Bing Bang n°50 mar/avr/mai 2012
Bing Bang n°50 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°50 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Edibang

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : le vent de la rumeur souffle sur le tram.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 VAINjJfUq dE 111 (; =‘, BB50 Du COQ à L'Âne > SPORT La Big Team Si belle la Coupe, si cruel le couperet ! Les Ducs ont été éliminés bien trop tôt des play-offs du championnat de hockey sur glace. Vainqueurs de la Coupe de France, seconds de la saison régulière, on rêvait tous d’une finale en apothéose contre la grande équipe de Rouen. Car c’est bien ce duel entre les deux meilleures attaques qui a animé toute la saison ! Retour sur ce combat d’anthologie entre Ducs et Dragons. Des choses avaient changé au Pays du Hockey, dominé depuis la nuit des temps par le Dragon rouennais, onze fois champion de France sur les 22 dernières saisons, et cette année première équipe française à gagner une Coupe d’Europe. A Dijon, un coach venu du froid finlandais promettait à son armée de Ducs d’en faire des conquérants. Mais de là à triompher du Dragon, personne n’y croyait encore vraiment. Le déclic selon nous, ce fut ce match retour de Coupe de la Ligue contre Rouen le 16 novembre 2011. Menés de deux buts à Rouen, les Ducs l’emportent à Dijon 5-3... et finissent par perdre à quelques secondes de la fin de la prolongation. Ensuite, ce gros cadeau de Noël, et cette victoire 5-1 à Rouen en championnat. Dijon était maintenant capable de tout... Une des plus belles finales ! Vient alors cette fabuleuse finale de la Coupe de France à Bercy le 29 janvier. Peut-être l’un des plus beaux matchs du hockey français. On se rend coup pour coup. 6-6. Prolongations. Il était dit que ce duel de géants serait à mort, à la mort subite. La quête de la Coupe ne pouvait être décrochée que par un jeune chevalier à l’âme pure... Entre alors le petit prince des Ducs, Nicolas Ritz, le fils du Président, pour inscrire le but décisif. Un moment d’histoire. Le palais de Bercy est conquis. Alors oui on rêvait de la belle, en finale du Championnat… Car dans tous les contes, Chevaliers et Dragons s’affrontent pour la belle Le reste de la saison, les Ducs écartent tous les prétendants - 11 matches gagnés sur 13 depuis janvier - et s’offrent la seconde place du classement derrière Rouen. La coupure qui coupe tout Focale.Info Au jeu du shifumi des glaces, la lance du Duc peut terrasser le Dragon mais se heurter à la montagne. Et la montagne, ce fut Grenoble, en quart de finale de la Ligue Magnus. Car on l’a oublié un peu vite, Grenoble est l’une des valeurs sûres du Championnat, avec une expérience irremplaçable des play-offs et des matches à répétition. Une équipe en pleine forme, la seconde des matches retour derrière… Dijon. Qualifiée d’emblée, Dijon bénéficiait d’une coupure de 15 jours, mais qui allait lui faire perdre le rythme, pendant que Grenoble jouai déjà sa survie lors du premier tour. La première ligne d’attaque dijonnaise – Gascon/Riendeau/Guttig - 61 buts en saison régulière, a connu le supplice de Sisyphe : moins incisive, moins décisive, elle n’a pas réussi à gravir la montagne défensive. Après avoir mené 2 matches à 0, si près du sommet, Dijon finit par perdre 3 à 2. Le rêve du combat ultime s’est donc envolé ce soir du 13 mars. Il ne reste alors qu’à « éterner » (l’inverse d’hiberner), pour ne se réveiller qu’au premier match de la saison prochaine, et espérons-le poursuivre la belle histoire.
