresser au plus grand nombre, à donner des armes à tous, ça reste une idée folle. » Que Faire ? (le retour) SALLE JACQUES FORNIER du 29 au 31 décembre - Un couple dans sa cuisine décide de faire le tri dans l’Histoire, l’Art et la Pensée : la Révolution française, on garde ? Une hypothèse de réinterprétation SALLE JACQUES FORNIER 25 janvier en partenariat avec Art Danse, Rita Quaglia réinterprète à échelle réduite, en solo, une pièce créée à l’origine pour dix interprètes. À voir. L’Idéal Club Espace forain du 5 au 23 mars par les 26000 couverts, en partenariat avec l’ABC et la ville de Dijon. Le grand retour des 26000 dans ce qu’ils sont de plus déjantés. TDB-CDN
Philippe Prost - ABC Il fallait bien à cette vieille dame de l’ABC un trublion du genre de Philippe Prost pour la réveiller un peu. Bisontin d’origine, il est ravi de revenir dans la région après un passage à Wissemberg puis à Montauban. Monté sur ressort, bourré d’énergie, le voici prêt à faire bouger l’institution dijonnaise. « L’ABC, c’est exactement ce que j’aime : un projet pluridisciplinaire, auquel il faut ajouter une petite perle, A pas contés, ce formidable festival pour les plus jeunes. Ce qui m’intéresse aussi dans cet héritage, c’est son côté populaire, Il n’y a pas un spectateur-type à l’ABC, mais des publics variés. » Encore plus de diversité dans la programmation, aucun interdit, un plus grand élargissement du public et un peu plus de danse, c’est ce qu’il nous promet. Il lui faudra pourtant jouer des coudes avec mesure, le budget n’est pas extensible et la trésorerie pas au mieux de sa forme. Le premier pas vers le futur s’est fait avec un nouveau logo, tout beau, tout rond qui se décline sur des panneaux de circulation un peu partout dans la ville ; une jolie manière de dire que la programmation reste tout public et toute discipline. Bien entendu, À pas contés restera un moment fort de ce programme ; le petit festival a bien grandi et s’est taillé une réputation nationale. ABC Spectacle commun ABC/La Vapeur : Vincent Delerma investit le grand théâtre pendant le festival GeneriQ. Un chanteur qui parle en jouant du piano, voilà bien le personnage idéal qui pouvait réunir ces deux structures. Un succès, Messieurs, on en redemande ! RICHARD III
théâtre 15 janvier 20h Théâtre des Feuillants Parce que Shakespeare c’est toujours bien, fort, sanglant. SEMIANYKI
clowns russes 19 et 20 janvier 17h & 20h Théâtre des Feuillants Un père, alcoolique, qui menace de partir, une mère, enceinte, qui menace d’accoucher et une armée de marmots qui menacent de trucider père et mère pour exister… Cool ! LA PEUR DU LOUP
danse contemporaine 29 janvier 14h30 & 20h Théâtre des Feuillants Dans un univers fantasmagorique, la danseuse et chorégraphe Nathalie Pernette joue avec nos nerfs. Qui a peur du grand méchant loup ? r—d f gym ; musée des beaux-arts dijon du 12 octobre 2012 au 28 janvier 2013 Renseignements : 03 80 74 52 09r.mba.dijon.fr Cette exposition est reconnue d'ietérit national par le ministère de la Culture et de la Communication. Elle bénéficie à ce titre d'un soutien financier exceptionnel de l'État. YannRivoal - La Vapeur Yannconnaît bien la musique. Après avoir fait ses armes aux Vieilles Charrues en Bretagne, il se lance en solo dans le conseil et accompagnement culturel. Mais le travail en équipe lui manque et La Vapeur, équipement bien ancré dans la ville, le tente. Pendant près d’un an, Yann, agréablement surpris par l’accueil qu’il trouve excellent, découvre le paysage culturel extrêmement riche de Dijon. Il a pris le temps pour de nouvelles perspectives, un projet global bien ficelé présenté à la rentrée. Une nouvelle com, bien sûr, mais pas seulement : « C’était le moment de renouveler l’image, le site était vieillissant, d’où un nouveau logo pour un nouveau départ. Après, on rénovera l’espace et on lui donnera une nouvelle jeunesse. » Ce qui ne veut pas dire que l’on change tout, la programmation reste éclectique, La Vapeur continue d’accompagner les groupes locaux et travaille avec les autres acteurs culturels dijonnais, comme avant. Yannaime construire les choses dans le temps et pour ça, il s’appuie sur les acquis. « C’est un lieu généraliste. Peu importe son âge ou la connaissance que l’on a de ces musiques actuelles, tout le monde a sa place à La Vapeur. » Les portes sont grandes ouvertes désormais aux bricoleurs pendant les ateliers de bidouillages sonores, aux chanteurs amateurs – J’peux pas, lundi j’ai chorale – et aux enfants avec des concerts exprès pour eux le dimanche. Spectacle commun TDB/La Vapeur : Cabaret Burlesque au grand théâtre pendant le festival GeneriQ : Les filles du film d’Amalric en vrai sur scène qui font tourner leur nichons !!! Trop fort. Rock´n Roll rebel - ROTOR JAMBREKS UNIVERSITY 15 décembre 17h00 L’histoire de rock en musique. Tout public à partir de 8 ans
 Great Mountain Fire, Ewert and the two dragons 3 janvier 20h00 Le Festival Europavox présente une dizaine de groupes, le meilleur de la scène musicale européenne. JOHN CALE 09 février 20h00
 Ouah, maman, John Cale revient !!! The Velvet Underground, The Stooges never died ! Un couple d'artistes au XIX'siècle, citoyens de la Liberté MARI ouoxmeeeex yyc BealixArts LE BEN PERM François Rude, Le Départ desei tires de 1792, dl La Marseillaise/Sophie Rude, La Duchesse Or 9rgognemrMre aur portes de OngesOmusde des beausarls de Dijon. Philo E Say/agence les Pistoleurs bingbang-210x85-vecto.indd 1 20/09/12 11:29 LA VAPEUR 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 84-85Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 86-87Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 88-89Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 90-91Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 92-93Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 94-95Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 96-97Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 98-99Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 100-101Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 102-103Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 104-105Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 106-107Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 108-109Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 110-111Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 112-113Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 114-115Bing Bang numéro 53 déc 12/jan-fév 2013 Page 116