Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : banc d'essai... 11 gaspachos à la moulinette.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 « Le pissenlit aurait-il des pouvoirs surnaturels ? En biodynamie, il parait que oui ! » La biodynamie naturel ou surnaturel ? La biodynamie : 95% de bio, mais pas que… C’est en 1924 que Rudolf Steiner, créateur de l’anthroposophie, applique les principes de sa « philosophie » - new age et un peu barrée - à l’agriculture. C’est d’abord une lutte contre le « tout-chimique » qui commence à s’étendre, surtout aux Etats-Unis. Ça c’est pas plus mal, c’est ce qui donnera la culture bio par la suite. Mais il y a plus… Selon lui, la Terre est reliée au cosmos par des forces inconnues. Ainsi, la couleur des plantes traduit leur relation aux astres : « On voit dans le rouge de la rose la force de Mars. […] La force de Jupiter […] colore les fleurs en blanc et en jaune. […] Dans une pomme, c’est effectivement Jupiter que vous mangez, dans une prune, c’est Saturne. » Evidemment, la science ne peut pas accéder à ces forces, ce serait trop simple, alors il développe une « science spirituelle » qui serait la seule à comprendre le vivant et qui, évidemment, n’a rien à prouver puisqu’elle est dictée par le grand Steiner lui-même. Ainsi, sa science « infuse » préconise des « tisanes », qui vont activer ou inhiber les substances qui sont les supports des forces cosmiques dans le sol. Par exemple, la préparation 501… Il faut enterrer du fumier dans une corne de vache tout l’hiver. Les cormes joueront le rôle d’antennes cosmiques (on n’a pas dit « comiques ») et capteront les faibles rayons du Soleil pour donner le maximum de vitalité à la préparation… Quelques centimètres cube suffisent à booster 10 mètres cube de compost ! Que voulez-vous, la corne, ça fait un effet bœuf ! Con comme la Lune ? Et ce n’est pas tout… Aux travaux de Steiner se sont ajoutés ceux de Maria Thun faisant intervenir la position de la Lune. C’est tout simple. Si la Lune est devant par exemple le Taureau, un signe de terre d’après les astrologues, alors il faudra travailler sur les racines : planter, arracher, repiquer… De même pour les jours « fruits » ou « feuilles », liés aux signes d’eau ou d’air… BB51 > SCIENCE INSCIDE Entre homéopathie et astrologie, teintées de rites "New Age", mais d’un autre âge, la biodynamie cumule les aberrations dans ses principes. Et pourtant les plus grands domaines de Bourgogne s’y adonnent. "Et pourtant ça marche ! " vous diront-ils en chœur. Analyse critique d’une méthode étrange, qui prend parfois des vessies pour des lanternes cosmiques… Rappelons tout de même qu’aucune influence de la Lune n’a été observée sur la pousse de la végétation, des cheveux ou sur les naissances. Le calcul montre même qu’un viticulteur passant dans ses rangs de vignes produira 5 500 fois plus d’effets de marée sur la sève des ceps que la Lune elle-même… La distance joue énormément. Bling ! Le terroir-caisse ! Alors pourquoi les viticulteurs qui la pratiquent prétendent quand même que ça marche, et pourquoi des grands domaines s’y sont mis, comme la Romanée-Conti… Toutes les études sérieuses (pas celles des labos privés qui sont forcément intéressés à montrer à leurs clients que ça marche) montrent qu’il n’y a pas de différences sur les plantes entre une culture bio et la culture bioynamique. Le contraire serait d’ailleurs hallucinant. D’abord ils diront que ça influe sur la « qualité du vin », que le terroir est plus présent. Mais quoi de plus subjectif ? Absolument aucune dégustation à l’aveugle n’a été faite sur le sujet. Et puis il y a un phénomène bien connu en psychologie sociale : se méfier de ce qu’on appelle « l’expérience personnelle ». Le malade persuadé que l’homéopathie « marche sur lui » alors que les études ne montrent pas plus qu’un effet placebo. La sage-femme qui prétend qu’elle a plus de travail en pleine lune alors que c’est statistiquement faux. Ainsi le viticulteur peut se tromper en toute bonne foi en se disant que les poudres de perlimpinpin qu’il ajoute ou les rites lunaires qu’il suit auront un effet. Par contre, le temps passé par le vigneron et son personnel pour préparer et pulvériser ses tisanes rendent mécaniquement le vin plus cher. Il existe aussi des formations à la biodynamie (par exemple à Puligny-Montrachet) pas données à tout le monde. On voit maintenant arriver les conseillers et les labos privés sans doute peu amènes. Les calendriers lunaires se vendent aussi comme des petits pains… Tout un business du « terroir-caisse » qui récolte les fruits bien juteux de la crédulité des producteurs et consommateurs. Eric CHARIOT
s1rm. qqqqqqiI VI ME 121. Tri FE. F F Illat Vinomania Un concept qui plaira à tous ceux qui ont soif de nouveauté… Oubliés les tonneaux, les bouteilles, les goûts et les droits de bouchon qu’on doit payer dans nombre de bistrots à vins. Vinomania crée le buzz en s’installant à Dijon, capitale de la Bourgogne, avec un concept appelé à révolutionner les habitudes des amateurs de vins, de sorties entre amis, autour d’un plat, d’un verre, et plus si affinités. La nouvelle génération, qui n’a pas traîné ses fonds de culottes dans les caves de bon-papa, connait bien les Bib (Bag in Box), ces emballages innovants issus de la recherche spatiale, ces cartons ondulés à l’intérieur desquels se trouve une pochette étanche et souple permettant de garder plus longtemps le vin à l’abri de la lumière et d’éviter l’oxydation tout autant que le bouchonnage. Restait à imaginer un lieu où l’on pouvait tout à la fois déguster ces vins, avant de les acheter, en les découvrant autour d’un plat cuisiné, d’une ardoise (charcuterie, fromage) ou d’une assiette maligne, afin de mieux les apprécier. Depuis sa création, Vinomania en a fait voir de toutes les couleurs (une dominante de blancs, de rosés et de rouges, cependant) aux habitants et visiteurs de Blois, Reims, Nice et Bordeaux, entre autres villes où l’on sait vivre. À Dijon, la boutique s’est implantée au cœur du quartier Jean- Jacques, à deux pas de la République et d’une gare de tram qui apportera demain un renouveau de population aux portes du quartier ancien. Une clientèle qui devrait découvrir et aimer ce lieu tout à la fois cave-restaurant-bar à vin. Un espace coloré et serein où l’on vient acheter en connaissance de cause, après avoir pu les découvrir en rayon, quelques-uns des 50 vins (des AOC pour la plupart) que l’on peut goûter gratuitement, à petite dose, certes, en attendant de pouvoir prendre le tram pour rentrer. L’idéal reste la pause restauration, à toute heure, autour de 3 verres de vins et d’une sélection de produits du terroir au sens large, sous l’œil avisé d’un sommelier qui vous permettra d’apprendre à sélectionner l’accord mets-vins idéal. Plusieurs salles, plusieurs formules, à découvrir sur place ou sur le site Internet. Petit bout de terrasse pour les fumeurs. Vinomania Dijon 17 rue Jean-Jacques Rousseau. Tél : 09-81-88-88-18. www.vinomania.fr Tlj sf dim jusqu’à 22 h (22h30 ven et sam). Plat du jour 8,90 €. Formule 11,90 € avec verre de vin et café (14,90 € avec café gourmand). Menus 12,50-15,90 €. Formules exclusives 12,60-21,60 € autour d’une assiette gourmande, avec dégustation de trois vins pour 2,90 €. BB51 communiqué



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 1Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 80