BB50 Du COQ à L'Âne > SPORT Bigup&down A part le hockey, toutes les grandes équipes dijonnaises jouent la montée ou le maintien dans l’élite. A l’entrée de la toute dernière ligne droite des championnats, le point sur les chances de chacune. JDA Entre ciel et terre Le plus vieux club de basket de France (1880) vit une seconde jeunesse. Toute jeune promue, la JDA joue logiquement le maintien. Mais après avoir passé 20 ans en pro A (de 1990 à 2010), on a quand même un peu d’expérience. La Jeanne a ainsi su prendre quelques distances avec la zone dangereuse. A 8 journées de la fin, elle est 10ème (sur 16), 4 victoires devant le premier relégable, et même à égalité de points avec les premiers qualifiés pour les play-offs. Faut-il regarder derrière ou devant ? DFCO On ne craint plus'person'avec Partice Carteron ! CDB A la fin, il n’en descendra qu’une Le handball féminin s’accroche pour rester dans l’élite. Les play-downs ont commencé entre les 4 dernières équipes de la saison régulière. Une seule descendra, et on la promet la chute à une des deux soeurs ennemies, Dijon ou Besançon. Mais après deux journées, c’est Fleury, battue par les deux précédentes, qui est derrière... de peu. Nîmes par contre, semble hors de portée. Encore 4 matchs et on saura. Nos filles ont besoin de vous, allez les encourager, l’entrée des matchs à Dijon est gratuite pour ces dames ! DBHB Après Semur, le DBHB dans le dur… Au moment où nous écrivons ces lignes, Dijon vient de créer un exploit Et si Dijon retrouvait l’élite 40 ans après son titre de champion de France de Handball (1973) ? Après la 16ème journée et la victoire contre historique : battre Marseille au Vélodrome. Et ceci après deux excellents matchs où l’on a réussi à accrocher Montpellier et Paris. Quels Semur-en-Auxois, tout allait bien. Premier au classement de PRO D2, progrès Le depuis le mois début de saison où l’équipe du perdait Convertible systématique- DBHB pouvait espérer une montée directe en PRO D1. Et puis patatra...un nul, 3 défaites, série en cours. Il reste 6 matchs pour rester dans ment contre les gros ! Rien n’est gagné pour autant, il faudra savoir prendre un maximum de points contre les petits. Et ça va se jouer au les 5 premiers et jouer les play-offs : les équipes de la 2 à la 5ème place crampon près. A 10 journées de la fin, entre le 11ème et le 17ème, il n’y s’affrontent et une seule accède en D1. a que deux points ! Canapés-lits Rapido et banquettes-lits Un couchage excellent grâce au matelas de très haute densité. Le lit reste fait en position jour et l’ouverture est facilitée grâce au maintien des coussins. Le passage de la position jour à la position nuit par renversement du dossier devient extrêmement rapide. SALONS - LITERIE - MEUBLES Le mois du Convertible Canapés-lits Rapido et banquettes-lits Un couchage excellent grâce au matelas de très haute densité. Le lit reste fait en position jour et l’ouverture est facilitée grâce au maintien des coussins. Le passage de la position jour à la position nuit par renversement du dossier devient extrêmement rapide. LES TOITS DU SUD - 57, Marsannay-la-Côte ROUTE DE BEAUNE 03 80 51 04 27 MARSANNAY-LA-COTE 03 80 51 04 27 SALONS - LITERIE - MEUBLES Les Toits Du Sud - 57, route de Beaune LES TOITS DU SUD - 57, ROUTE DE BEAUNE MARSANNAY-LA-COTE 03 80 51 04 27 Diva : le Créateur du Rapido Diva : le Créateur du Rapido avec les matelas avec les matelas CORA CORA BEAUNE RN 74 RN DIJON 74 DIJON DIJON MOTOCULTURE Route de Beaune Route de Beaune Rue de la Pièce Cornue L'Alcôve Rue de la Pièce Cornue DIJON MOTOCULTURE L'Alcôve Rue des Vignes Dardelain Rue des Vignes Dardelain 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 1Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 2-3Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 4-5Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 6-7Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 8-9Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 10-11Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 12-13Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 14-15Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 16-17Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 18-19Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 20-21Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 22-23Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 24-25Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 26-27Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 28-29Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 30-31Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 32-33Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 34-35Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 36-37Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 38-39Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 40-41Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 42-43Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 44-45Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 46-47Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 48-49Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 50-51Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 52-53Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 54-55Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 56-57Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 58-59Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 60-61Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 62-63Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 64-65Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 66-67Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 68-69Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 70-71Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 72-73Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 74-75Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 76-77Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 78-79Bing Bang numéro 50 mar/avr/mai 2012 Page 80