Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : banc d'essai... 11 gaspachos à la moulinette.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Le Chef-Coq fait bouillir la marmite… … à Nuits et nulle part ailleurs ! Dans un monde en pleine mutation, La Gentilhommière, à Nuits, reste une valeur sûre qui sait parfaitement s'adapter à son époque : il suffit d'aller sur le site internet pour faire de bonnes affaires, et pas seulement pour les soirées-étapes. Les repas d'affaires ici restent des repas-plaisir, même pour celui qui règle la note, à midi, en semaine. Le déjeuner d'affaires « manifeste un état de société où le temps est compté, mais plus encore le pépette », déclarait ici-même un spécialiste de la question (sans être pour autant un légionnaire). À la question concomitante : « où placer l’équilibre entre la cuisine service et la cuisine plaisir ? », il estimait que la réponse apportée par le « Chef Coq », à Nuits-St-Georges, était claire : 23,50 €. « C’est le prix d’un menu de qualité, fait et servi par des gens de qualité dans un décor de qualité. Produits simples et frais, idées astucieuse, artisanat de pros. Pour quelques euros de plus, le plaisir et la prestation sont clairement différents, sachant qu’on peut y inclure l’application attentive du service, le confort du décor, la terrasse champêtre. « René Pianetti avoue ne courir ni après la gloire ni après l’argent. En l’espace de deux décennies, il a su rester fidèle à une maison de famille qu’il a su transformer, au fil du temps. Qu’en fera-t-il dans les mois à venir ? La marmite bout, attendons. Et profitons de la terrasse, de la piscine, d’un art de vivre préservé, sur la côte nuitonne. René Pianetti sera peut-être un des rares restaurateurs de sa génération à ne pas avoir cherché à ouvrir un bistrot à Dijon. Le Chef Coq, c’est à Nuits, et nulle part ailleurs. Le Chef Coq La Gentilhommière vallée de la Serrée, 21700 Nuits-St- Georges. Tél : 03-80-61-12-06 www.lagentilhommiere.fr BB51 = communiqué
Le bonheur est dans le Pré Les drôles d’oiseaux de la Musarde ! La Musarde 7, rue des Riottes, 21121 Hauteville-lès-Dijon. Tél. 03-80-56-22-82. www.lamusarde.fr Tlj sf dim soir, lun. Formule le midi en semà partir de 17,80 €. Beaux menus 20,50-24,20 € à midi en sem, verre de vin et café compris ; autres menus 36-42 €. Menu confiance 47-57 € (selon le nombre de plats) avec verre de champagne offert. Un air de campagne, face à l’Hôtel-de-Ville, c’est possible… dans l’assiette, du moins. Quand on s’appelle Le Pré-aux- Clercs, on ne peut proposer que les meilleurs produits de la Bourgogne, côté potager comme côté cave. De la terrine d’ail aux écrevisses montrant patte rouge en passant par un sandre cuit parfaitement sous sa peau, on se régale. Même dans la version B9, l’autre BB des Billoux, brasserie aux couleurs du temps avec qui le restaurant partage sa cuisine côté coulisses, et sa terrasse côté place. Depuis l’ouverture de la résidence du Pré-aux-Clercs, leur petit hôtel de charme, Jean-Pierre, Françoise et Alexis Billoux se sont recentrés sur le Pré. Ils ont laissé leur Bistrot des Halles aux mains d’un nouveau team, qui devrait continuer l’aventure semi-gastronomique à sa façon. Pour goûter au fameux pâté en croûte maison, et à d’autres classiques du bistrot, il suffira cet été de faire un tour place de la Lib : on devrait les redécouvrir avec bonheur à la carte du Pré ou du B9. Pour une faim d’été, pourquoi se priver ? Le Pré aux Clercs 13, pl. de la Libération - 03-80-38-05-05 www.le-pre-aux-clercs.com Tlj sf lun. B9 et Résidence du Pré-aux-Clercs 9, pl. de la Libération 03-80-38-32-02 Profitez des beaux jours pour prendre l’air d’Hauteville, le temps d’un déjeuner de soleil, bercé par les glous-glous de la fontaine et les sérénades des oiseaux dans les arbres. Une terrasse avec vue sur un pré, un air de campagne à dix minutes du centre-ville, le bonheur ! En 25 ans, la maison a su évoluer sans perdre son âme ni son originalité. Le midi, les formules sont attractives. Le jeudi régalez vous avec « la broche du jour » (cochon de lait, pintade, lapin), le vendredi, choisissez d’office le poisson du marché. Produits frais, bons, sincères, en provenance bien souvent de petits producteurs locaux. Plancha pour le midi à la demande (poisson, viande, légumes, fruits). Retour à la tradition du grill de campagne tel qu’on en rêve, en ville. Si vous souhaitez dîner sous les étoiles, vous pouvez prolonger le plaisir du moment et prendre l’apéritif lovés dans des canapés (Kir, champagne, cocktails) tout en jetant un œil sur les plats proposés par Marc Ogé. Menu-découverte conseillé pour découvrir, en liberté, une carte terre-mer toujours aussi originale. Juliette, qui fait partie désormais du patrimoine non bâti, reste fidèle au poste et vous accueille avec son humour habituel. Laissez la choisir le vin, elle adore ça. On aime toujours autant ce lieu caché à l’atmosphère à la fois familiale, raffinée et décontractée. Profitez de l’été pour « musarder », tout simplement ! = BB51 communiqué



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 1Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 80