Bing Bang n°52 sep/oct/nov 2012
Bing Bang n°52 sep/oct/nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de sep/oct/nov 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : Christophe Crotet aubergiste, le grand retour !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52 Bruits de casseroles et sifflets de tram Quelle époque épique, aurait dit une de mes anciennes rédactrices en chef ! Tout change, tout bouge, et il faudrait vraiment être de mauvais poil pour dire qu’on a encore moins le choix qu’avant quand on recherche un bistrot ou un resto pour un repas en toute convivialité, quoique… Je me suis retrouvé bien embêté, un dimanche soir, quand quelqu’un m’a posé cette éternelle question : « Vous nous conseillez quoi, pour ce soir ou pour lundi midi ? ». Trop de paramètres à résoudre, d’un coup. Par facilité, on envoie le chaland autour des Halles, cœur battant de la vie dijonnaise, ou autour des places de la Libération ou de la République, centres du pouvoir économico-politique, en demandant l’indulgence du visiteur. Difficile de choisir. Même sur le marché. Il y a les anciens qu’on n’a pas revu depuis belle lurette, et qui s’accrochent à leur casserole, et les nouveaux « Forts des Halles » qui, après avoir racheté le bistrot du même nom, vont faire bientôt de l’ancienne Taverne de Maître Kanter une brasserie de la mer très attendue (on ne pourra plus parler de brasserie de l’amer, même si Jean Maisonnave fait la critique !). Les Billoux quant à eux vont ouvrir en décembre un kiosque place de la République, un vieux rêve de grignoterie à la bourguignonne, qui les consolera de ne pas avoir eu la concession du futur resto-salon de thé du musée des Beaux-Arts. Il y a plein d’autres restos qui se préparent pour la grande parade du 8 décembre, certains jouant une carte exotique, ou du prêt à (em) porter. Les restos de couscous et tagines reviennent à la mode, mais changent de look, rue des Godrans (le Petit Riad), rue Jean-Jacques ou rue Berbisey, mais ce sont les grills qui cartonnent, qu’il s’agisse des Remparts ou de la Flambée en ville. D’autres restos, plus gastro, changent de look tout en se réjouissant de leur bonne étoile (Derbord, Frachot, etc), on y reviendra dans le prochain numéro, où l’on risque de piquer une vraie « crise de luxe », on vous prévient… D’autres ont la bonne idée de changer de nom, on en apprécie d’autant plus les P’tites Bouchées (ex Gastronome) ou le Carpe Diem, rue Bouhier. D’autres changent de proprio sans faire de vague, comme le Mayence, rue des Forges. Gérard Bouchu BB52 À boire et à manger > NOUVEAUTÉS RESTOS DIJON Un nouveau look pour Stéphane Derbord Au mois d’août, des amis d’Afrique du Sud en vacances à Dijon sont allés dîner chez Stéphane Derbord. Ils en sont revenus enchantés et manquaient d’adjectifs pour exprimer leur enthousiasme : « Each plate of food that came from the kitchen was a work of art and really tasty. We had an excellent lunch at this newly decorated restaurant.It has just been re-done in soft greys,crisp whites and really looks beautiful. Our meal was outstanding and service attentive. It was overalla memorable experience. » Chaque assiette qui venait de la cuisine était une œuvre d’art vraiment délicieuse. Nous avons fait un excellent dîner dans ce restaurant nouvellement décoré. Il vient juste d’être refait en gris doux, blancs croquants et c’est vraiment magnifique. Notre repas était exceptionnel et le service attentif. Dans l’ensemble, c’est une expérience mémorable. 10, place Wilson, 21000 Dijon - 03 80 67 74 64 http://www.restaurantstephanederbord.fr
Les nouveaux hommes forts (du Bistrot) des Halles Rien à voir évidemment avec les Forts des halles des films d’après-guerre. Le Bistrot des Halles, créé par la famille Billoux, a été repris par trois bouillants associés : Nicolas Isnard et David Lecomte, les deux chefs de L’Auberge de La Charme (à Prenois, une étoile Michelin) et Éric Carrière, l’ancien footballeur professionnel du DFCO reconverti en caviste de haute volée. Coup de jeune dans la salle, dans le service, dans la carte aussi, qui s’échappe plus volontiers du côté de la Méditerranée que vers la Franche- Comté, désormais. Il y a un menu attrayant le midi, et des plats à la carte style risotto d’escargots ou pluma croustillante servie avec des pommes rattes pour réconcilier les genres et remplir l’estomac, sollicité par les vins proposés au verre par l’autre maitre des lieux. Espace bar à l’entrée, avec des tonneaux, du verre et même des verres dessus, pour faire sérieux. Plancha à la demande, comme il se doit. Un projet qui ne manque pas d’ambition. GB Bistrot des Halles : 10, rue Bannelier. Tél : 03-80-35-45-07. Tlj sf dim soir et lun. Formule 16 € le midi. Entrées 8-12 € ; plats 12-18 €. La Bourgogne veut une place au soleil ! Une vraie belle brasserie plantée là depuis depuis 1904, au lifting réussi car personne ne lui donnerait son âge. Et pour cause : elle a été transformée entièrement par ses propriétaires, qui ont profité de l’arrivée du tram en 2012 pour casser les murs, transformer le bar, pousser leur terrasse au soleil, travailler une carte fraîcheur et bonne humeur le midi, tout en offrant le soir une authentique cuisine de grande maison, réalisée par un chef discret et efficace, Stéphane Guagliardo. Un lieu gourmand et attachant, où tous les styles se rencontrent, à toute heure du jour et (du début) de la nuit, en salle comme dans l’assiette. Sole meunière ou risotto de gambas pour les uns, suprême de volaille et polenta pour les autres, à moins qu’une viande rouge ne vous tente. Vrais bons desserts et service impeccable mené par Monsieur Georges, une figure de l’histoire des Grands Cafés dijonnais. Et bien sûr, last but not least, très joli mobilier en terrasse, dont on aimerait pouvoir profiter en toutes saisons. GB La Bourgogne : place de la République. Tlj sf dim-lun, de 7h à 22h30. Tél : 03-80-74-12-08. www.brasserielabourgogne.com Le midi, formules 13-17 €. Menus 25-40 €. Carte 35-40 €. 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 1Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 80-81Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 82-83Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 84-85Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 86-87Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 88-89Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 90-91Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 92-93Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 94-95Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 96