Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : banc d'essai... 11 gaspachos à la moulinette.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 Au Bœuf Carottes > Près du canal, à la limite de Chenôve, qu’ils disaient. Le bout du monde, quoi. En fait, c’est tout à côté de La Marinette, à deux pas de la station du tram, à qui se fier. Des grandes tablées, avec des gosses et des vieux du quartier, des ouvriers, des habitués, il est près de 13 h 30 (le temps de trouver !) mais tout le monde vous accueille avec le sourire. Le menu de jour est dans la grande tradition, le décor aussi : quiche-poireaux, hareng pommes-à l’huile, poule au pot, et bœuf carottes, of course. Entre autres. Plaque-émaillée Banania, vieux 45 tours et musique qui va avec. Terrine maison à volonté, à la table voisine. Le mobilier est dépareillé, la terrasse pas ouverte, on s’en moque, on est bien. La cuisinière vient changer notre entrée, c’était pour une autre tablée. On se régale, on rigole. Faudra revenir le soir, pour l’ambiance, les belles entrecôtes, les petites guirlandes lumineuses allumées, qui ne doivent pas être les seules. Farigoulette, tartiflettes, et musique pour détendre les gambettes, après. GB 15, rue Charles Poisot, à Dijon. Tél : 03-80-47-16-15. Ouvert 7j/7 midi et soir. Menu du jour 12-15 €. Grandes salades 11 €. Carte le soir 15-20 €. BB51 Party À boire et à manger > GUINGUETTES Au Bois Tordu > Guinguette à Dijon-city Juste en face du Bistrot de la Seine, véritable guinguette musicale à ses heures, dans ce bout de la rue d’Auxonne qui a su conservé quelques adresses peu banales (sans parler d’institutions d’un autre genre). Encore des femmes à l’accueil, et en cuisine. Les guinguettes, les mecs y vont manger, rigoler, mais c’est comme à la maison, ce sont les femmes qui bossent. Cuisine d’instant, d’instinct, et spécialités bourguignonnes, qu’elles disaient. Les lieux n’ont pas du changer beaucoup, au fil des ans. On paye en sortant, au bar, en discutant avec la patronne. Pour le prix du menu de midi, dans un resto lounge, vous avez juste une verrine (de chez qui ? M…) Alors, vous allez pas chipoter. L’intérêt de la chose, c’est la terrasse au calme, c’est précisé, à l’arrière. 190 rue d’Auxonne, à Dijon. Tél : 03-80-66-60-77. Tlj sf mer soir et dim. Menu le midi (lun-ven) 10,50 €. Sinon, menus 16-26 €. < La Coulée Verte C’était un genre de rade à trimards un peu paumé, c’est devenu un asiatique à terrasse coquet ; franco-asiatique plus exactement, afin de ne pas trop désorienter la clientèle de midi. Papa est Laotien, maman Thaïlandaise et les enfants sont bien mignons. Papa cuisine, maman sert, les enfants jouent. Tout le monde d’une gentillesse sincère. Cuisine mixte donc, du saté thaï au phö viet (le jeudi), du boeuf cantonais aux escargots très bourguignons. Application autodidacte, savoir familial, honnêteté généreuse. Le recours au tout fait est mesuré, les rouleaux divers sont vraiment faits à la maison ; mais le point fort, ce sont les desserts, ce qui ne peut étonner puisque le patron co-détient une crêperie du côté de Junot. Bilan positif. Et, surtout, la seule guinguette de Dijon où l’on puisse manger au bord de la rivière, sans se laisser culpabiliser par les joggeurs filiformes qui vous traversent sous le nez. JM 36 rue Hoche Tél. 03 80 54 20 61. Menus : 10,50 € (midi semaine), 13,50 € , 23 €. Carte 22 € Et : de 9h à 24h ! Sauf dimanche soir
La Guinguette > Au fond d’une impasse, rue Berbisey, un petit resto où l’on mange colléserré, sur fond de 45 tours des années soixante et d’une déco « vintage » qui n’a pas du coûter cher à son concepteur. Menus écrits à la main, sur des cahiers d’écoliers. Spécialité de gratins (léger, ça, l’été !) , d’entrecôtes à l’époisses et d’omelettes en tous genre. L’important c’est d’aimer les pommes de terre. Bon, pour ceux qui sont à cheval sur la diététique, ou qui craignent de ne pas pouvoir finir, personne ne vous en voudra d’emporter votre part de gratin restant pour le repas du lendemain, ça se fait, par ici. C’est plus original qu’emporter un fond de bouteille. Et puis, les fonds de bouteille, à la Guinguette, il n’y en a pas… GB 1 cour Bourberain (entrée rue Berbisey) à Dijon. Tél 08-99-96-58-45. Tlj jusqu’à 1 heure. Chez Marinette > Guinguette BB51 Party À boire et à manger > GUINGUETTES à Dijon-city La vraie guinguette des familles, avec son club de supporters venu du Parvis Saint-Jean, théâtre où Laetitia a sévi avant de se lancer dans la restauration. Un petit bistrot plein de souvenirs de voyages ou de clins d’œil aux amis, un petit théâtre de la vie en communauté où l’on se sent vite comme chez soi. La patronne tutoie tout le monde, ça rassemble. Côté jardin, près du barbecue, une grande table, à côté du boulodrome. Des pivoines, des fraises, des roses. Quelques parasols fatigués. « Ici ont chanté Plana et Brassens », nous dit quelqu’un, qui semblait sincère et à jeun. Laetitia s’active, en cuisine, comme en salle. Elle termine sa mise en place, surveille la cuisson lente du bourguignon. Après, elle fera des œufs meurette avec la sauce. Terrine maison, grosse salade pour patienter. Cuisine sans chichis. Du frais, du local, du sincère. Du vivant. Marinette a failli mourir avec les travaux du tram, mais Laetitia est bien vivante. Pourquoi la Marinette, au fait ? Une chance des Têtes Raides, et oui ; pas de Brassens, et non ! 5 rue de Chenove, et 36 rue Jean-Jaurès, à Dijon. Tél : 03-80-45-04-35. Menus de 8 à 18 €. Du jeudi au dimanche. < Chez Panpan-Le Buffon Quand j’étais petit, il y avait au mur un casier ripoliné où les habitués remisaient leur serviette. C’était un bistrot de quartier, du genre minimaliste. Saucisson ou crudités, grillade ou plat du jour (en fait, de tous les jours) et trois légumes : patates sautées, haricots verts ou je ne sais plus quoi. On choisissait, c’était le luxe. Plus un fruit ou la crème caramel. La fac était à côté. Quand le restau U se faisait particulièrement déprimant, on s’offrait la gabegie. Neuf francs, boisson comprise. Les facs ont émigré, le casier-serviette a disparu mais la philosophie reste la même, utilitaire et économique, quoique bien plus voluptueuse, avec un grand menu à 26 €. Les habitués se contentent des petits à 12,50 € ou 16 € , hors boisson, avec un plat du jour qui change tout le temps (blanquette, bourguignon, tête de veau…) ou des viandes bien choisies. Tout ceci très honnête et fait à la maison ; même, dit le patron, la souris d’agneau et le moelleux au chocolat. Un jour, il faudra classer « le Buffon » et son décor sans âge : ils appartiennent, sinon à l’histoire, du moins à la chronique locale. JM Le Buffon : 28 rue Buffon. Tél. 03-80-65-39-91. Menus : 12,50 € - 16 € - 26 € - Plat du jour : 9 € (midi)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 1Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 80