Bing Bang n°52 sep/oct/nov 2012
Bing Bang n°52 sep/oct/nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de sep/oct/nov 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : Christophe Crotet aubergiste, le grand retour !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
BB52 communiqué 46 Angie 45 rue des Godrans 03 80 58 52 49 Du lundi au jeudi jusqu’à 20h30 Vendredi et samedi jusqu’à 22h30 Le Boeuf Blanc 7 bd de la Trémouille, à Dijon. Tél : 03-80-72-10-50 www.lamusarde.fr Angie Angie, c’est le petit nom d’Angeline, la charmante maîtresse de maison qui ne se départit jamais de son sourire. C’est aussi le nom de ce petit bistrot, rue des Godrans, qui prend ses aises sur la place Grangier avec une terrasse les jours de soleil sans brocanteurs. À midi, Angie propose des plats du jour élaborés par son papa, le rôtisseur des halles et de belles salades. Les planches de cochonnailles et fromage sont toujours là pour accompagner l’apéro du soir. Ambiance bon enfant, on aime vraiment cette tonalité « bar de quartier », très plaisante avec ses habitués qui se saluent et plaisantent avec tout le monde : une espèce en voie de disparition ! C’est nouveau ! Midi et soir, cet hiver, les assiettes de foie-gras, les escargots ou la demidouzaine d’huîtres, accompagnés d’un verre de blanc, viendront réchauffer le cœur des Dijonnais frigorifiés ! Le Bœuf Blanc : suivez le tram ! Tout autour de lui, le paysage se transforme, à moins que ce ne soit sa présence qui ait incité à la création d’un coin repos, et même d’un coin repas, avec une jolie terrasse sous les arbres, à l’ombre du Conseil Régional. Cette brasserie fait partie des belles réussites inspirées par l’arrivée du tramway sur la place de la République, dont elle est voisine. « Les Tables » des frères Humbert, c’est du sérieux : meurette de bœuf à la crème d’Époisses, os à moëlle sur croutons de pain d’épices, brochettes savoureuses, burger maison, fondue vigneronne, etc. L’hommage aux Tontons Flingueurs, sur les murs, est tout indiqué dans ce lieu où boire de l’eau frôle l’hérésie. Bonne sélection de vins du pays et d’ailleurs. Le jeudi soir, tartare-party pour tous, jusque tard le soir. Tlj sf sam-dim. Plat du jour le midi 8,90 €. Sinon formule 12,10-13,90 €. Formules express 9,30-19,90 €.
La Musarde 7, rue des Riottes 21121 Hauteville-lès-Dijon. Tél : 03-80-56-22-82 www.lamusarde.fr La Table Marocaine 38, rue Amiral Roussin, Dijon. Tél : 03-80-30-26-68. Les rendez-vous de la Musarde ! Profitez des derniers beaux jours pour prendre l’air d’Hauteville, le temps d'un déjeuner bercé par les glous-glous de la fontaine, à dix minutes du centre-ville, avec vue sur parc ou cuisine, selon l'envie ! Les formules sont attractives. Le jeudi régalez vous avec "la broche du jour" (cochon de lait, pintade, lapin) ; le vendredi, choisissez d'office le poisson du marché. Produits frais, bons, sincères, en provenance bien souvent de petits producteurs locaux. Avec sa nouvelle carte, Marc Ogé continue de nous faire voyager le soir entre terre et mer : cocotte d'escargot sur lit de queue de bœuf, superbe homard vapeur de thé noir fumé sur lit de truffes de Bourgogne, mais vous craquerez pour le pintadeau sur biscuit chocolat, lait de foie gras épicé. Laissez Juliette, qui vous accueille avec son humour habituel, choisir le vin, elle adore ça. La Musarde, c'est aussi un service traiteur qui vous traite bien, des séminaires et la préparation de vos fêtes de fin d'année ou de fin de célibat. Le tout bien sûr dans l’atmosphère à la fois familiale, raffinée et décontractée qui fait le charme de La Musarde, depuis 25 ans. Tlj sf dim soir, lun. Formules le midi en semà 17,80 ou 21,50 € (proposées sinon à 20,50 € et 24,20 € , verre de vin et café compris). Menus 36,50-42,50 €. Menu confiance 47,50- 57,50 € (selon le nombre de plats) et 78,50 € avec une ½ bouteille de champagne. La Table Marocaine fête son quart de siècle Depuis sa naissance au Petit-Citeaux, 25 ans ont passé. Les cuisinières changent, la Table Marocaine demeure. Elle a juste changé de quartier pour s’offrir, sur ses vieux jours, une terrasse dans la rue piétonne la plus en vue de Dijon. La carte propose toujours le meilleur du Maroc, du couscous sucrésalé traditionnel à la pastilla du vieux port, en passant par des tajines qui ont le goût de là-bas. Laissez Taha Sbai vous conseiller pour le vin, et pour le reste aussi. On sert toujours ici le couscous sur assiette, sous cloche, façon gastro. Une cuisine marocaine authentique, familiale et travaillée avec précision, attention. Un couscous à la semoule parfumée, aux légumes fermes, aux viandes cuites avec exactitude. Et les pâtisseries ne poissent pas de sucre répandu, on le précise. Belle mise de table, ambiance quelque peu hors du temps, pour accentuer le dépaysement. Une maison sérieuse, où l’humour n’est pas absent, vous le verrez si vous insistez pour noyer votre plat d’une harissa vraiment pas indispensable. Tlj. Service jusqu’à 22h30. Tagines 15,50-16,50 € , couscous 9,50-20 €. BB52 communiqué 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 1Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 80-81Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 82-83Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 84-85Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 86-87Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 88-89Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 90-91Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 92-93Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 94-95Bing Bang numéro 52 sep/oct/nov 2012 Page 96