Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
Bing Bang n°51 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : banc d'essai... 11 gaspachos à la moulinette.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 BIG BIG BUG BB51 Du COQ à L'Âne > SPORT DFCO : la risée du foot français ? Forcément, quand on se tire une balle dans le pied, ça joue beaucoup moins bien. Un public, du jeu, des joueurs prometteurs, un staff passionné… Le DFCO avait tout pour rester en Ligue 1. Un gros gâchis et un nouveau slogan pour le club : « on se fâche pour rien ! » Par Eric CHARIOT 31 mars 2012…Le DFCO revenait d’un bon nul à Bordeaux et bouclait une série prometteuse, tenant « tête » aux deux cadors du championnat Montpellier et le PSG (à deux minutes près), gagnant brillamment face à Nice (3-0) et surtout à Marseille, un exploit historique pour le club. Sur le terrain un football « crémant » qui valait bien quelques champagnes. A partir du 1er avril, ce ne fut plus qu’une grosse blague… 2 points en 8 matches, et un seul but marqué, qui plus est par un défenseur… Avec un final piteux : 0-5 à Rennes, la démission du président, le départ du coach… Comment a-t-on pu en arriver là ? Un fascia, ça fâche un peu C’est l’histoire d’un match… pas du tout fair-play. D’un côté l’équipe Carteron, son staff et ses joueurs. De l’autre, les hommes du président, l’équipe dirigeante. Dans le rôle du ballon, le fasciathérapeute, Stéphane Renaud. Chez les Gnecchi, on trouve qu’on l’a trop dans les pattes, on voudrait le botter en touche. On lui reproche d’être manipulateur, et pas que de ses mains… de se mêler des transferts en voulant piocher dans le gâteau. Allez savoir… Il y avait aussi un arbitre, la presse, qui loin de calmer le jeu, a plutôt attisé le feu. Et on en a croisé des sbires, grisés par les sommets, qui s’en sont donnés à cœur joie pour venir raconter leurs petits malheurs. Le but en or, la mort subite, a été asséné par l’équipe Gnecchi qui, pour couper les ailes de Carteron et ne pas se faire déborder, a nommé un directeur technique, diminuant de fait l’influence et les fonctions du coach/manager général. Est-ce un hasard si, depuis cette prise de fonction, le 2 avril, le club a fait le parcours catastrophique que l’on sait ? Soit ce type est un chat noir, soit il y a autre chose… Après ça, plus personne n’a rien contrôlé. Ambiance délétère, plus de jeu, plus de but, plus rien. Carteron sans doute affecté, qui ne se levait même plus de son banc, fantômatique, à la tête d’une équipe déboussolée. Sur la route « National » ? Tout cela a tué dans l’œuf un beau projet, plein de promesses, avec un grand stade, un centre de formation, un engouement hors norme où l’on sentait Dijon devenir vraiment une ville de foot. Et maintenant ? Nouveau président, nouvel entraîneur, nouveau staff, tous issu du club. Mais avec quelle expérience ? Avec quelles leçons tirées du passé ? Et avec quels joueurs ? Cette année il faudra encore jouer le maintien, en Ligue 2 cette fois… Tout autre résultat serait une bonne surprise…
BB51 Du COQ à L'Âne > SPORT HOCKEY Le président la joue finnois ! NO UP/NO DOWN Dans les autres sports-phares de Dijon, tout le monde est resté à sa place. Pas de montée, pas de descente, parfois d’un rien, avec des ambitions variables pour les saisons prochaines. Comme ça fait plaisir de voir un président et un coach jouer le haut niveau et continuer de s’entendre. Olivier Ritz a su convaincre le coach finlandais de rester à Dijon une année, voire plus. Certes, la ligne d’attaque (la meilleure du championnat) et l’excellent gardien Sopko ne seront plus là. Mais Tolvanen a déjà commencé à recruté quelques perles venues du froid pour les remplacer. Objectif : les demi-finales de la Magnus. BASKET La JDA déjà là ! Pour une remontée, c’est réussi ! La JDA s’est battue jusqu’au bout, terminant neuvième, aux portes des Pay-offs. Masse salariale en baisse l’an prochain, il faudra donc de nouveau jouer le maintien, avec des joueurs stars sur le départ, comme Bobbie Dixon. M. Broch HAND FEMININ Un club pro, c’est pas de l’impro ! De l’ambition côté CDB ! L’an prochain, le club se professionnalise et vise une qualif en play-off et une place européenne pour l’an prochain, et le titre dans deux ans… Rien que ça ! N’est-ce pas un peu ambitieux pour un club qui s’est sauvé de la relégation dans les dernières secondes du dernier match ? Surtout qu’on n’attend pas de gros bouleversements dans l’effectif… HAND MASCULIN Pas de rebond ! Inconstants en fin de saison et en play-offs, le CDHB ne remontera pas en Pro D1 un an après être descendu. L’effectif, un peu léger cette année, promet d’être renforcé pour retenter l’an prochain. Acheteur, reveNdeur et créAteur de rêve La Banque des métaux précieux L’expertise et l’estimation de bijoux anciens, en or ou argent ne se fait pas uniquement au poids. Mais à la valeur réelle du marché d’occasion : Nous tenons compte de la qualité de fabrication, de la période de fabrication (Art nouveau, Napoléon III…) La Galerie du marché vous trouverez une offre très originale de bijoux anciens. Fabriquées parfois selon des méthodes aujourd’hui disparues, les pièces sont toutes uniques et totalement atypiques. Si vous préférez du sur-mesure, il vous suffit de fournir l’or que vous ne portez plus. Après l’avoir fondu, la boutique créera un bijou qui vous ressemble. Nous pouvons réparer et transformer vos bijoux également. Bracelet ouvrant début 1900 – 2 or – perles fines- motif feuille de vigne Présent à Dijon depuis plus de 25 ans Rachat au cour légal journalier Broche Or 18 carats et Argent. rubis, diamants taille ancienne époque Napoléon III La Banque des Métaux Précieux - 2 rue de la Préfecture – Dijon - 03 80 30 00 06 La Galerie du Marché - 11 rue Musette - Dijon - 03 80 30 77 30 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 1Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 51 jun/jui/aoû 2012 Page 80